2

ENTRAINEMENT À RALLONGE…

Dimanche 20 septembre en direct de météo France : Risques d’orage.
Un petit entrainement sur la rotation tout de même.
Quand bien même je n’en ferais qu’une heure, le but est de conserver un rythme régulier d’application de la rotation et du swing du corps tout entier.
Surprise, Mister 1up, Fred pour les intimes, m’a prévenu qu’il serait là bas pour s’entrainer lui aussi.
Arrivé à 14h, Fred est déjà là, semblant se battre avec un swing qui n’a plus l’air en place.
Hier a été une journée noire pour lui, aujourd’hui séance d’exorcisme.
Malgré ma petite expérience, (surtout de par ma petite expérience plutôt) j’ai déjà vécu cela et il est vrai que c’est plutôt très désagréable comme sensation de plus savoir ce qui ne fonctionne pas.
Quand on ne slice pas, on gratte et quand on gratte plus, on tope.
Le pied quoi…
Une des choses importantes à noter au golf est que l’on ne se voit pas jouer en direct. Évidence certes mais point important tout de même car quand cela ne va pas, il peut être utile d’avoir un ami sous la main qui observe parfois, cela peut rendre service.
J’observe donc, nous discutons des divers soucis, nous échangeons nos petits trucs du moment, bref, petit regain de confiance mutualisé, beau temps persistant, direction le putting green après avoir réservé un départ histoire de finir l’exorcisme correctement.
Bon c’est dimanche, le golf promenade bat son plein à 15h30, on est deux, on démarre avec l’idée de faire le maximum de trous avant que météo France finisse par avoir raison.
Fred a l’honneur cela va de soi, driver au départ du 1, pourquoi pas si la balle tourne car les arbres ne sont vraiment pas loin.
La balle tourne, draw d’école de plus de 240m qui termine à hauteur d’un mini pitch au wedge, à la bourse du golf l’action « Confiance en Soi Corporation » prend 3 points à l’ouverture !
J’aligne une balle tendue au 20° pour couper le dog leg, youpi ça passe !
À la bourse du golf, l’action « Émulation Group » prend 2 points !
Départ du 2, le groupe de 4, madame, monsieur et le chien (???), fifille en minijupe et sans doute le gendre du jour ont dû voir les balles arriver pendant leur putting, décident de nous laisser la voie libre pour continuer.
En général, (ceux qui ont vécu cette politesse confirmeront) on rate de façon magistrale le coup suivant devant le groupe poli qui se dit soudain : « on n’aurait pas dû ! »
Que nenni, le Fred nous rejoue la scène 1 de l’acte1 au driver, je suis au bois3 et ça passe aussi, on passe donc, torse humblement bombé, le sourire affable pour aller jouer un coup de wedge et filer au 3.
Joseph, fait un départ plus joli que le notre, nos balles sont gentiment à gauche en surplomb avec un drapeau méchamment à droite en sous plomb (oui je sais mais j’aime bien)…
Joseph ?
Quoi joseph ?
Bah c’est le monsieur qui nous a rejoint à la fin du 2, je vous ai dis qu’on avait décidé d’aller vite, on est parti 10mn avant l’horaire, suivez un peu !
Donc Joseph, la soixantaine épanouie, un faux air de champion espagnol bon vivant, va nous accompagner sur les deux tiers du parcours et que si à son âge, on pouvait jouer pareil et bien qu’on serait déjà bien content.
Bref, départ du 4, le Fred continue ses drives impeccables et moi par soucis d’originalité je décide de faire une trainée sauvage 30cm devant le tee, vous savez la trace qui dit que tu aurais comme qui dirait prit légèrement ta balle avec le bas de la tête du driver pour ne pas dire autre chose…
Bref 150m grâce à un sol plus proche du béton que du gazon, un bois3 du fairway, allez savoir pourquoi, en général je n’ose jamais, bingo je rattrape le retard et j’enquille au PW ensuite pour dépasser le trou mais pas grave, cotent quand même.
Tout se passe donc bien, les pars, les bogeys, les pars, les bogeys, on se retrouve à réaliser sans doute la meilleure carte de l’année sans avoir l’air d’y penser…
Au 10, je regarde et je compte, 4 pars et 5 bogeys, +5 donc en stroke, Fred doit en être à +2 à mon avis. Il a un index autours de 10.5 je crois et moi 16.6, on peut dire que tout va bien et sans stress.
L’émulation fonctionne, les petits conseils aussi, Joseph ne fait pas la troisième roue du vélo, loin de là, plus personne derrière et on ne pense pas trop aux deux de devant qui semblent avoir perdu les piles du chariot et on continue joyeusement.
Joseph nous quitte donc au 12, il rejoint le parking et nous continuons au 13, le fameux 13 et son hors limite à gauche, son couloir de bus au centre et sa distance réduite.
On ne change rien au programme, Fred drive plein centre, je crois qu’il n’a pas raté une seule mise en jeu depuis le début et moi j’envois mon 20° comme je me l’étais juré la dernière fois que j’ai fait une croix sur ce trou tout bête et perfide.
Au 14, n’étant pas à l’abri d’un bon coup, mon drive arrive à hauteur du chariot sans pile, les deux demoiselles qui nous laissent finir et nous entamons la suite et la fin du parcours seuls au monde.
Le ciel est un peu noir, le vent est un peu levé, et si météo France avait fini par avoir raison ?
Le 15 se passe bien, le par avec un putt d’1m50 en descente et pas droit, ça vaut cher si ça passe à coté là-dessus.
Le 16, drive de vous savez qui, le 17, météo France a raison c’est sur, vent bien fort, de face sur un par5 en montée, nickel, ciel un peu noir, reste deux trous, on se lance, enfin surtout le drive de Fred, moi je refais le drive du par 5 du début, même trace…
Même bois3 derrière, l’action « Synergie, Émulation and Brother » grimpe en flèche !
Le vent reste costaud, hybride, draw, green en régulation, je prends, je le prends comme ça tout les jours même !
Des gouttes pour l’arrivée au 18, on envoie le premier coup mais pas le second, on choisit de finir sur un jogging douche vers les practices abrités.
Fred me dit qu’on en a pour un bon ¼ d’heure et ensuite ça ira, on reprend le chemin des voitures ¾ d’heure plus tard, Je veux bien dire qu’il a fait la plus belle carte de l’année mais pour l’estimation météo ce n’était pas ça, que voulez vous, tout parfait cela aurait manqué de charme…
L’essentiel est que l’on a parcouru les 18 trous en se faisant plaisir, en sortant un jeu solide et sur, que l’exorcisme se soit bien passé et que ma rotation se soit bien ancrée encore un peu.
Bon, ça fait un entrainement de 7h au lieu des 2 initialement prévues, mais des entrainements comme ça j’en veux bien un par semaine !

Commentez avec Facebook

2 Comments

  1. C'est exactement ça !!!! Bravo Jerome !
    Ca fait plaisir de jouer un belle partie comme ça, sur le bon rhytme, avec la bonne émulation et ou chacun tire l'autre vers le haut !

    Ca m'a fait du bien, j'avais tellement honte du golf produit la veille avec les 2 autres cocos que j'adore …

Ne jamais hésiter à commenter :)