SE SENTIR PLUS LÉGER…

Depuis quelques temps je me suis rendu compte qu’une fois un certain niveau de maîtrise technique passé, on pouvait s’attacher aux sensations physiques du club.
C’est le cas avec le putter.
Le putting c’est mon truc depuis le début.
J’adore ça.
Une fois sur le green, ce n’est que du plaisir.
Chercher la ligne, la trouver, se placer et envoyer la balle sur les rails imaginés juste avant.
Mon putter me va bien, très bien même.
Maillet pour la forme car cela m’aide dans l’alignement et me rassure.
Équilibre parfait revu par Q.
Bref, rien que du bon.
Vous savez comment sont les grands enfants du golf, toujours à vouloir faire tester ses clubs par les autres quand ils en sont contents.
Donc, souvent, il m’est arrivé de dire « vas y essaye, tu vas voir il putte tout seul ! »
Et souvent j’ai obtenu deux constats de la part des testeurs.
Effectivement, équilibre parfait et très rassurant, le club ne s’échappe pas de la ligne mais souvent, voir tout le temps : « il est lourd quand même ! »
Effectivement, son poids a été pour moi, au départ, source de confiance et c’est encore le cas aujourd’hui.
Mais, plus je me perfectionne dans ce domaine et plus je me rends compte d’une chose, ce club est celui avec lequel j’ai le moins de sensations.
Son poids neutralise en grande partie la remontée d’informations.
Et je commence à le ressentir.
Donc, depuis quelques semaines je lorgne, je teste dans les magasins de golf où je passe les putters maillet (et les autres mais bon) que je trouve, et depuis quelques semaines, j’ai aussi croisé sur la toile un putter assez étonnant dans sa conception, même marque que l’actuel mais plutôt original !
Ceux à qui j’ai montré l’image ont eu quasiment tous la même remarque : « AAAARGH !!!! Quelle Horreur !!!! »
Oui j’ai des amis au jugement technique approfondi et aux arguments structurés et pédagogiques, ce qui m’aide grandement.
Et ce week-end, en allant chercher des gants neufs, je suis passé devant les putters, l’horreur venait de sortir…
Bien entendu, tout en retenu, je me suis approché l’air blasé comme il se doit, j’ai fait une clef de bras à un petit garçon de 4 ans qui voulait faire joujou avec les baballes, un coup de driver dans la tête du père qui approchait et me voila tranquille sur le « puttingspace » de l’échoppe.
Je rigole, j’ai attendu….Mais bon, ils ont trainé quand même, c’était moins une…
Voila le monstre…il est chou non?

Oui je sais mais l’égout et les couleuvres…
Plus léger que l’actuel, face usinée sans insert, une remontée d’informations au contact même en finesse.
Bref, j’en connais un qui va arriver dans le sac pour la préparation hivernale…

Commentez avec Facebook