5

BON… ÇA C’EST FAIT !

Ce matin, debout avant le coq qui, pourtant, avait prévu de se lever tôt histoire de surveiller la ponte pour le célèbre dimanche de Pâques.
Compétition à Saint Germain lès Corbeil, slope 131, départ 9h24, en comptant le trajet et l’heure d’entrainement, debout à 5h30, youpi…
Plus de barres vitaminées, je fais deux sandwichs et en avant après un bon petit déjeuner fait d’un gros bol de céréales, j’avais très faim ce matin, en plus c’est le deuxième réveil matinal de suite pour le golf, avec les entrainements et les parcours d’avant, j’avoue que la fatigue se fait ressentir.
Arrivée au golf à 8h, température très douce, l’air est assez lourd même et très humide.
Je commence à connaître ce parcours atypique et très technique fait de 8 par4, 5 par5 et 5 par3 pour un par total de 70.
Sur le practice, deux seaux de balles. Les tapis sont trempés et glissants, j’essaye quelques coups mais ça ne passe pas bien, je me place devant sur l’herbe, pas bien à plat, ça ne se passe pas mieux.
Les balles ne décollent pas ou rarement, manque de tonus dans la descente… Pas un bon signe tout ça…
Je vais au putting green et là tout se passe bien, deux putts sur trois rentrent au premier test à 3m, ça c’est bon signe !
Je croise Ben qui a son départ à 9h, nous serons 3 dans le mien, un compère du forum et un habitué classé 11, parfait pour les conseils stratégiques.
Le starter, très sympa, nous annonce que le télémètre est autorisé et que l’on peut placer la balle sur le fairway, que demander de plus, c’est parti !
Le trou1 est un dog leg gauche très court en descente avec de l’eau devant le green. Inutile d’envoyer une bombe au départ ça ne sert à rien. Je prends le 23° et je me retrouve en deuxième coup avec mon 51°. Grattage lamentable, une escalope de Pelouse qui pourrait nourrir un agneau de pâques s’envole avec la balle qui tombe devant l’eau, la punition est évitée de justesse. 56° pas trop mal dosé et…3 putts.
Bon le putting, normalement c’est le point fort mais j’ai l’impression que c’est une tradition désormais le double bogey au premier trou…
Autre par4 au 2, dog leg droit un peu plus long, bois3 cool, presque trop, je passe le virage de justesse mais je suis ennuyé par les arbres. Je vais réussir un beau coup de fer9 tendu qui prend le green et y reste, tout va bien. Mais…encore 3putts !
Bogey agaçant vu que je puttais pour le birdie…
Arrivent deux par5 de suite, le premier au driver mais à gauche, replacement au 51 trop long, le fer 9 qui part hors limite, je ne cherche pas à me stresser, je relève direct et fait ma jolie croix. Je constate que c’est hcp6, j’aurai dû insister un peu quand même, c’est idiot comme réaction. Le suivant débute par un coup plutôt court car double dog leg, 20°, balle provisoire qui est pire que la première que je retrouve heureusement puisque la provisoire est perdue, fer7 en devers qui dévisse, fer9 et me voila placé pour un PW cool pour le green et bah non, à la flotte la baballe…je finis quand même pour faire 8 mais deux coups rendus, mieux vaut prendre le point car ils se font rares.
Arrive le premier des 5 par3, 136m, fer 8 qui reste à gauche, 56° et juste deux putts, un bogey, j’en suis presque content.
Un autre par5, hcp2, gros dog leg gauche avec une forêt en pente sur la droite, un très beau coup de driver me fait passer le virage, je prends le 20°, pas très à l’aise dans mon swing, je compense sur la gauche de peur du slice, je ne slice pas bien sur et bingo dans les arbres à gauche, fer8 que je ne compense pas et que je slice donc, logique. Je suis sous les arbres, encore, à 15m, drapeau invisible car une jolie butte me bouche la vue, je choisis le fer6, grand bien m’en prend, je roule gentiment à 2.5m du drapeau, je rentre le putt, un joli par à l’arraché, le moral revient. Ensuite, par3 de 165m, pas encore trop à l’aise je prends le 23°, gros slice, balle provisoire qui fait la même trajectoire en moins pire, sous les arbres, bunker à 15m sur la ligne du green, je ne peux pas lever le coup, dans le sable, je rate la sortie, je fais un top ensuite, une croix sur un par3…un autre par3 à suivre de 160m, je prends le fer5, qui claque bien mais manque de tonicité flagrant, je tombe devant, un coup de 51° et deux putts, ça fera bogey…Je commence à me dire que même la zone tampon va être compliquée à obtenir…
Le trou9 est un par4 que j’aime bien car cela s’est toujours bien passé. Départ au 20° bien tendu, trou en île attaqué au 56°, sur le green, parfait…je prends 4 putts…Là, il y a un problème…le 10 est un par3 avec drapeau à 138m, je prends le fer7 par sécurité vu que je sens de plus en plus un manque d’énergie malgré le premier sandwich dévoré. Ça part à gauche direct, balle provisoire au fer8 qui prend le green, normal, je suis énervé alors un sursaut de vigueur…la première est injouable, et je vais encore faire 3 putts…une autre croix sur un par3, je me sens un peu dépassé et je ne sais pas vraiment où est passé mon jeu. Par5 pour le 11, driver raté, 20° raté, PW dans le sable, deux coups pour en sortir et deux putts, double bogey, ce serait presque un bon score au point où j’en suis, la zone tampon est oubliée, j’essaye de me convaincre que le reste c’est juste pour le plaisir mais je me sens fatigué, j’ai même du mal dans la montée du backswing…
Le 12 commence très bien, dog leg gauche assez court ouvert au bois3, reste juste un coup de 56° à faire, gros top, bunker derrière le green, mon 60° de sortie est un top aussi mais, un peu de chance, je frappe le drapeau et la balle retombe à 1m, un seul putt, un par gagné par hasard. Par3 à suivre, long et entouré de bunkers, 23° pour ne pas forcer, j’arrive à hauteur mais à droite, entre deux bunkers, 56° et deux putts, bogey.
Le 14 est un par4 pas très compliqué mais je slice mon bois3 et idem pour la provisoire, je perds la provisoire et la première est injouable, je droppe 20m en arrière et rate mon fer8, 56° court et deux putts, un double bogey…le 15 est le hcp1, driver qui reste raz de terre en slice mais je suis sur le fairway, 23° en slice, sur le chemin déclaré jouable ici, peur d’abimer mon56° je rate, je recommence mais je suis gêné par un joueur qui était parti pour jouer avant son tour, putting nul, une croix, agacé…
Le 16, par3 en descente de 165m, gros coup de fer5 bien claqué mais à gauche, 60° bien touché mais encore une fois 3 putts…le 17 est une galère qui se termine en double bogey, le 18 commence pas trop mal puis je rate trois coups de fer8 de suite, je relève ma balle, totalement épuisé et découragé, plus une once d’énergie.
Je salue mes camarades qui n’ont pas non plus été à la fête aujourd’hui et je me motive pour rentrer car la route me semble deux fois plus longue que ce matin…
J’ai fait un calcul rapide, je suis entre 22 et 25 points net en stabbleford, ma première contre performance depuis mes débuts au golf.
J’encaisse à peu près, mon jeu n’est pas en cause, juste une très grosse fatigue qui a tout déréglé.
Un peu de repos comme me l’a conseillé Q à qui j’ai confié mes malheurs du jour et qui a eu la gentillesse, l’amitié et la patience de me donner de sages conseils que je vais suivre.
Repos, tranquillité.
Mon prochain rendez vous de golf est Jeudi, cours avec Yoda, d’ici là, je ne pense pas retourner au golf, même pas au practice.
Juste décompression tranquille et rechargement des batteries pour retrouver le plaisir du jeu et repartir sur la voie de la réussite…

Commentez avec Facebook

5 Comments

  1. Merci Superlent pour ton empathie 😉
    Benoît, tu as raison pour le 12, dog leg droit bien sur!
    pour le classé, effectivement, il s’est gardé de faire des conseils “délicats”, de toute façon, il n’était pas dans son jeu non plus…
    pour les demandes de direction et de club, ça je savais que l’on avait pas le droit donc je me suis gardé d’en demander.
    je crois savoir que concernant les clubs, le joueur peut dire le club qu’il a joué mais que l’on peut lui demander effectivement. en cas de demande on est pénalisé et le joueur le sera aussi s’il répond!

  2. 2 (petites) choses (outre ta CP sans gravité, rassure toi tu en auras d’autres):

    1 – Je crois me souvenir que le 12 est plutôt un dogleg droit.

    2 – Méfie toi de l'”habitué classé 11 pour les conseils startégiques”, car ceux-ci sont interdits en compétition.
    Par exemple, s’il te dit au départ d’un trou “Après le monticule le trou descend fortement vers la gauche”, pas de problème, c’est un renseignement.
    Mais s’il te dit: “Il faut driver sur la droite pour avoir l’ouverture au second coup”, c’est un conseil et il est pénalisé en tant que tel.
    Pire si tu lui as demandé où driver au départ, tu lui a demandé un conseil et tu es pénalisé.
    Même chose si tu lui a demandé le club qu’il a joué, par exemple.

  3. Les grands esprits se rencontrent! Aujourd’hui, compétition pour l’index, alors que je joue ces derniers temps entre 50 et 55 stableford à chaque partie amicale, juste un 34 obtenu à l’arraché, sans un seul coup dont je sois content…un vrai passage à vide comme dans les livres…

  4. Hello Amigo,
    Pas mal de gens te diront que le Golf est comme ça avec des passages à vide horribles.
    Prends du repos aujourd’hui et demain et si tu en as le temps retourne au practice avant de voir maitre yoda…
    Je pourrais te raconter mes passages à vide en compétition ou pire encore avec des clients à ne plus savoir taper une balle…
    mais bon tous les golfeurs connaissent ça et ont eu leurs passages à vide (même les pros)
    De mon côté le plus dur est que je ne vois pas la différence entre une excellente journée et une journée horrible… sauf que mes balles partent bien.

Ne jamais hésiter à commenter :)