0

LEXIQUE SUITE ET FIN

LA LETTRE « R »

RECOVERY :
C’est un coup réussi, réalisé en général d’une partie accidentée ou difficile du parcours. En gros t’as envoyé ton drive au fin fond de la pampa et tu vas essayer de renvoyer la balle sur le fairway. Le recovery est un des postes de jeu qui s’améliore le plus vite au début.

ROULÉ (coup) :
Action de projeter la balle en la maintenant basse, la faisant rouler jusqu’au trou. Un coup de 150m roulé n’existe pas, on nomme cela un top et nous verrons la définition exacte sous peu…

RÉGULATION (green en) :

Un green atteint en deux coups de moins que le par, ce qui veut dire qu’il reste deux putts à faire donc au boulot si vous en faites trois, est dit green en régulation. L’abréviation est GIR à ne pas confondre avec TIR qui est le Tree In Regulation, un taux utile pour mesurer les recovery…

RELÈVE PITCH :
Ustensile utilisé par les golfeurs respectueux de l’étiquette, et pas juste celle de leur polo, servant à réparer les trous sur le green causés par les balles hautes tombant dessus. En général, on est très heureux de réparer ce genre de trou…

ROUGH :
Zone d’herbe haute qu’aucun agriculteur ne prendra la peine de faucher, trop de balles dedans… En anglais « rough » veut dire « rude » et effectivement cette zone porte bien son nom !

LA LETTRE « S »

SANDWEDGE :
Club permettant de sortir la balle du sable. Plouf plouf, club permettant de passer son après midi dans le sable !

SCORE :

Nombre de coups joués pour réaliser un parcours. Il peut être brut, ce qui veut dire qu’on ne prend pas de gant pour vous annoncer le résultat ou bien net et là on vous regarde avec un air étrange parce que ce n’est pas normal de faire autant avec un tel index !

SCRAMBLE :

Formule de jeu collective. Tous les joueurs d’une équipe frappent individuellement leur balle. Le capitaine, il en faut bien un, choisit alors la balle la mieux placée et tous les joueurs rejouent à partir de ce point. Ceci jusqu’au putt final. Le scramble peut aussi avoir une variante dite « scramble à la française ». Le français, fervent combattant de la réussite d’autrui a créé cette variante : le joueur dont la balle a été choisie pour le coup suivant, donc le meilleur coup, sera puni et n’aura pas le droit de jouer le coup suivant, il passera son tour, bien fait il avait qu’à pas réussir !

SCRATCH :
Se dit d’un joueur jouant le parcours dans le par et ceci même avec des chaussures à lacets contrairement à ce que l’on pourrait penser.

SEMELLE :
Partie inférieure de la tête de club, reposant sur le sol. J’ai bien écrit « sur » et non « sous »…

SHAFT :
Autre terme désignant le manche du club. Le club étant l’autre terme désignant le shaft, voila qui rend la définition plus limpide.

SHOT GUN :
Compétition où les départs ne se font pas de 10mn en 10mn mais tout le monde part en même temps (pas du même endroit bien sur mais répartis sur chacun des 18 trous du parcours) au son de la trompette, du clairon, plus rarement du violoncelle, ce que l’on peut déplorer d’un point de vue strictement musical.

SLICE :
Coup manqué provoquant une trajectoire de balle exagérément incurvée vers la droite. Exagérément est le terme qu’a des couettes…

SOCKET :
Coup raté (oui je sais c’est dur à dire mais oui cela fait partie des coups dit ratés, j’en suis navré) consistant à frapper la balle avec le talon du club. Le talon, la semelle, vous voyez bien que l’expression « jouer comme un pied » est encore une expression strictement golfique qui a été volée et honteusement utilisée pour d’autres sports !

SQUARE :
Terme désignant deux joueurs à égalité qui peuvent donc ensuite aller jouer ensemble dans le lieu indiqué pour un duel à l’arme blanche (ou bleue, y’a pas d’obligation) afin de se départager. Si c’est comme ça que cela doit se passer sinon à quoi pourrait servir le terme « mort subite » ?

SSJ :
Scratch Score du jour. Suivant les conditions climatiques rencontrées lors d’une compétition amateur, le par peut évoluer de un ou deux points. En général, le SSJ est modifié en fonction de la moyenne globale des performances de tous les concurrents. Et là c’est le flou artistique le plus complet !

SSS :
Scratch Score Standard, c’est le score qu’effectuera un joueur scratch en conditions météo normales sur le parcours. J’ai déjà vu des SSS à 72.1 sur des pars 72 et je suis encore incapable d’expliquer comment un joueur arrive à faire 4.1 sur un par4…
À tous les coups c’est une moyenne ou alors il y a des notes artistiques en plus quand on est scratch. Ce n’est pas des gens comme nous moi je vous dis…

STABLEFORD :
Ah il était temps qu’on en cause de ce terme là ! Forme de compétition contre le par (ça ok) dans laquelle les pars sont rehaussés en fonction de l’index du joueur et du parcours (ok je suis toujours). Un par rapporte deux points, un bogey rapporte un point et au-delà 0 points donc le joueur PEUT relever sa balle. Un birdie rapporte 3 points, un albatros rapporte 4 points, au-delà le joueur ne relèvera pas sa balle mais paiera un coup aux partenaires. Un joueur jouant son handicap marquera 36 points en net. (Ah ok, tout compris)

STANCE :
Position des pieds quand le joueur est à l’adresse, le stance peut être parallèle à la ligne de jeu ou légèrement en travers mais mieux vaut que cela soit voulu. Le stance peut être dit « sableux » dans un bunker ou « humide » dans un obstacle d’eau…

STROKE PLAY :
Formule de jeu dans laquelle on compte tous les coups tant que la baballe n’est pas dans le trou. Le gagnant étant celui qui rentre le plus tôt chez lui, le perdant étant celui qui n’a plus de pile dans sa lampe de poche.

SWAY :
Déplacement d’une partie du corps (à vous de devinez lequel, je ne vais pas tout dévoiler non plus) empêchant de pivoter selon un axe stable. Ah parce que faut pivoter en plus ?
Depuis que je joue au golf, quand quelqu’un éternue, cela me prend beaucoup plus de temps qu’avant de dire « à vos déplacements d’une partie du corps qui vous a empêché de pivoter selon un axe stable » et en plus après on ne me dit pas merci mais on me regarde d’un air bizarre…

SWEETSPOT :
Zone d’impact avec la balle idéale située au centre de la face du club. Maintenant que je vous ai dis où elle était cachée ça va aller tout de suite mieux sur les parcours.

SWING :
Mouvement du club dans toute son ampleur, du début de la montée jusqu’à ce que le joueur crie « BAAAAALLE !!! »

LA LETTRE « T »

TALON :
Partie de la tête du club située sous le manche. Normalement il n’y a aucune trace d’impact dans cette zone…

TEE :

Autre nom pour l’aire de départ ou c’est le nom donné à la pièce de bois ou de plastique destinée à surélever la balle au départ afin qu’elle puisse voir où on va l’envoyer. Les balles sont très curieuses de nature et très aventurières aussi pour certaines…

TÊTE DE CLUB :
Partie du club utilisée pour frapper la balle. Juste dit comme ça c’est déjà drôle !
Non ?
Bon…

TOP :
Coup raté (et oui encore un) consistant à frapper le haut de la balle ce qui l’assomme et c’est pour cela qu’elle ne roule que quelques mètres puis s’effondre…La pauvre…

TRAJECTOIRE :

Direction que prend la balle une fois le coup frappé. Il arrive parfois cela corresponde à notre volonté préalable, si si…

TROU :
Réceptacle circulaire (ça peut aider) de 108 mm de diamètre (et oui, contrairement à ce que l’on pense c’est plus grand que le diamètre de la balle) et d’au moins 100mm, rien que ça, de profondeur. Ce réceptacle repose sur le green, en son centre est planté un drapeau, ce qui, je ne vous le cache, aide grandement à le situer.

LES DERNIÈRES LETTRES !

VIRGULE :
Putt qui allant vers le trou, roule sur le bord intérieur du trou pour en ressortir. Une «, » qui provoque des « !!!!!!! »

WAGGLE :
Trucs bizarres qui doivent normalement déclencher le swing.

WEDGE :
Club très ouvert (on peut vraiment parler de tout avec c’est génial) utilisé pour les coups d’approche vers le green.

WOOD :
Terme anglais désignant un bois. Il est rassurant de savoir qu’un club porte le nom de la direction que va prendre la balle…

WOODWEDGE :
Club créée par son inventeur éponyme permettant des départs au bois très verticaux dans le but de survoler des immeubles par exemple. Monsieur Woodwedge, étant un visionnaire, prévoit dans un avenir proche la construction de cités modernes au cœur même des golfs de renom afin que les spectateurs ne ratent pas une miette des grands tournois internationaux.

Voila, le lexique et terminé, bien entendu il manque quelques mots et je ne manquerais pas de faire une annexe dans un avenir proche dès que je les trouverais rigolos à expliquer.
Mais avec ça vous pouvez déjà faire impression dans les cocktails, méfiez vous juste si on veut vous inviter à dîner pour parler de votre passion un mercredi soir…

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)