0

LE PERE NOEL EST UNE ORDURE ?

Oui certes, le 10 octobre c’est un peu tôt pour fêter noël mais il faut me comprendre.

À midi le téléphone sonne :
« Oui c’est John, vos clubs, vos bois et vos Wedges sont arrivés, vous passez quand ? Clic ! Allo ? Allo ??? »

7mn et 26 s plus tard j’entrais donc dans l’antre du père noël, les lutins de Mizuno ont bien travaillé, tout est là.

L’acier brille, le grip colle aux mains, les faces de clubs sont immaculées.
La première série de ma vie de golfeur est enfin dans son sac, neuf lui aussi…

Je rentre, je me change, ah non j’étais déjà en tenue. Bon, bah j’y vais.
6mn et 37s plus tard je suis au poste de practice.

Échauffement. Presqu’une semaine sans jouer, on rouille vite !

Bon par lequel on commence ? Je suis comme un enfant devant une vitrine de bonbons.
Soyons sérieux comme en cours, le F9.

Le grip est plus large, ma main fait bien le tour et mes doigts arrivent pile au contact. Plus agréable et sécurisant comme sensation mais ça reste une nouvelle sensation.

Je fais un swing dans le vide et premier constat : le poids et la torsion. Le club est plus lourd c’est évident et surtout il ne bouge pas d’un poil en descente. Impressionnant !

Nouvelle sensation encore. Enfin rien de nouveau en fait, les souvenirs de mes tests en fitting reviennent.

Mais là c’est pour de vrai, on ne joue plus à la fausse.

Je pose une balle, me place, et paf, ça part bien mais je sens pleins de trucs qui ne vont pas. Enfin qui ne vont plus. Je prends de suite un long fer, le 4, sur le tapis je repose une balle et paf !
Ah oui. Ok. Je comprends le sens du mot tolérance maintenant…la vache ! Quelle bouse !
Attention mon Jéjé (oui quand je me parle à moi même je m’appelle « mon Jéjé », idiot ce sont les autres) ces clubs sont faits pour toi, tu ne peux plus t’en prendre à eux…

4 seaux plus tard, plusieurs constats.

Premièrement, ces clubs ne sont pas neufs, ils sont sauvages ! Faut les dresser !
Deuxièmement, du Sand Wedge au 8 tout va bien tant que le club est au milieu en fait.
Troisièmement, les bois 3 et 5 sont géniaux, le stiff me va comme un gant, ça dépote grave et ça file droit.
Quatrièmement, du 4 au 7 par contre…il va y avoir un sérieux travail à faire.

Mon plan de swing est trop plat, je racle le tapis avant la balle, mais BIEN avant ! Je slice quand elle veut bien décoller. Par contre, sur le tee, ça va. Bon décollage, bon toucher. Étrange ça non ?

Bon demain matin, j’y retourne. Un seau avec une routine stricte et un travail du plan de swing sérieux. Un autre seau sur tee du Bois 3 au 7 avec routine STRICTE bien entendu.

Et du putting, plein, juste pour le plaisir. Un pur bonheur ce putter.

En conclusion, on reprend tout depuis le début.

Aujourd’hui est mon premier jour de golf. Le premier vrai jour…

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)