0

OULA…HOP !

Acte 2, scène 3…Ou les bienfaits de la vidéo…Enfin les bienfaits, je me comprends parce que ça calme au début…Mais ensuite ça aide.
Donc cours pour remettre en place cette histoire de mise en jeu.
J’explique ce que je ressens et ce qui ne va pas, je fais quelques swings avec mes fers pour que Yoda observe.
Toujours le problème de tempo, rythme de suricate cocaïnomane sous ecstasy…
On est loin de l’escargot arthritique…
Et ce tempo est la cause de nombreux maux, oui de nombreux mots aussi je sais…
On essaye de corriger mais je n’arrive pas à visualiser ses explications alors l’idée surgit, « tu as une caméra sur ton téléphone ?»
J’imagine que oui, vu que les téléphones aujourd’hui servent à tout sauf à appeler quelqu’un…
Il se poste derrière et cadre, en avant pour un swing « normal » et ensuite un avec un tempo escargot.
Je prends l’appareil et je visionne.
Oula…
L’horreur de swing…
Premièrement le swing au ralenti, j’ai cru que je le visionnais en accéléré et deuxièmement je fais un truc bizarre dans mon backswing, je me relève et je change d’axe. Tout ça à cause de ma vitesse impossible à maîtriser donc mon épaule gauche vient toucher, enfin fracasser mon menton et ça me relève totalement…
C’est assez ridicule à voir…
Un peu honte pour le coup…
Mais bon, je comprends beaucoup de choses au bout de 5 visionnages…
Mais cela n’explique pas tout.
Quand je regarde des vidéos de swing, pas les miennes surtout, je vois bien la main droite qui prend le pas sur la main gauche après l’impact.
Et j’explique que je n’arrive pas à tourner les mains naturellement.
C’est normal, ce n’est pas les mains qu’il faut tourner…
Je m’explique.
Mes hanches.
Elles ne tournent pas, elles basculent de gauche à droite puis de droite à gauche en fait donc mes bras ne peuvent pas tourner, ils basculent aussi, logique…
Donc je retourne sur le tapis et je teste un « truc » que j’ai cru voir sur une vidéo en ajoutant le stop du backswing au moment où je sens le contact au menton.
Je vais encore plus au ralenti, Yoda reprend la camera qui fait office de téléphone, on visionne ensuite.
Ah oui…
Forcément ce n’est pas pareil…
Ça change un chouillat…
On sort le driver, j’ai déjà des erreurs à l’adresse, compensations même quand je me place droit sans chercher le fade ou le draw.
On corrige, on reprend le swing avec les trucs en plus, et bien, comment dire, le driver reste dans le sac et ça va faire mal…
Yoda, toujours une idée rigolote derrière la tête me demande de faire un swing sans balle au ralenti, mais vraiment ralenti, genre comme à la télé.
Il est mort de rire après ma première tentative puis pédagogue m’explique que ralenti c’est au moins 5 secondes…
Oui…
Bon ça va !
Je recommence, je vais recommencer en rentrant à la maison pour bien imprimer mentalement la rotation des hanches, le haut du backswing, enfin les 25 détails que l’on assemble dans la seconde où dure le swing complet quoi, le truc simple…
L’air de rien, j’ai énormément avancé aujourd’hui.
J’ai toute les clefs identifiées, juste besoin de relâcher le finish encore un peu.
J’ai testé le fer3 avec mon nouveau swing tout neuf.
Pour résumer je vais le mettre dans le sac à la place de l’hybride !
Allez zou ! À l’entrainement !
Faut vraiment que cela devienne un automatisme car ensuite le travail va changer d’axe…

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)