4

MATCH PLAY ou LES AMIDVERSAIRES…

Avec les Gentlemen Golfeurs, une nouvelle sortie a été organisée au superbe (et je pèse mon mot) golf de Rebetz.
Un concours de match play au sein du forum nous pousse à nous rencontrer entre membres. C’est une excuse de plus pour avoir une raison de faire des sorties en groupe autours du golf mais tout les participants prennent très au sérieux la formule en elle-même.
Samedi 14 Mars, nous formions donc 3 départs, douze GM ayant répondu à l’invitation, plus une accompagnatrice qui a voulu profiter de la fraicheur matinale et des quelques gouttes de pluie éparses.
Trois MP (prononcez Match Play) ont eu lieu ce jour là, deux dans la première partie et un dans la dernière.
Commençons donc par la présentation des participants. Afin de préserver leur anonymat, je vais utiliser leur pseudonyme forum, ce sont des gens célèbres et cela m’ennuierait de leur causer du tort avec ce petit article…
Partie 3 :
Paul : créateur adulé du forum et pour cause, il nous supporte tous les jours sans parler des nuits, un personnage d’une profonde humanité, je ne saurai trop vous inciter à avoir quelqu’un comme lui dans vos relations car la vie est bien plus belle avec des amis comme Paul.
WoodWedge : Ah Woody …! La classe de l’ancienne école alliée à un humour omniprésent, adversaire nocturne du jeu le plus idiot et le plus long que je connaisse mais quel plaisir de le retrouver à chaque fois, plus combatif et plus drôle que la veille…J’attends avec impatience de faire un parcours en sa compagnie…
Miro : Point encore le plaisir de bien le connaître, accompagné par sa charmante épouse Meryl, tout le monde était si heureux de les revoir que je pense qu’il va vite falloir découvrir le duo !
Kokoro : nouveau sur le forum, on ne se connait pas encore bien mais j’aime son esprit parfois critique mais toujours dans le bon sens, il va falloir vite se faire un parcours ensemble car il en connait quelques uns qui méritent un guide comme lui.
Dans cette partie, un MP a opposé Paul et Woody, match accroché qui a vu la victoire de Paul…
Partie 2 :
La partie du Playboy…
Mr et Me Pitch accompagnés de Dimup et Maeva, épouses Golfeuses de deux protagonistes de la partie qui va suivre.
Les Pitch : Les couples de golfeurs ont une particularité : ils sont très complices et les Pitch ne font pas exception, des gens au grand cœur qui ont coutume de recevoir la tribu quand la partie se joue près de chez eux ou pas. Toujours près à rendre service en faisant partager leur longue expérience des parcours, je dois dire que pour un petit nouveau comme moi, leur gentillesse m’est précieuse…
Maeva : La chère et tendre du Chevalier qui fut mon amidversaire du jour, j’ai fait sa connaissance aujourd’hui, une personne lumineuse. Je comprends pourquoi le chevalier a aussi bon teint, sa femme est un vrai soleil… Certes un soleil qui n’aime pas le froid mais quoi de plus logique…Elle a quand même fini son parcours, une belle preuve de courage.
Dimup : La compagne de 1up, j’ai eu le plaisir de partager ce parcours en sa compagnie plus tôt dans l’année, une joueuse impressionnante de régularité et de précision. Quelqu’un la croiserait dans la rue dirait qu’elle est l’illustration du « petit bout de femme », une femme au regard rieur, souriante, petite voix, pas très grande et toute menue… Mais si on expliquait à ce quelqu’un que le petit bout de femme en question manie un driver aussi facilement qu’une fourchette à table, je ne suis pas sur qu’il me croirait.
Et pourtant…
Partie 1 :
Les guerriers du jour.
La sortie a été organisée autours de ces deux matchs, 1up&Girioal avec Chevalier Von Cittern&votre serviteur…
1up : l’autre partie inséparable du couple « UP »… Joueur de grand talent à la gentillesse naturelle et immédiate, toujours présent pour un parcours et toujours là pour apporter son expérience aux autres. Disponible, sa passion pour le golf ne peut absolument pas être mise en doute ! En plus il sait la communiquer et ça c’est rare…
Girioal : C’est mon Parrain forumesque, rencontré grâce à Q de qui il est l’ami fidèle, Parrain est un grand passionné de golf, joueur offensif et terriblement efficace, il sait avoir le mot qui fait du bien quand le jeu n’est pas au rendez vous, il a toujours un bon conseil à donner et un très bon œil sur le swing. Un ami et un compagnon de golf précieux.
Chevalier Von Cittern : allez vite trouver sur la toile qui a été ce personnage célèbre dans le monde du golf et vous comprendrez que CVC sait se moquer de lui-même avec la culture en plus. Artiste émérite, il est le croqueur des tranches de vie de nos tees et nous régale bien souvent en nous caricaturant avec talent. Complice virtuel, il a profité d’un voyage au pays-du-pas-trop-de-soleil pour un défi golfique de haut vol. Vrai gentleman, il m’a inspiré ce terme d’amidversaire car même si le match play est un combat, CVC sait en faire une promenade passionnante et pleine d’humour.
Bien, les personnages étant dépeints, revenons sur Ze Match.
Commençons par le commencement, la photo du départ…

De droite à gauche, Girioal, 1up, CVC et l’idiot de service…
Le golf de Rebetz est un parcours passionnant, il a l’air facile car plutôt large mais ne vous y fiez pas, les pièges sont partout…
D’un commun accord, aucun coup ne sera rendu. CVC est 23 d’index, moi 26 mais je connais le parcours alors soyons fairplay. Il en sera de même dans le deuxième match malgré une plus grosse différence, parrain étant 18 et 1up, 11.
Être entre 20 et 30 signifie à mon avis être plutôt bon mais encore irrégulier au golf et nous allons CVC et moi-même illustrer cette idée assez souvent.
Il a une force de frappe impressionnante et un toucher solide mais parfois la maîtrise n’est pas au rendez et c’est un coup de perdu pour revenir dans le parcours. Je vivrais le même problème tout au long du match.
Résultat, on se tient jusqu’au 5, moment où mon jeu est moins pire que le sien et je me retrouve +3 au 8, puis réaction d’orgueil et de talent, CVC revient à égalité en gagnant trois trous de suite, square au 11, je prend l’avantage sur le 12 et c’est là que la partie du match devient passionnante car nous allons rester à égalité jusqu’au dernier putt du dernier trou.
Rester à égalité 6 trous de suite c’est vivre 6 tragédies de suite qui se finissent par « à suivre » à chaque fois.
Cela rend chaque trou primordial, chaque coup vital, chaque putt monstrueusement difficile.
Et c’est ça qui fait d’un match play un jeu à part dans le monde du golf.
Et ça qui fait que l’on veut en revivre un le plus vite possible.
Petite analyse pour conclure cet article, les points faibles et forts du jour.
Le point faible reste le swing, le cours de la veille n’a pas été assez bien assimilée et je me suis pas mal mélangé les pinceaux. Parfois trop plat, parfois trop de bras, souvent incomplet car le finish n’est pas encore automatisé.
Les points forts car dorénavant j’ai décidé d’insister la dessus.
Un swing complet qui rentre grâce à Yoda et se révèle très efficace, je me suis payé le luxe d’overdriver le driver de mon partenaire avec mon humble 20°, bon de trente centimètres mais quand même.
Quelques beaux coups de fer et surtout un putting qui se confirme surtout sur les longs putts. J’ai encore en mémoire, bien sur le dernier de 3m attaqué franchement qui m’a donné la victoire mais aussi deux putts de l’extérieur du green de plus de 6m en double pente et en descente qui sont arrivé dans les 20cm du drapeau.
Je sais bien que l’autosatisfaction peut parfois être interprétée comme une forme de suffisance mais je vous assure qu’au golf, si vous vous attachez à ne garder en mémoire que les mauvais coups, bien plus nombreux, vous allez vite mettre vos clubs dans une brocante…
Donc, direction le practice pour bien intégrer le dernier cours et continuer le travail car le driver arrive bientôt et lui ne pardonne pas grand-chose…

Commentez avec Facebook

4 Comments

  1. N’en jetez plus !…
    Vrai que le temps aurait pu etre plus clément mais rien ne peux lutter contre la chaleur de l’amitié, surtout alliée à un bowmore de 15a partagé pour se remonter le moral à l’occasion de baisse de régime !…

    La presence de Paul,ou celle plus rare de Meryl et son amoureux fut, j’allais dire le Talisker sur le trou 19 … mais je crois qu’on dit plutot la cerise sur le gateau !

    Merci pour le récit de cette superbe journée Jérôme, un plaisir de faire ta connaissance en vrai !…

  2. Vi … simplement dommage qu’il n’a pas fait hier le temps d’aujourd’hui … la fête aurait été totale !!!!!

    Merkiiii Jérôme !

  3. Comme à l’accoutumée… rien à dire (sinon que ..adulé…. c’est un peu beaucoup…bon on va faire comme si on avait pas lu…) sinon que je m’associe au plaisir sans cesse renouvelé de ces paries qui nous permettent de nous rencontrer de temps en temps. Superbe parcours que celui de Rebetz que je faisais personnellement pour la deuxième fois. Aujourd’hui Dimanche un peu mal aux jambes mais y a salon du Golf!! alors malgré un lever très tardif… allez hop!…. encore une occase de rencontrer quelques uns qui étaient à Rebetz la veille!!
    Merci Jérome pour ce compte rendu de nos “MP” du week end!

Ne jamais hésiter à commenter :)