4

LA ROUTINE, UNE BONNE HABITUDE ?

« Il te faut une routine »
C’est ce que ne cessait de répéter mon prof de golf au tout début de mes cours collectifs.
Qu’est ce que c’est que cette chose là ???
Partant d’un principe simple qui veut que quand on pose une question, on est bête cinq minutes mais si on ne la pose pas on est bête toute sa vie, je prenais donc mon forfait minutes et l’ouvrait devant les autres.
Grand bien m’en a pris, nous étions visiblement plusieurs dans mon cas et moi quand je peux rendre service…
Bande de lâches !
Bref…
Une routine c’est une succession d’actions que l’on fait avant de frapper la balle, sur le tee, sur le fairway et sur le green ou dans le rough, les bunkers voir les lacs pour les moins chanceux mais nous parlerons une autre fois de la routine en apnée car très technique à expliquer…
Oui il peut y avoir plusieurs routines…
Au début je sombrais dans le luxe, j’en avais une par coup !
Et bien ce n’est pas bien figurez vous.
Et pourquoi donc demanderiez-vous ?
Je pourrais répondre que je suis majeur et que je sors des jugements comme je veux, quand je veux mais étant dans un moment de paix intérieure en ce moment je vais essayer de répondre.
La routine (on dirait une danse ancienne non ?) est un moyen de se concentrer avant tout. Une forme de successions d’automatismes qui vous amène au meilleur état possible pour taper dans la baballe.
Et comme son nom l’indique il faut que ce soit toujours la même succession à chaque fois sinon on nommerait cela la « faitcommetuveuxtine » ce qui est bien trop long à dire vous en conviendrez.
Donc une succession pour le succès.
Oui j’ai fait marketing commercial en deuxième langue.
Que mettre dans la routine ?
Là, c’est assez ouvert, chacun a ses petits trucs, ses petites superstitions mais j’ai encore jamais vu un joueur faire le poirier avant un coup de drive, ce qui m’amène à penser que les actions en questions restent en rapport avec le golf et le coup que l’on va jouer, par exemple on va regarder loin devant nous avant le coup de départ pour repérer un arbre dans la ligne du tir que l’on veut faire, ce que l’on fait rarement avant un coup de putt de 2m, allez mettons un point à cette phrase car j’ai plus de souffle .
Je me suis rendu compte en pensant à mes parcours que j’ai deux routine en fait :
Une pour le terrain et une pour le green.
Mais elles restent assez similaires.
Mais surtout je me rends compte après coup qu’elles remplissent leur rôle, une fois effectuées j’ai tout oublié même le fait que je ne savais pas jouer au golf correctement et ça aide bien pour la confiance !
Bon après je vois mon coup et bon…
Par contre juste une chose.
Votre routine peut être longue mais à partir du moment où vous êtes à l’adresse, ne trainez pas car toute cette concentration disparait aussi vite qu’elle est apparue et le tonus musculaire avec…
Je dis ça, ça peut toujours servir…

Commentez avec Facebook

4 Comments

  1. Pour le poirier avant le Drive je te conseille l'excellent livre de Martin Matje, intitulé Golf, qui te prouverait que ça existe, si, si.

    Pascal

  2. en fait, il faudrait que je colle ton commentaire directement à la suite du texte car là est THE excplication de la routine qui permet de comprendre mes idioties sripturales…
    Un grand merci pour ces EXXCCCELLENTES lumières!

  3. Je me permets d’ajouter ceci à cet “excccellllent” sujet :

    Quel que soit votre routine, son but est de passer du cerveau gauche (réflexion/construction) lors de la phase de réflexion au cerveau droit (intuition/sensation) lors de l’exécution du coup…

    Ainsi, toute la phase précédant le coup on utilise son cerveau gauche (on analyse, on visualise, on se place, on fait des waggles…) et puis, paf, on bascule (c’est génial quand on y arrive) à volonté sur le cerveau droit et on exécute son swing en pleine “zen attitude” !!

    Pour qu’on puisse, à peu près !, arriver à basculer quand on veut, il faut que le cerveau gauche soit “totalement apaisé et rassasié”… C’est à dire qu’à toutes les questions qu’il se pose soit apportée une réponse “feu vert”… Tout cela est plus facile quand on exécute la “chek-list” toujours de la même manière, en utilisant la prise de renseignement avec les mêmes “codes” et le même ordre(regarder la cible, sentir la tête du club, waggle, équilibre du stance, ancrage du genou droit…. bref, en fait, ce que vous voulez qui vous rassure et vous apaise !).

    Donc trouver sa routine, c’est trouver SON organisation pour gérer SES questions et SES prises d’information qui aboutissent le mieux au “repos” de l’hémisphère gauche… Chacun étant différent à ce niveau (et aux autres !!), cela explique que chaque joueur ait sa propre routine mais que toutes les routines chez les bons joueurs aient en fait le même but : vider le cerveau gauche ennemi du swing et passer la main au cerveau droit, son véritable ange gardien…

    Bon c’est pas très gai “vu écrit” comme cela mais, “crénom de nom”, quand cela marche et que l’on arrive à reproduire cela un peu quand on veut, c’est un vrai bonheur !!

    Papounet.

Ne jamais hésiter à commenter :)