4

DE LA STRATEGIE…

Lors de ma dernière visite chez Q, j’avais eu l’honneur d’un cours particulier de stratégie par son frère Arnaud.
Depuis mon jeu a un peu évolué et mon drive s’est amélioré. Du moins il est possible de le jouer sur le parcours sans avoir honte.
Hors le cours d’Arnaud préconisait une stratégie fondée sur le jeu de fer.
Partant d’un principe simple, jouer son coup favori, le plus maitrisable pour attaquer le drapeau. Et si ce coup est un coup de wedge à 80m, le but est d’arriver à 80m du drapeau. Si on est sur un par 4 de 380m, il reste donc 300m à faire c’est-à-dire fer4 suivi de fer8 ou hybride suivi de fer9, bref pas besoin d’un driver.
Précision, se basant sur une moyenne de 2 putts, cette technique sert pour jouer bogey sur les par4, on peut l’appliquer donc sans problème jusqu’à arriver à 18 d’index voir moins puisque si on réfléchit bien cela n’empêche pas de tomber à 1m du drapeau d’un par3 en un coup de fer bien ajusté voire mieux, se mettre en position de birdie sur presque tous les par5.
Si et je le démontre sous vos yeux pas ébahis et pourquoi pas septiques.
Un par 5 de 470m, bonne moyenne, surtout des jaunes.
Hybride bien joué, 180m, il reste 290m, un fer5 et un fer7 suffisent non ?
Oui je sais, ce sont des très bonnes distances avec des fers mais si on les travaille, je vous assure qu’on y arrive.
Ce qui veut dire que l’on peut arriver à 18 d’index sans driver…
Je dis ça comme ça, n’y voyez aucune ironie douteuse bien entendu.
Loin de moi l’idée de me moquer des utilisateurs de driver après 1 mois de golf.
Et ce n’est pas le propos, chacun fait comme il veut et moi aussi par la même occasion…
Et comme le dit Yoda, la stratégie c’est bien mais il faut aussi se faire plaisir quand on joue au golf et quoi de plus plaisant qu’un bon coup de driver qui fend les airs, enfin je parle pour la balle…
Bref.
Donc ma vision de cette stratégie a évolué quelque peu à cause de deux critères.
Mon drive et le petit jeu, c’est-à-dire les coups entre 10m et 60m du green.
On le sait tous, les deux tiers des coups de golf se font à moins de 100m, putting compris.
Je ne vous demanderais pas de quoi se composent les deux tiers de vos entrainements, je faisais pareil au début…
Bref encore.
Donc si je reprends l’idée du par4 de 350m, si je fais 220m au driver, je peux sans trop de risque tenter de toucher le green en deux coups et jouer mon premier putt pour birdie et dans le pire des cas me garantir un par.
Sachant que j’ai décidé deux choses importantes pour moi concernant le jeu sur le fairway, premièrement ne pas chercher le green si je suis à plus de 130m et deuxièmement ne pas jouer au-delà du fer6 sur le fairway, n’ayant pas encore assez de maîtrise pour jouer un fer5 en toute confiance hors du tee.
Sachant cela, si je suis sur un par4 de 380m par exemple, deux choix se profilent désormais.
Après le drive de 220m, il reste 160m à faire.
Fer6? Pourquoi pas mais, même si je le maîtrise pas trop mal, je reste imprécis et il me restera 30m au mieux. Fer7 plutôt, il va en rester 40 ou 50m encore à faire, mais je serais plus à même de toucher avec plus probabilité la zone visée et là vient le petit jeu qui va me placer plus près et plus souvent du mât qu’un coup de 90 ou 100m comme le préconisait Arnaud lors de son cours.
Non qu’Arnaud avait tort, loin de là, mais à partir de 18 d’index, il faut chercher le par donc les greens en régulation ou un premier putt plus facile si on est en régulation +1.
Avec ces deux décisions de jeu sur fairway, je peux chercher la régulation sur les par4 de 350m ou moins, ce qui représente je dirais la moitié des par4 d’un parcours, un bon tiers pour que tout le monde soit d’accord.
Bon ok, un bon tiers alors.
Je peux espérer le birdie sur chaque par3 puisque la logique veut qu’on puisse toucher le green sur tous sur un parcours de slope moyen.
Et je peux, grâce au driver bien entendu, être sur tous les par5 en régulation puisque driver et fer6 me donnent 380m, il me restera, même si le par5 fait 500m, 120m maximum.
CQFD.
Bon, la théorie par définition ce n’est pas pratique.
Mais si je chiffre tout ça dans le meilleur des cas.
Par72 c’est 4 par5, 4 par3 et 10 par4.
Deux tiers des par4 en régulation, disons 6, ça peut donc faire 6 par.
La moitié des par5 dans le par et la moitié des par3 dans le par.
Je suis très optimiste je sais mais c’est dans ma nature.
Ça fait 10 par, bogey sur le reste ça fait +8…Allez on dit même bogey sur la moitié des trous en régulations, ça fait +13…
13 d’index sans prendre plus que fer6 sur le fairway et sans chercher le green à plus de 130m…
Et sans aucun birdie sur tous les trous atteints en régulation !
Mais si vous travaillez le petit jeu et le putting…vous pouvez espérer bien mieux que ça…
Parce que poser une balle à moins de 2m d’un drapeau à 40m, si on s’entraine ce n’est pas si dur et surtout cela ne demande pas de force physique, juste de la technique, et la technique ça se travaille.
L’avantage de maîtriser le petit jeu entre 10 et 60m c’est que cela laisse surtout une bonne marge.
Imaginons qu’au bout de deux trous, vous vous rendiez compte que pour le driver, ce n’est pas le jour.
Et imaginons que vous décidiez, remplis de sagesse que vous êtes et moi aussi, profitons en, de le laisser (le driver) dans le sac pour tout le reste du parcours et jouer votre bois3, ou votre bois5 ou même votre hybride. Pas grave, au lieu de faire votre deuxième coup à 130m du drapeau, vous le ferez à 160m mais comme vous savez jouer correctement grâce à tous ces entrainements que vous faites, entre 10 et 60m, vous allez rattraper après ce que vous avez perdu en distance avant…
RE CQFD…
Sur ce, vous je ne sais pas mais moi, je vais au practice avec juste mes wedges la prochaine fois…

Commentez avec Facebook

4 Comments

  1. ça, je m'y essayerai en entrainement bientôt.
    Faire un parcours avec 5 clubs maximum, cela doit être très profitable par la suite!

  2. Je suis d'accord avec jérome, je suis parfois meme plus radicale ! il m'es arrivé de jouer un 18 avec un fer 7 un 54° et un putt ! Résultat +22 (pas évident une attaque à 60 metres du green sans quelque deconcentration ! lol)

    @ ++

  3. je comprends ton point de vue, bien entendu une stratégie ne fonctionne que dans la théorie, c'est quelque chose vers lequel on veut tendre mais bien sur il y a des coups ratés qui changent la donne.
    disons que c'est un guide de conduite à respecter au trou 2 même si on a raté le second coup du trou 2.
    Ensuite pour le fer5 ça va venir mais chaque chose en son temps 😉

  4. Cette démonstration est une construction intellectuelle séduisante, mais là où elle me gène, c'est qu'elle suppose que tous nos coups soient réussis, où du moins elle n'autorise pas les coups qui s'égarent en dehors du fairway. D'autre part, elle glisse rapidement sur les longueurs aux fers. la distance moyenne d'un coup de fer 7 bien tapé chez les amateurs, c'est 130 mètres, pas plus, quoi que fanfaronnent beaucoup sur les forums (je ne pense pas à toi). Je reste persuadé que pour descendre en dessous de 18 d'index, il faut avoir une longueur et une sureté minimale aux bois et aux longs fers. Un drive sur entre 210 et 230 mètres permet un confort de jeu sans pareil. Parce que ça permet de jouer un wedge en deuxième coup des petits par 4, et sans dépasser le fer 6 en second coup (mais je pense qu'il faut que tu te mettes à jouer tes fers 5 et même fer 4 sur le fairway), de laisser une approche putt facile. A 18 d'index, je pense qu'il faut aussi prendre en compte la conformation du green mais aussi et surtout sa défense (les bunkers qui l'encadrent) avant de chercher à le toucher de loin. Essayons dans nos raisonnements de garder à l'esprit que tous nos coups doivent non seulement être faciles à exécuter,mais aussi qu'ils nous conduisent à les faire suivre d'un coup plus facile encore.

Ne jamais hésiter à commenter :)