0

L’AIGLE, UN OISEAU DEUX CROIX…

Compétition dominicale au golf national mais sur l’Aigle, inconnu jusque là, ce sera donc une reconnaissance comptant pour l’index, soyons fous…
Avant de la jouer, j’avais souvent entendu que l’Aigle était considéré comme le frère pauvre de l’Albatros et maintenant que je connais les deux, je dois dire que les deux ont leur intérêt et qu’ils sont bien trop différents pour les comparer.
L’Aigle est un parcours qui n’est pas physiquement fatiguant, pas de grosses difficultés, un slope de 122, un SSS de 71.4 pour un par total de 71, ce qui veut dire que finalement ce parcours n’est pas si facile que ça pour faire un score…
Les greens sont de bonne qualité même si aujourd’hui on sentait encore la fin de la période d’aération mais les fairways sont bien entretenus et l’ensemble du parcours est très plaisant au final même si en effet, sur une partie du parcours, pas loin de l’aérodrome, on est un peu gêné par le bruit.
J’avoue avoir été bien concentré aujourd’hui et je n’ai pas été très ennuyé par ça.
En plus, grâce aux innombrables relations du couple Pitch, j’ai eu la chance de faire le parcours avec Mister WoodWedge, mon grand copain des folies idiotes du forum à minuit mais ça c’est une autre histoire.
Ce fut donc entres amis que cette compétition s’est déroulée, en agréable compagnie en plus car une dame nous accompagnait, très sympathique aussi…
Woody aime le golf de façon naturelle et retrouve très vite cette joie d’enfant qui rend un parcours joyeux, nous avons même fait la course avec nos chariots entre deux trous, riant en chœur de nos enfantillages…
Mais nous sommes restés on ne peut plus sérieux pendant les phases de jeu, nous motivant l’un l’autre, ce qui nous a permis de faire, au final, une belle carte chacun.
Le SSJ n’est pas encore donné, donc le résultat net de 39 points n’est pas définitif, Woody quand à lui a sorti un très beau 42 tout à fait mérité.
Du point de vue statistique je fais 3 triple qui donneront deux croix, cela devient une habitude désagréable surtout une sur un par3 mal débuté et mal récupéré, trois double, neuf bogeys et trois pars.
35 putts en tout car j’ai compté aussi les croix et une bonne majorité de bons départs au driver que je me suis forcé à prendre à chaque départ des par4 et5.
Malheureusement, le point négatif était sur le deuxième coup, encore une fois. Manque de concentration et mauvaise prise de stance, voila un point à travailler car ces erreurs ont été faites majoritairement après mes bonnes mises en jeu avec des fers que j’affectionne pourtant, du 51° au fer7, ce qui m’a valu de perdre quelques précieux points.
Beaucoup de positif sinon, très fluide sur mes départs en majorité, ce qui m’a fait gagner quelques clubs, bonne maîtrise sur les approches très courtes et un putting solide car je me suis souvent retrouvé avec un premier putt à plus de 6m. Les fers longs m’ont aussi apporté un grand plaisir, je me suis rendu compte que je préférais même jouer mon fer5 trop court plutôt que mon hybride 23°.
J’ai souvenir par exemple du trou17, un par5 où mon premier coup est parti dans l’eau mais j’ai sorti un coup de fer5 très bien touché puis un fer9 et je me suis retrouvé sur le green pour finir sur un bogey.
Vivement l’arrivée des deux autres longs fers car j’aime de plus en plus jouer ce type de club.
Une belle journée de golf avec une carte qui augure d’autres performances car je suis de plus en plus calme et posé. Rassurez vous j’ai quand même fait deux belles crises qui m’ont valu les deux croix bien méritées, surtout au 18 où après un très beau coup de driver je plante le fer9 puis le 51° puis le 56° qui va dans le bunker !
Heureusement que Woody a trouvé les mots justes sinon je pense que je serais encore dessus !
Mais cela reste anecdotique désormais, la majorité du parcours s’est faite de façon détendue avec un réel plaisir de jouer.
Et ça, ça vaut plus encore que la petite baisse de l’index…

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)