0

ÇA TOURNE MIEUX…

Mise en pratique du gros point de détail vu avec Stéphane Calem mercredi avec un entrainement à Guerville avec Parrain et sa chère et tendre au swing fluide.
Arrivé un peu après 9h, il fait beau, pas encore trop de monde sur le practice, en avant l’échauffement.
Pour résumer je dois faire ma rotation au backswing en conservant mes genoux au même niveau pour conserver un même plan depuis l’adresse.
Ensuite la descente est provoquée par la rotation des hanches, les bras suivent en puissance mais je ne dois pas leur imprimer une vitesse propre sinon je perds la force imprimée par le reste du corps.
Voila en gros.
De toute façon, si je dis une bêtise, Stéphane me reprendra.
Plus de swing de bras, un swing du corps tout entier.
Ce que je faisais déjà avec mes wedges mais je ne m’en étais pas rendu compte.
Il me faut du temps pour bien imprimer le mouvement et le reproduire sans m’emmêler les pinceaux.
Et oui, cet ajout ne me dispense pas de faire correctement tout le reste, tête, fouetté et autres joyeusetés…
Donc 3 seaux plus tard ça rentre bien, je peux commencer à m’amuser avec Parrain en cherchant des cibles précises et en lâchant un peu sur les bois.
Donc 2 seaux plus tard, j’ai survolé le practice dans sa totalité au drive avec les balles jaunes, je change de club très souvent pour imprimer le fait que mon swing est identique quel que soit le club, seule la position à l’adresse change.
Encore un petit seau par gourmandise et on se décide finalement à aller faire l’aller du parcours en prenant le départ des blancs.
Pas de compte réel du score, on refait parfois une balle pour tester tel ou tel club.
Je vais tester le départ d’un par 3 sans tee, je compresse mieux la balle et je me paye le luxe d’un putt d’approche rentré, un birdie même quand on ne compte pas cela fait toujours plaisir !
Résultat du demi-parcours très prometteur.
Départs au drive bien plus puissant avec « moins » d’effort
Sur le 2, par4 de 398m je prends le fer8 pour le green en second coup.
Sur le 5, par4 de 326m je joue, enfin je rate un 55° en approche courte en second coup.
Sur le 7, par4 de 297m départ bois3 pour couper le dog leg, un pitch avec le 55° à suivre.
Sur le 9, par5 de 437m un drive correct et je dépasse le green avec mon 20° ensuite.
Pour les distances, tout va pour le mieux maintenant, le gros du travail va porter désormais sur la routine car je continue à jouer quelques coups délicats bien trop vite, n’ayant pas le temps de bien enregistrer ce que je ne dois pas oublier dans l’exécution du coup, forcément le résultat est plutôt…original…
Demain, retour au practice de villennes pour poursuivre le travail, ensuite un parcours test difficile avec Stéphane à nouveau et après en avant les compétitions.

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)