4

CHAMPION…DU PRACTICE…

Aujourd’hui match play !
À Guerville, parcours très intéressant à jouer et plutôt long. En fait la difficulté va crescendo là bas et c’est tout son intérêt.
Scramble à deux, Vincent est mon partenaire, il vient juste de rentrer des states et pour l’heure il est 4h du matin pour lui au moment du départ du tee n°1.
11h, heure française donc.
2h du mat, je suis au practice…
Besoin de confiance aujourd’hui et cela passe par quelques seaux de balles pour être en phase avec mon swing.
Grâce au travail de ces derniers mois, j’ai une meilleure vitesse dans la descente et un meilleur contrôle dans la montée. Content donc mais la conséquence désagréable est que les shafts ne suivent plus, en particulier celui du driver qui est devenu une branche de saule pleureur.
Donc pour le moment, avant chaque parcours il faut que je trouve un rythme plus faible pour que les trajectoires de balle n’en pâtissent pas.
Sur les wedges cela se passe bien car les shafts sont très rigides, sur les fers ça va jusqu’au 5, le MP4 passe bien car je l’ai pris stiff d’entrée mais les bois…
Si jamais je me dérègle, la catastrophe est proche !
Donc 4 seaux de balles.
Rythme trouvé.
Rassuré.
Ça tombe bien voila les up et Vincent un peu plus tard.
Petite vérification technique pour les grips avec Parrain, un tout petit trop épais comme je l’avais senti. Changement à faire donc confirmé pour cet hiver.
Il est l’heure du combat amical.
Hyper confiant.
Sur le 1, 1up est à gauche, Vincent aussi, je sors le driver (idiot car le par4 ne dépasse pas 340m) balle qui part haut et à droite. Pas terrible. Dimup part des bleues, normal, elle a swing diablement efficace. Elle nous met 40m facile.
À partir de là va se poser le problème tactique et mental du jour mais on n’apprend que de ses erreurs n’est ce pas…
Il y a plus de 50m à chaque fois entre ces deux départs et à aucun moment je n’ai réfléchi deux minutes, je suis parti bille en tête avec comme but de chercher à combler cette perte de distance sur les départs au lieu de placer correctement sur le fairway pour que l’on puisse jouer le second coup de façon sécurisée.
Résultat, j’ai perdu ce rythme si délicat dès le début et sur tout le parcours les mises en jeu sur les par4 et 5 ont été, en grande majorité, déplorables.
Vincent, heureusement, est plus sage que moi et s’applique à placer. Cela nous permet de rester square sur les trois premiers trous en association avec mon jeu de fer qui reste correct.
Le putting reste encore aléatoire, niveau qualité, l’apprivoisement n’est pas encore total avec Ouaki mais ça vient doucement.
Au 4, 1up pour les Up gagné sur le green. Au 5, Vincent et moi ratons le second coup, 2up. On tient le choc au 6 mais battus sur le green au 7, on tient le choc au 8 mais battus sur le 9. 4up pour les up sur l’aller. Leur jeu à tous les deux est solide et constant, le notre reste trop aléatoire, au mieux on partage le trou.
Espoir au 10, les Up ratent de concert leur mise en jeu, ce sera la seule fois du parcours, nous réussissons à conserver l’avance jusqu’au bout. Exploit de Vincent qui rentre l’approche putt sur le trou suivant. On est revenu un peu, ils sont 2up au départ du 12, par3 où nous faisons virgule tous les deux au deuxième putt, second coup délicat au 13 et les up reprennent leur avance, on ne prend pas l’avantage au par3 du 14 malgré une meilleure attaque de green et notre jeu commun est trop moyen au 15, fin du match 5&3.
Bonne correction méritée car les Up étaient un niveau au dessus tout au long du jeu.
Moi je suis dans une rage noire contre moi à cause de mes mises en jeu, je perds le plaisir de cette partie pourtant fort agréable et au soleil en plus…
J’ai eu quelques bons coups bien sur mais je n’ai pas eu l’intelligence de laisser le driver dans le sac quand il le fallait.
Encore une bonne chose d’apprise aujourd’hui !
Revanche en prévision, va falloir retenir la leçon !

Commentez avec Facebook

4 Comments

Ne jamais hésiter à commenter :)