5

NOUVEL ETAT D’ESPRIT…

À force de travailler sur ses points faibles pour les voir devenir des points forts, on finit aussi par modifier son point de vue, par revoir ses attentes, par reconsidérer ses certitudes.
La stratégie sur le parcours par exemple.
À force d’entrainement sur les approches courtes, motivé par Ben et par un fameux « blogueur gaucher » ce poste du jeu est devenu un atout, alors sur un par4 court je ne vais pas hésiter à me rapprocher le plus possible dès le premier coup, étant en confiance sur le petit jeu, même chose sur les par5.
Par voie de conséquence, je revois aussi ma stratégie sur les seconds coups longs bridés au fer6.
Je me rends compte au fur et à mesure à quel point le bon état mental dans lequel on va jouer un coup est une condition sine qua non de sa réussite.
Et je me rends compte maintenant du nombre de facteurs de stress que je me suis imposé moi-même sans vraiment m’en rendre compte.
Le coup de golf se joue en ayant l’esprit ancré dans le présent, dans l’instant.
Le parcours se vit, se construit coup après coup et l’index, le niveau se construit jour après jour.
Il est hasardeux finalement de se dire : « dans 2 mois je serai X d’index »
Certains, enfin l’unique lecteur peut se dire « il ne pas arriver à faire 15 d’index avant le 6 septembre alors il prépare le terrain et cherche une excuse »
Mais non cher lecteur unique et en plus moqueur, ce n’est pas le cas.
J’ai déjà fait des cartes en dessous de +15 en stroke play et je vais en faire de plus en plus, le niveau est atteint, l’index le montrera en temps et en heure.
Mais si je me dis que samedi c’est ma dernière chance de faire mon objectif, j’ai 80% de chance de rater la totalité de la compétition.
Ce serait passer son temps focalisé sur un obstacle d’eau en voulant l’éviter sans se préoccuper du coup à faire pour le traverser.
Et pour moi, aujourd’hui, chaque parcours est une récompense, une occasion agréable de matérialiser mes entrainements en condition réelle.
Car aujourd’hui je considère que mes entrainements sont plus durs que mes compétitions, en compétition je peux me détendre, m’intéresser à la stratégie du trou, me concentrer sur le coup à faire et surtout oublier que je dois faire un birdie pour gagner le point stabbleford qui manque ou bien oublier que je dois réussir ce coup pour rattraper le coup raté d’avant.
C’est comme ça que j’ai réussi 15 trous à Guerville et c’est comme ça aussi que j’ai gâché les trois autres.
Mon objectif n’est pas d’être « single » le 6 septembre 2010 mais de trouver les voies pour y parvenir.
Le chemin à parcourir est plus riche d’enseignements que le point où on arrive.
Cela parait un peu « sagesse orientale » mais quand on prend vraiment conscience du sens de cette phrase, on comprend ce qui est important de réaliser pour arriver à ce point qui ne sera au final que le point de départ d’un nouveau chemin à parcourir une fois atteint.
Donc, en toute logique, si je dois travailler à être dans l’instant, je peux me fixer un objectif de niveau à atteindre mais je ne peux raisonnablement fixer une date butoir et rester serein par la suite.
Donc, l’objectif prochain est la maîtrise des longs fers sur le fairway et comme toujours continuer à maîtriser et automatiser le swing et ses étapes…
Tout vient à point à qui sait……………………………………………non pas attendre justement mais travailler pour arriver au point à atteindre.
Allez zou, en route pour un nouveau chemin !

Commentez avec Facebook

5 Comments

  1. Eh bien! Voilà un article plein de sagesse!
    Bon courage pour tes prochaines séances de practice qui je l'espère porteront leurs fruits.

  2. pour Benohem : Merci cher toujours fidèle 😉

    pour Yann : sans doute est ce cela que je veux mettre en place désormais. Plutôt que de me précipiter dans les compétitions pour faire baisser à tout prix l'index avent une date X, je vais passer pas mal de temps à automatiser (cela doit être l'équivalent de l'assimilation/consolidation dans mon esprit de débutant) ce que j'apprends sur le practice et sur le parcours avant d'aller "valider" cela en compétition.
    Pour exemple: avant je faisais 10mn d'approche et une fois que j'avais réussi le coup voulu je passais à autre chose, désormais je ne sors pas du site tant que je n'ai pas les deux tiers du tube de balles à moins de 3m du drapeau depuis une zone définie. Cela m'oblige à réussir plusieurs fois de suite le même geste mais surtout cela m'oblige à me mettre en condition réelle de jeu à chaque coup, routine inclue et c'est à mon avis une bonne chose.

  3. Tu as réalisé une belle progression pour ta première année, n'oublie pas de prévoir une étape "assimilation/consolidation" avant de te fixer de nouveaux objectifs.
    Je crois que c'est une étape importante à ne pas négliger.
    Bonne chance pour ta compétition (il en faut), pour le reste tes acquis suffiront.

Ne jamais hésiter à commenter :)