0

DES CLUBS, OUI MAIS ENCORE ?

En effet, pour répondre à une question que personne ne m’a encore posé, à part des clubs, qu’est ce qui peut être utile dans le sac d’un amateur assidu ?
Bah des balles !
Bah un sac ! (oui j’ai un blond qui me lit…)
Bah des tees !
Oui certes…
Faisons donc le tour de la panoplie indispensable et des petits trucs en plus…
Les balles :
On va les classer dans la catégorie indispensable, si, vous verrez ça peut servir. Il y a deux types de balle dans mon sac, celles pour l’entrainement et celles pour le parcours.
Celles pour l’entrainement sont en fait les balles de parcours fatiguées. J’utilise des Wilson Staff PX3 soft spin (oui ça fait très aristocrate les noms de balle maintenant) qui ont un toucher très doux et vu mon contact très dur, elles ne tiennent pas longtemps la route alors au bout de trois parcours maximum, elles passent dans la poche « entrainement »
Avant j’utilisais des balles perdues sur le parcours mais maintenant que j’ai réussi à faire la différence au « contact club », je préfère conserver la sensation, même et surtout à l’entrainement.
Les tees :
Plutôt indispensable aussi non ?
Là, le fait de ne pas avoir de driver règle le problème des tees de 3m de haut, je n’en ai qu’une seule catégorie, des tees en plastique avec des marques dessus pour toujours avoir la même hauteur de balle au départ.
Le gant :
Alors là c’est carrément utile car même avec j’arrive encore à me faire des ampoules, alors sans, je n’ose même pas imaginer !
Bon en même temps, faire 5 seaux de balles à la volée…
L’important c’est la taille, il faut vraiment en essayer plusieurs, de préférence blanc pour faire, au début, des marques dessus afin d’obtenir un automatisme simple en prenant le club en main.
Mais ne jamais prendre un gant où les doigts « flottent » sinon c’est une horreur…

Euh juste pour clarifier les choses, les idées que je donne sont presque toujours jamais de moi, je ne fais que transmettre ce que l’on m’a appris ou ce que j’ai lu ou vu ici et là…Je n’ai pas la prétention de vouloir vous enseigner quoi que ce soit ici, je ne fais que retranscrire mon expérience personnelle et ce qui en ressort de constructif.

Ceci étant dit continuons…

Le sac chariot et le chariot :
Si vous ne voulez pas avoir 10 kg de trucs et de bidules dans les poches et derrière les oreilles pendant 7 km de marche, je vous conseille humblement de prendre un sac. Bon chariot, pas chariot là c’est chacun qui choisit.
Moi c’est chariot, moins je fais d’effort, plus je garde de force…
Pour le sac, j’ai choisit le sac « revolver » où chaque club est « encoché » ainsi ils ne s’entrechoquent pas pendant le transport et les déplacements sur les parcours.
Le relève-pitch :
Obligatoire ! Respectons le green s’il vous plait.
Bon, on ne l’utilise pas tout de suite tout de suite il faut dire. Il faut quelques temps avant qu’une balle atterrisse à la verticale et de suffisamment haut pour faire une marque sur un green…
Enfin moi il m’a fallu du temps et j’ai été ravi et tout fier de l’utiliser la première fois.
La marque :
Le petit bidule que l’on met à la place de la balle sur le green pour la nettoyer et/ou ne pas gêner la ligne de putt d’un joueur plus loin que vous. Maintenant on trouve pas mal de gants avec une marque détachable, bien pratique.
Serviette solide et brosse :
Nettoyage des clubs, les wedges surtout qui ont une fâcheuse tendance à labourer le terrain. Donc serviette mais aussi brosse, pas de brosse métal, vous allez vite user la face du club et faire des marques pas belles du tout…J’ai trouvé dans un supermarché une brosse au rayon vaisselle, nickel !
Bon là on a une bonne base déjà. Alors que peut-on ajouter d’autre ?
Crayons bien sur !
Ah oui j’avais oublié tiens…
Lunettes de soleil et casquette aussi. J’ai, mais finalement je n’aime pas jouer avec, cela me gêne plus qu’autre chose mais je garde au cas où le besoin s’en fasse ressentir de même pour la tenue de pluie.
À boire bien sur !!!!!!! Indispensable et vital !!!! Et deux ou trois choses à grignoter mais assimilable rapidement.
Petit livre abrégé de règles, ça peut servir.
Épuisette ? Oui pourquoi pas mais j’en veux pas dans mon sac, ça motive les balles à aller dans l’eau…
Marqueur indélébile pour faire votre marque sur la balle afin de la distinguer des autres copines sur le terrain.
En parlant de ça, si vous en trouvez une avec « VDI » en rouge dessus, merci de la rapporter, c’est ma mienne à moi…
Quoi d’autre encore,
Ah oui ! Des tees de practice… mais si le truc que vous oubliez à chaque fois après l’entrainement…ça y est vous voyez de quoi je veux parler…en plus les miens je les coupe parce que même les petits sont encore trop hauts.
Et enfin, le carnet noir
Il n’y est pas encore mais cela ne va pas tarder.
À force de lire les excellents conseils de certaines personnes sur un forum de golfeurs gentlemen sans parler des golfeuses fort aimables, j’ai pris l’initiative de me munir d’un petit carnet pour noter tous les conseils d’entrainement qui me sont donnés.
Et il y en a des très bons croyez moi…
Et s’il y a bien un compartiment du jeu où avoir des conseils est louable c’est bien l’entrainement…
Et si il y a bien un compartiment du jeu où il faut être sérieux et attentif c’est bien l’entrainement…
Enfin moi je dis ça c’est pour aider…
Ce qui est bizarre avec ce genre de liste c’est que l’on a toujours l’impression d’avoir oublié un truc, c’est très énervant quand même !

Ne m’aidez pas surtout… 🙂

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)