3

PREMIERE FOIS SOUS 85…

Le bonheur des premières fois…
Dans la vie il y a des moments que l’on sait d’importance.
Ce sont les premières fois.
Je ne vous en ferais pas la liste, je suis sur que vous en avez plein en tête.
Il y en a dans chaque domaine de la vie, sentimental, professionnel, amitié etc.…
Et dans le sport aussi…
Les derniers parcours, en compétition ou pas ont tous en commun deux choses : irrégularité du swing et manque de résistance au stress.
Alors hier, grosse séance de practice pour travailler non plus la technique mais la simplicité et beaucoup de putting ainsi que le petit jeu qui m’a bien manqué ces derniers temps.
Et ce matin, gros rendez vous avec des amis chers.
JJ, une expérience golfique ahurissante, un savoir et un savoir vivre exemplaires.
Paul,sans qui le forum et cet esprit de camaraderie merveilleux n’aurait jamais existé.
Parrain, l’ami bienveillant, au jeu de plus en plus solide qui va tester ses nouveaux clubs made in Q car il avait besoin de légèreté.
Il leur fait le baptême du feu ce matin car ils sont arrivés hier.
Nous sommes à Villennes, ambiance compétition car nous avons tous décidé de faire une carte rouge la veille, la tension est donc montée gentiment.
10h43, échange des cartes et c’est parti pour 18 trous dans les règles et suivant l’étiquette.
Il fait bon, pile poil comme il faut, pas de soleil mais rien ne menace. Week end de départ, y’a pas un chat sur le parcours.
Ouverture du bal avec JJ, puis Parrain puis vient mon tour, je dois partir des jaunes, mon index de 20.4 ne me permet pas de partir des blanches.
Je connais le parcours par cœur, je l’ai parfois bien géré et parfois très mal mais je me sens bien ce matin grâce aux compères avec qui je vais partager le parcours.
Le 1, court et virage à gauche en descente, ouverture au fer4 qui passe nickel, bon signe !
Je suis un superstitieux du premier coup du premier trou, c’est comme ça…
Mes distances au fer sont en phase ascendante alors je joue détendu un second coup au PW et je prends le green, deux putts, par.
Pour un bon début, c’est un bon début car je suis plutôt un abonné du double bogey d’entrée !
Le 2 est plus court, en montée légère et tournant à droite. Attaque au fer4 de nouveau, je me retrouve à 70m du drapeau, bon gros coup de fer qui me plait.
J’ai gardé la tête sur la balle, j’ai fait attention à ma position à l’adresse et surtout à mon alignement.
Un coup de 50° comme je l’ai travaillé au practice, deux petits putts, par de nouveau.
Le 3 est le premier par3, touché au fer7 mais 3 putts car le premier est trop timide.
Par5 pour le 4, je sors le driver pour la première fois, bon tempo, bien centré sur le fairway. Du point de vue stratégie j’ai décidé de ne pas jouer au dessus du fer6 sur le fairway, donc fer6…suivi d’un fer9, 1 putt d’approche et un autre ensuite, par encore…
Je me concentre sur mes coups, je ne pense pas au score mais je sens que c’est la bonne chose à faire alors je continue.
Le 5 et un par4, HCP1, ancien par5. Gros drive, fer7 et je touche le green, deux putts, par…Zen, surtout zen…
Le 6, par3 touché au fer9, deux putts…Zen !!!!!!
Le 7, gros drive, fer9 qui tombe 1m devant le green, fer 7 en approche roulée mais le putting est mauvais, pas assez volontaire, il en faut un de plus, bogey.
Au 8, je slice, balle provisoire au drive et je sors un coup parfait à mon niveau, 270m.
Balle perdue, je prends la provisoire, approche putt, un double avec la pénalité, pas grave, je suis très content de mon jeu calme après une grosse faute au départ.
Au 9, bonne mise en jeu mais deuxième coup gratté, un coup de wedge et premier putt raté, bogey.
Je compte rapidement, +5 pour l’aller, je n’ai jamais fait ça avant, j’essaye d’oublier au plus vite. Parrain a fait +3, on se motive tous les deux pour le retour en ne pensant qu’aux coups à jouer.
Je gratte le départ du par3 du 10 mais bonne approche courte au wedge, un beau putt, par.
Le 11 est mal négocié, le drive est long mais un peu dans le rough, fer9 gratté, bon coup de wedge mais trois putts car je ne suis trop tendu sur le premier coup de putter et lamentable second putt. Double bogey.
Au 12, je me rattrape bien avec un drive solide, green en régulation avec un coup de wedge, deux putts, par à nouveau.
Ensuite 4 bogeys d’affilée, avec un coup bien raté à chaque fois mais bien corrigé ensuite, content car je résiste à la tension d’une mauvaise gratte ou d’un bon gros top. Seul soucis, deux putts à chaque fois, je n’arrive pas à rentrer d’entrée aujourd’hui.
Un par sur mon par5 maudit qui ne l’est plus, driver, fer6 et PW suivi de 2 putts.
Malheureusement le 18 me piège avec son drapeau placé de façon perfide dans une pente où la balle ne tient pas…
Villennes est réputé pour ses greens, là c’est confirmé, ce sont des sadiques !
Je peux maintenant regarder la carte, +8 au retour, +13 au total !
Par70, ça fait 83 en stroke, première fois sous les 85 !
Je vais analyser mes statistiques avec les amis pendant le verre de l’amitié, pardon, les verres de l’amitié…
Parrain a sorti un +8 au total, impressionnant de facilité avec en plus de la marge car lui aussi n’est pas totalement satisfait après analyse malgré une joie sans commune mesure.
Alors les statistiques :
Stabbleford net : 43 avant SSJ. Index futur entre 18.1 et 18.3 je pense.
Premier objectif atteint : jouer l’Albatros plutôt que l’Aigle sur les compétitions du National.
Putting : 36, pas très bon car je fais moins habituellement mais logique car j’ai eu 6 greens en régulation donc plus de putts longs à jouer et 10 greens en régulation+1.
Mais les trois fois 3 putts ça plus jamais !
3 double bogey, 7 bogeys et 8 par. Là c’est du jamais vu, un parcours sans croix !
5 fairways touchés au driver et deux un peu dans le rough sur les 9 mises en jeu avec ce club, voila qui est très positif !
4 mises en jeu au fer4, deux très bien et deux très mauvaises, donc au practice !
Une au fer6 qui s’est bien passée. Deux par3 sur le green et deux ratés, il faut donc continuer à travailler la routine pour rester en confiance sur toutes les mises en jeu.
En conclusion, malgré les points à travailler, je suis heureux comme un gosse qui a reçu une bonne note à une dictée difficile, pas de problème grave, zen du début à la fin.
Me voila désormais dans la phase joueur bogey avec, comme on se l’est dit avec Parrain, encore des capacités sous le pied, enfin dans les mains.
On peut lui et moi sortir encore des cartes meilleures ou identiques.
L’été est prometteur !
Vivement les prochaines compétitions !
Pour le moment, juste envie de remercier mes compagnons de jeu pour leur gentillesse, pour leurs encouragements, pour les verres de l’amitié, pour le plaisir de jouer avec des vrais Gentlemen…
Vivement nos prochaines sorties !

Commentez avec Facebook

3 Comments

Ne jamais hésiter à commenter :)