1

ABASOURDI…

Pour finir cette belle journée d’anniversaire, rien ne vaut une petite soirée baballe à Chatou…
Le message sur le forum étant plutôt bien passé, on se retrouve pas loin de la quinzaine éparpillés entre les tapis de practice et la zone d’approche courte suivant les clubs à travailler.
Et oui, on n’y va pas que pour rigoler non plus !
Bon ce soir là c’était surtout l’occasion de se retrouver ensemble pour m’aider à passer le cap délicat de mon entrée dans la dernière année avant le cap définitif de l’âge adulte…
Il y a quelque chose de très agréable à vivre quand on a une passion, c’est de la partager avec une tribu qui vit cette passion de la même manière que vous, naturellement…
Les sujets de discussion fusaient, les avis divergeaient sans se combattre, nous communiquions…
Dans le vrai sens du terme, communiquer c’est mettre quelque chose en commun.
Et dans ce groupe, c’est le cas.
C’est ce qui fait sa richesse, c’est ce qui fait que c’est toujours une joie sincère de se retrouver…
Et ça comme cadeau d’anniversaire, je ne pouvais pas rêver mieux…
Cerise sur le gâteau, j’ai même eu un petit cadeau, un joli, un vrai, un qui est fait avec du temps…
La belle image travaillée de notre quatuor habillée à l’ancienne lors de la MTC…
Manu, merci beaucoup, je pars en recherche d’un cadre digne de ton travail dès que possible !
Mais une belle soirée ne peut pas se terminer sans une petite anecdote insolite…
Au moment de partir, je vais chercher mon chariot pour faire le tour du clubhouse afin d’attendre les amis pour regagner les voitures et se faire des adieux déchirants puisqu’on ne va pas se voir pendant au moins une semaine en réel et 1h dans le virtuel.
Je suis donc devant la porte quand arrive un jeune homme, sac de golf à l’épaule qui me regarde bien droit avec le sourire de celui qui vient de retrouver un ami, vous voyez un peu ce que je veux dire ?
Oui ?
Tant mieux car c’est vraiment comme ça que je l’ai ressenti.
Sauf que je ne le connaissais pas du tout donc j’étais un peu embarrassé à chercher à toute vitesse dans mon cerveau de blond si je connaissais cette personne.
Pas le temps de finir la réflexion le jeune homme me dit à quelques mots près : « Bonsoir, vous ne seriez pas celui qui écrit le blog rêves et réalités ? »
Moi, totalement abasourdi je bredouille un oui approximatif et le golfeur souriant devient encore plus souriant en m’expliquant qu’il m’a reconnu avec les photos et qu’il me lit régulièrement et qu’il aime bien et tout et tout.
Moi de plus en plus abasourdi, je bredouille quelque chose qui ressemble à des remerciements et nous voila causant de golf en trois minutes chrono pendant que le groupe arrive.
On se salue donc, je pars, toujours abasourdi, racontant l’anecdote aux amis, jusqu’à ce que je me rende compte que j’ai totalement oublié de lui demander son nom, dans quel coin il jouait, enfin le genre de question que l’on pose quand on n’est pas abasourdi quoi…
Donc cher lecteur inconnu, je serai ravi de pouvoir mettre un nom sur ce visage souriant, donc si vous lisez ces quelques mots, n’hésitez pas à commenter…
Sur ce je vous salue bien bas, ravi d’avoir été reconnu mais ennuyé de ne pas avoir eu la politesse de faire votre connaissance….
Sur ce ça fait 48h que je n’ai pas tapé une baballe moi !

Commentez avec Facebook

One Comment

  1. Nana, nana, c’est pas moi le monsieur qui lit le blog de celui qui écrit du rêve à la réalité…mais bon je lis quand même régulièrement ta prose.
    Chatou QG de notre petite bande, et c’est là que l’on s’est fait beaucoup d’amis aussi…
    Encore une belle soirée en effet, et suivie certainement de beaucoup d’autres!
    Encore bon anniversaire et…merci pour l’apéro!
    Paul

Ne jamais hésiter à commenter :)