2

CUMUL ET MÉTHODE COUÉ

Amusons nous et motivons-nous !
Prenez vos meilleurs scores et cumulez-les pour faire votre meilleur parcours sur un même golf.
Ensuite dites-vous 127 fois de suite :
« Si je l’ai fait une fois je peux le refaire »
En dessous ça ne marche pas et au dessus vous allez comprendre que je me moque un peu quand même…
Mais pour le mental le résultat obtenu est très motivant.
Si je prends Villennes par exemple je me retrouve avec cela :

TROU 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
PAR 4 5 4 4 4 3 4 4 3 5 4 3 4 4 4 3 4 4
SCORE 5 6 4 4 5 4 5 4 3 5 5 2 4 5 4 3 4 6

Total en stroke : +8
Birdie : 1
Par : 9
Bogey : 7
Double bogey : 1
Bon j’ai dû cumuler mes 7 compétitions d’index faites là bas mais le résultat est là.
Si je joue au top du top chaque trou de ce parcours je peux faire pas mal de points en stabbleford et encore bien baisser mon index.
J’ai bien dit « si »…
Et avec des « si » on est tous Tiger Wood…
Mais il y a une chose de sure dans notre mémoire.
Nous nous souvenons beaucoup plus facilement des mauvaises expériences, des échecs et des douleurs sans parler des sous pulls orange qui piquaient la peau mais que je devais mettre quand même parce que j’étais trop petit pour désobéir…
Et oui c’est comme ça…
On est fabriqué comme ça.
Ce qui implique, soyons logiques, que si notre expérience golfique grossit, grossit avec elle l’accumulation des doutes dû aux échecs additionnés.
Et oui c’est comme ça…
Donc contre attaque, travailler à conserver ses bons souvenirs, ses réussites, ses bons coups !
Euh ça marche pour tout mais ne nous égarons pas, on reste sur le golf là…
Donc amusez à faire ce tableau et voyez ce que vous pourriez être capable de faire dans un bon jour au lieu d’arriver sur le départ en pensant à la série de slices de la semaine passée, ou de l’obstacle d’eau qui vous a planté votre carte au dernier trou.
Soyons comme le pêcheur mes frères !
Euh pardon mes amis…
Soyons comme le pêcheur mes amis disais-je, qui ne raconte que ses plus belles prises et jamais ses après-midi ratées sous la pluie, la canne au dessus de l’eau, immobile et isolé attendant la foudre plutôt que la carpe…
Vous verrez ça donne un mental en béton avant un match !
Bon si vous ne voulez pas je ne vous oblige pas.
N’empêche que moi dans mon sac de golf, je n’ai pas d’épuisette.
Parce qu’il ne m’est jamais venu à l’idée que mes balles puissent aller dans l’eau…
Ça peut arriver.
C’est sans doute arrivé.
Mais je ne m’en souviens plus…

-Monsieur Coué !?
-Oui ???
-Je vous dépose quelque part ?
-Avec plaisir jeune insolent !

Commentez avec Facebook

2 commentaires

  1. Je n’attendais que toi Papounet 🙂
    J’avais déjà abordé ce sujet en un autre lieu et comme un certain monsieur qui faisait de la prose sans le savoir, j’avais oublié le terme exact mais heureusement tu veilles au grain 🙂
    Mais c’est vrai que c’est un système très motivant pour moi alors je voulais le partager à nouveau…

  2. Non non !! pas méthode Coué…. on appelle cette méthode de comptage un “eclectic” !

    Il y a des compets sur ce principe : sur 2 ou 4 fois le même parcours.

    Bon, là, sur 7 parcours, c’est un peu de la “triche” :)… Mais c’est si bon pour le moral! En plus, quand tu es seul en entrainement c’est une manière sympa de te “challenger”…

    Papounet

Ne jamais hésiter à commenter :)