0

CONSOLIDATION…

Practice dominical de trois heures pour revoir un peu les bons coups de la veille au fer et essayer de les comprendre et les reproduire.
Toutes les étapes sont aujourd’hui connues mais pas encore automatisées, je peux faire trois swings de suite et me rendre compte que je ne pèse pas assez sur ma jambe droite au backswing par exemple.
D’où l’importance de ces séances longues et parfois fatigantes mais indispensables pour ancrer le mouvement.
Pour les distances, tout va bien, bonne stabilité. De moins en moins de déchet et quand il y en a un je comprends d’où cela vient assez vite.
Une fois la séance bien entamée, la série des clubs étant bien passée ainsi que le driver, j’essaye un coup de fer 6 que j’avais très bien « cogné » hier à Saint Aubin.
Le backswing avait été contrôlé et j’avais eu l’impression d’envoyer ensuite beaucoup de « puissance » dans le downswing.
J’essaye donc à nouveau et je constate que si je garde bien le contrôle en montée, je ne dis pas en montant lentement car dans mon cas cela ne veut pas dire grand-chose, je peux ensuite envoyer les chevaux à une vitesse supérieure à celle que je fais habituellement.
Mais je dois avoir un contrôle total en montée sinon c’est un gros n’importe quoi ensuite.
Et surtout, mais alors surtout, je dois envoyer les bras et non les épaules et bien conserver ma tête sur la balle.
Résultat du test impressionnant.
Grosse compression, la balle part comme une fusée et monte bien.
Je reprends donc toute la série de club et je maîtrise bien le système jusqu’au fer4, le fer3 restant encore délicat parfois.
Je retrouve mes meilleures distances, fer8 à 135/140m sans la sensation de « forcer » mais avec un ajout de vitesse dans le downswing simplement.
Il va falloir valider cela avec yoda…

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)