4

DRIVER : LE TEMPS EST VENU…

Sept mois de golf…
Très court dans une vie de golfeur mais quand ce sont les sept premiers mois de la première année de golf, les choses vont plus vite.
On dévore les informations, on vide quelques dizaines de seaux de balles, on fait quelques dizaines de kilomètres de fairway, enfin de rough surtout, on prend des cours, on évolue à toute vitesse et les avis se modifient assez vite.
L’idée de départ était de ne pas jouer de driver avant un certain objectif atteint, cette idée vient de tomber aux oubliettes car certaines choses ont évolué plus vite que prévu, en particulier le swing, enfin plutôt la disparition du swing de bras.
Merci Yoda…
Donc cela faisait quelques semaines que la question se posait.
Et si, finalement, je mettais un driver dans mon sac ?
La réponse est définitivement oui depuis aujourd’hui.
Pour plusieurs raisons.
La première est que je n’ai plus peur d’avoir cette bestiole dans les mains.
La deuxième est que mon swing, commençant à ressembler à quelque chose, je peux désormais pratiquer ce genre de bestiole en conditions réelles.
La troisième est que d’avoir un club comme ça dans le sac me fera progresser plus efficacement encore avec les autres clubs, les longs fers en particulier. Oui, quand vous travaillez un club de 44.5 inche, prendre un fer5 ensuite vous le rend plus court qu’il ne semblait avant donc plus facile à jouer car plus facile à appréhender.
La quatrième c’est que Q est d’accord. Et je vous assure qu’il ne fera jamais un club pour qui n’en n’aurait pas le niveau. Pas du tout le genre de la maison, mais alors pas du tout…Relisez les textes de décembre et vous verrez ce qui s’est passé lors du premier fitting driver…
Bref le temps est venu.
Me revoilà en baie de Somme. Cela commence par un déjeuner délicieux au bord de l’eau, le temps d’oublier un peu ce monde de dingue. Oui parce que en ce moment on vit un peu dans un monde de dingues mais passons sur le sujet sinon on va en avoir pour la nuit…
Toujours est-il que ce moment fut particulier à vivre parce que cela fait du bien à l’âme de se faire offrir une amitié petit à petit avec le temps qui passe…
Re bref…
Retour au bureau où j’explique le pourquoi du comment de mon changement de point de vue sur le driver.
Et oui, Q est plus que pro et tu as intérêt d’être convaincant pour ton oral…
L’oral se passe bien, j’ai une bonne note, on passe aux travaux pratiques.
Le scénario est le même que pour le fitting des fers.
Échauffement, l’œil aux aguets, Q vérifie mes dires quand à l’évolution de mon swing et ma fabrication de copeaux en série. Tout se passe bien, il sort donc son premier club test, puis un autre, puis un troisième et récolte au fur et à mesure mes sensations.
Ma seule exigence reste toujours la même : le visuel à l’adresse doit me laisser en confiance avec une préférence pour un modèle plus petit que ce qui se fait actuellement pour rester dans la logique qui m’a fait choisir les têtes des fers.
Quand mon swing est bon, on mesure une vitesse à l’impact de 107 MPH, ce qui semble honorable pour cette catégorie de club mais on retiendra une moyenne de 103 MPH ce qui parait plus raisonnable.
Après les différents tests vient le moment de la recommandation pour le shaft et ensuite le choix de la tête où j’ai plus que mon mot à dire dans le panel proposé…
En terme technique cela donne ça :
DRIVER KZG SP700 360 cm3 10° SQUARE, SHAFT ALDILA NVS65 STIFF 44.5in D2
Les techniciens apprécieront…
Une grosse semaine d’attente et j’irai faire du bruit sur les practices !
Objectif ensuite : gagner 40m au départ pour avoir un deuxième coup plus facile sur les par5 ainsi que les longs par4 et donc diminuer de 4 ou 5 coups ma carte de score moyenne.
Reste à gagner ces 40m en restant sur le fairway, ce serait mieux quand même…

Commentez avec Facebook

4 Comments

  1. Merci Benohem 😉 c’est vrai que cela a pris du temps pour en arriver là, je le prends, je le prends pas…allez zou c’est décidé…vivement les tests grandeur nature!

  2. A te lire, je me dit que la Baie de Somme est endroit qu’il faut forcément visiter…
    Dommage que j’en sois si éloigné… même si je ne pense pas encore être prêt à investir, notamment golfiquement parlant, dans du matériel pointu…, mais ce Q semble être une Pointure.
    J’espère que cette nouvelle “bête” dans ton sac répondra à tes attentes.
    Bonne prise en mains, et bon golf !
    Benohem

  3. Dis-donc, c’est vrai que tu es loin d’avoir des cotes de débutant; dépasser les 100 mph en moins d’un an de golf, c’est appréciable. Quand en plus je vois qu’on te choisit un shaft qui n’est plus vraiment un modèle fillette, ça se pose là…

Ne jamais hésiter à commenter :)