3

WEEK END DE PENTES ET DE COTES…

TROU 1
MINIFLY
GOLFARMER
ROUGHMAN
La galerie des portraits de gentlemen s’agrandit aujourd’hui.
Un Match Play depuis longtemps prévu va débuter ce matin au golf de Marivaux, parcours dont j’avais fait l’éloge il y a quelques temps déjà.
Scramble en équipe de deux.
Minifly et Golfarmer d’un coté, surnommés « les lascars », un duo détonnant habitué à jouer ensemble et jamais vaincu en MP contre Roughman plus votre serviteur, surnommés aujourd’hui « les caliméros », vous comprendrez pourquoi à la fin…
Index à l’avantage des lascars, 16 et 22 mais bon, cela doit faire quelques années qu’ils n’ont pas vérifié en compétition ce qu’ils valaient vraiment, on aurait déjà du se méfier…
Sur le forum, tradition oblige les deux équipes ont usé des divers stratagèmes psychologiques de déstabilisation pré-match, nous avions même été assez consciencieux pour cette première partie…
J’ai croisé Golfarmer deux fois, Roughman, on commence à se connaître un peu mais Minifly, que nenni.
C’est un personnage, un pur et dur, le regard malicieux et rieur, la répartie qui va bien, le bob bien vissé sur la tête, j’ai cru qu’il rentrait de safari mais non juste de Quimper, je ne connais pas mais il doit y avoir des animaux sauvages là bas, il à l’attitude du chasseur à l’affut… Bref, un bon compère qui, avec Golfarmer, font un vrai numéro de duettistes de haut vol.
On se décide sur la formule, ils ne discutent pas le choix, on aurait du, là aussi, se méfier…
J’ai un pêche d’enfer et un mental solide, deux seaux au practice et pas de déchet, excellent toucher de balle, je la sens bien cette partie.
Nous voici au départ du 1, les politesses de rigueur et honneur aux lascars.
Golfarmer et Minifly sont deux joueurs tendance draw, Golfarmer, avec son hybride, le démontre, sa balle part direct vers les arbres à droite dans ce dog leg droit en descente. Minifly va bien droit mais sans trop de puissance, Roughman envoie une mine en fade, c’est sa tendance naturelle (non j’ai pas dis slice, enfin pas encore…) qui prend bien le virage, je prends mon 20° relax et j’envois plus loin que mon partenaire.
Ça commence très bien, je viens de faire le même coup que sur le practice, confiance totale.
Arrivé sur ma balle, à une bonne centaine de mètres du green, j’en vois une autre pas loin, aucune autre sur le fairway, tout va bien, nos adversaires sont partis aux champignons…
Roughman vérifie mais non, ce n’est pas sa balle…
Bah, c’est à qui alors ???
À Golfarmer, il vient de traverser tranquillement 50m de forêt sans toucher une branche et en plus il a roulé…
Là, on aurait du vraiment se méfier…
Notre équipe rate totalement le deuxième coup, chacun slice à raz de terre et les lascars prennent le green avec une facilité et un toucher qui me dit qu’on aurait du se méfier quand même à un moment…
On se reprend pour être au green ensuite avec un coup de retard, chaque équipe a un putt de plus de 3m.
Je rate le mien, Roughman fait un putt d’école splendide et propre, le par pour nous, la pression pour eux.
Golfarmer rate aussi, Minifly envoie une balle timide qui accroche le bord du trou et entame un belle virgule et ressort, non, elle continue sa virgule et sort, non, elle fait le tour complet du trou et tombe dedans !
Birdie !
Quand je vous dis qu’on aurait du se méfier !
Roughman n’en revient pas, je me fais une raison, il y a 17 trous à jouer…
Le deux est le petit frère du 1 mais en montée ce coup ci.
Roughman nous refait le même drive nickel, je pars aux fraises comme Golfarmer et Minifly est sur le fairway mais très à gauche, deuxième coup 30m plus long que le notre.
Ils ne prennent pas le green, une approche en pente raide sera leur troisième coup. On n’en profite pas, personne sur le green avec ensuite pour nous, une approche moyenne. Golfarmer envoie son petit coup qui roule, dépasse le drapeau, monte une pente, freine, stoppe et recule de plus d’un mètre!…On rentre le putt, eux aussi, square…Zen…
Le suivant est un par 3 que personne ne touche, square dessus aussi…Toujours zen…
Le 4 est un par5. Les par5 de Marivaux sont tous impressionnants, gros devers, gros virages, il peut s’en passer des choses sur ce genre de trou.
Gros ratage collectif sur le départ sauf Minifly qui part direct dans la forêt mais ce coup ci prend un tronc qui le ramène direct sur le fairway…
Bon ces deux là sont copains avec les écureuils c’est devenu une certitude…
Heureusement, nous allons assurer la suite et prendre le trou pour revenir all square.
Mon jeu est très mauvais depuis le début de la partie, j’espère que ça va changer car leur chance plus mon mauvais jeu, même si Roughman assure pour le moment, c’est long un parcours en MP…
Le 5 est un vilain par4 avec un mur devant, que l’on ne passe pas, les lascars assurent en douceur, l’air de rien…Un down à nouveau…
Mon swing revient sur le 6 mais pas longtemps, deux down…sur le 7 c’est le même cinéma, trois down…on commence à se demander si on va réussir à revenir…
Mon jeu ne revient pas, Roughman a mis en route la machine à slice et les compères sont très précis sur les 120 derniers mètres et toujours aidés par un rebond favorable au départ…
C’est même fascinant à voir ces rebonds, ces arbres qui renvoient les balles, j’en viens à m’étonner quand un de leur coup ne revient pas !
Au 9, par4, la meilleure balle de chaque équipe est dans le bunker de fairway à 120m du green.
Je prends un fer8 qui sautille mollement hors du trou, Roughman entre dans le bunker avec…son bois6 ?!?
La suite est prévisible, une fusée qui fait deux mètres pour heurter la lèvre et partir à 90° à droite…
Elle serait passée je pense qu’on criait tous « balle » en chœur !
Je commence à m’inquiéter des choix de mon partenaire, pas bon pour le mental ça…
Heureusement j’enquille une belle approche et je rentre le putt, on reste à 3 down.
Au 10, déclic ! Départs ratés des compères, Roughman assagi, assure sa mise en jeu, je peux me lâcher sur le driver et j’envois un très bon coup. Les lascars se sont dropés, ils ne regagneront pas le coup de retard, ouf ! 2 down.
Et 1 down au 11 ! Super remontés grâce à un putt solide sur ce par3 !
Mais au 12, manque de concentration, de stratégie, ils repartent devant…
Arrive le 13…
13…on aurait du se méfier oui je sais…
Gros par5 impressionnant en dog leg droit, green souvent encore invisible au deuxième coup.
Bon départ de Roughman, les lascars aussi, le deuxième coup nous amène à gauche et bien placés, les lascars à droite, pas bon.
Golfarmer rate, Minifly rate et part dans les arbres, on entend le bruit des feuilles…
J’envois un beau coup de fer6 en troisième et Roughman assure un beau coup qui arrive sur le green, on va putter pour le birdie. Arrivés au green, une balle est devant le green à 40 petits mètres du drapeau, celle de Minifly, merci les écureuils…
À eux d’ouvrir, Golfarmer dépasse et ce coup ci sa balle ne redescend pas.
Minifly envois une belle balle qui tombe bien, rebondit peu, roule doucement, doucement, douuuuucement dans le trou !!! Birdie !!!
Une approche splendide !
De la réussite de temps en temps, du talent souvent à moins de 120m, 3 down au départ du 14, notre putt n’est pas rentré au 13…Moins zen, beaucoup moins…
Tellement pas zen qu’au départ du 14, Roughman part en forêt, je n’ai pas de recul et je ne sécurise pas en envoyant un driver au lieu d’un hybride…On va jouer une balle provisoire…En scramble…Du jamais vu pour moi…
Ce qui devait arriver arriva…Dormie au départ du 15…on va le gagner mais parce que les compères ne rentrent pas un putt de 2m…
Le 16 est un par5. J’assure un très beau drive. Au moment du deuxième coup, il y a deux zozos dans ma zone de vision qui ont slicé et sont sur notre fairway, j’ai le bois 3 en main pour tenter le green et garder l’avantage, ils trépignent, je m’agace, le coup foire…
Plus zen du tout…
Rien à faire, on sera square au final…victoire des compères 3&2, jamais ils n’ont été inquiétés, jamais nous avons réussi à prendre l’ascendant sans prendre un coup de massue très vite…
Point positif, on peut se détendre et se faire les deux derniers trous relax.
C’est un par3 de 138m au drapeau avec une descente énorme, sous clubbage obligatoire !
Je rate, je m’y suis fait…les compères sont courts 7/8m devant le green. Roughman part dans les arbres et sa balle revient !
Ah bah zut alors, c’est maintenant la chance, juste trop tard…
Roughman se prépare au deuxième coup et juste avant demande à la cantonade et à nous aussi : « ça ne vous dérange pas si je la rentre ? » sur le ton rieur du gars détendu qui sait qu’à un moment il faut bien en rire…
Il tape, top léger, la balle arrive un peu vite, ralenti, frappe le mât et hop dans le trou !!!
Énorme !
Annoncé et rentré !
Les félicitations sont de rigueur, cette partie est rocambolesque et mémorable, même pour perdre il fallait en être !
Minifly, se place à l’adresse, mine de rien, il faut finir.
Il tape, pas de top, la balle arrive, ralenti, frappe le mât et HOP DANS LE TROU AUSSI !!!!
Là, c’est génuflexions respectueuses, ce coup là juste après un coup identique rentré, le coup de wedge à birdie du 13…Minifly est sacré meilleur joueur de petit jeu du jour sans aucune contestation !
Le 18, sera discret, nous avons tous épuisé notre stock émotionnel…
On a besoin de se retrouver autours d’un verre désormais pour trinquer au plaisir d’avoir été de cette partie où chacun à gagné en souvenir mais où les lascars ont gagné haut la main et conservé le titre d’équipe invaincue !
Chapeau encore les amis et vive les revanches !

Commentez avec Facebook

3 Comments

  1. Je voulais ajouter… on remarque quand même que c’est la horde de un belge qui a les mollets les plus bronzés…. on se demande pourquoi d’ailleurs

  2. J’adore!! Donc et si on résume bien ces deux là sont évidemment obligés de venir l’an prochain à la MTC2010 pour la revanche?!!
    bravo Minifly et Golfarmer!…mais attention je connais bien ces deux lascars…ils vont certainement pas en rester là….

Ne jamais hésiter à commenter :)