0

LES ZOZIOS DE FOURQUEUX…

Week end du 15 aout, tout le monde sur les routes, personne sur les golfs.
Notre bon ami Roughman avait décidé de profiter de ce week end pour aller parcourir les golfs très privés d’île de France.
Vendredi c’était Saint Germain en Laye où pour des raisons d’ordre privée et pas drôle, je n’ai pu me rendre, mais samedi, direction Fourqueux avec toute la bande de joyeux drilles.
N’ayant pas vu saint Germain, je n’avais pas d’éléments de comparaison pour dire lequel était le plus beau.
De plus, j’avoue, je n’ai aucune préférence, j’aime tout les golfs.
Certains sont bien sur plus beaux que d’autres, mieux entretenus, plus chargés d’histoire mais pour moi, chaque golf a son intérêt technique, son charme particulier.




Donc Fourqueux est très beau, arbres aux couleurs multiples, dessins de parcours bien particuliers, parcours peu physique mais à classer dans les golfs stratégiques.
Ovilmon et Parrain dans ma partie, deux autres départs qui suivent, on ouvre le bal.
C’est l’occasion de tester mon swing, ma rotation et d’essayer de conserver ces nouveautés le plus longtemps possible.
L’aller aura été meilleur que le retour.
Bon signe, les changements ont été bien intégrés et vite mis en place, c’est la constance qui a manqué. Avant c’était l’inverse, aller délicat car des difficultés à me mettre en route.
Un changement dans la stratégie malgré un parcours inconnu, la recherche du meilleur score en jouant en sécurité.
Je joue le club par rapport à la distance ou le club le plus sécurisant à cet instant.
Ainsi j’ai pu prendre un par5 en deux coups avec drive et fer4, bon le fer4 était 10m à droite du green mais l’essentiel était d’avoir pu le jouer en confiance.
Donc si mes distances me permettent désormais en théorie d’avoir tous les greens en régulation, l’objectif change et je cherche le birdie si cela n’engendre pas un coup à risque.
La stratégie a fonctionné !
Trou7, par 5 de 490m, driver un peu léger, fer6 pour finir la traversée du fairway avant le coude, fer9 bien dosé qui tombe si près qu’on a cru à l’eagle quelques secondes, un putt de 30cm et hop birdie !
Mais ensuite arrive le 8, par3 de 120m au drapeau que je prends au PW, balle à 3m du drapeau, putt bien senti et bingo un deuxième birdie !
Deux de suite !
Mon premier doublé !
J’adore les premières fois au golf !
Bon, le parcours n’a pas été aussi magique tout du long bien entendu mais grâce à mon travail sur le mental, je suis resté calme tout au long du parcours, je n’ai que rarement fauté en pensant à autre chose qu’au coup à jouer et je me suis vite rendu compte quand je ne le faisais pas !
Mais je ne retiendrais que le passage du trou6 jusqu’au 11 inclus où mon score aura été de -1 avec bogey (par4), birdie (par5), birdie par3), par (par5), par (par4) et par (par5).
Retour sur terre rapide car sur deux trous je fais un total de +7 !
Mais je les ai fait calmement c’est déjà ça…
Conclusion, il faut continuer à travailler en ce sens.
Surtout sur le driver où mes sensations se perdent. Il me faut trouver si cela vient de moi ou si, dû aux nombreuses évolutions dans mon swing depuis 6 mois, le driver me correspond toujours ou pas…
À réfléchir avec Q et avec mon prof…
Mais bon, au travail quand même !
Revenons à la bande de joyeux drilles, un parcours ensemble c’est bien, convivial.
Mais fêter la ballade ensuite autours d’un barbecue, là c’est l’apothéose !
Une soirée MÉMORABLE !
Un grand merci à nos hôtes, les pitch et à tous les gentlemen et gentlewomen présents pour avoir offert à cette journée un final aussi agréable à vivre !
Bon, après une telle soirée, on a un peu de mal à retourner au practice de suite mais si une nouvelle soirée de cet acabit se profile, je signe de suite !

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)