0

ET L’EAU ? LE SOLEIL BRILLE ! BRILLE ! BRILLE !

Première étape de ce week end de golf, le Scramble à la française sur l’Albatros…
Arnaud Balbin, Ze Organisateur of Ze Top Compétitions nous proposait ce superbe parcours à dompter à 4 avec cette formule originale qu’est le scramble à la française.
Cela fait plusieurs semaines qu’une petite centaine de joueurs passionnés attendaient cette journée où seule la météo était incertaine.
Ce matin 6h, pluie. Froide.
Arrivée au golf : 8h, pluie. Froide. Vent fort.
Practice à 8h15, 30 joueurs en ligne et en combinaison de pluie sous le vent…
Briefing à 8h45, pluie. Froide. Vent plus fort encore.
Pendant le point, on regarde un peu qui est là, on fait la tournée des visages connus.
Le forum des gentlemen est bien représenté avec les Up, TomZ, Dan, Paul, Vulcain qui n’est venu que pour la promenade découverte et en prendra plein les mirettes. Je retrouve avec joie Sébastien et Edward, des amis de Villennes et bien sur Leni, Dorian et son ami Maurice du forum des Tec’s.
Arrivés au trou n°15 car nous partons en shot gun, plus que du vent. Du bien costaud mais plus de pluie. Le ciel bleu pointe son nez.
Arnaud est vraiment Ze Organisateur !
Ne me dites pas qu’il y est pour rien, je suis sur que si !
Donc Dorian, Maurice, Vincent et moi-même sommes au départ du 15.
Dorian et Maurice ont des index entre 5 et 6, joueurs solides et réguliers. Parrain et moi, 15, capables de bonnes choses mais encore irréguliers.
Cela faisait longtemps que l’on se croisait avec Dorian chez les Tec’s et j’ai été très heureux qu’il accepte ma proposition pour venir à cette compétition. En plus il nous amène Maurice, aussi bon que lui, maintenant au boulot, à nous de leur montrer qu’ils ne vont pas regretter d’être venus jouer avec Parrain et moi.
Il est un peu moins de 9h, il est temps d’envoyer un coup de bois3 dans l’eau à droite du fairway du 15 avec entrain, ce que je fais de façon très appliquée !
Vincent place un beau drive pleine piste, les deux singles assurent, trois balles jouables, qui ne fera pas le coup suivant ?
Et oui, c’est tout l’intérêt stratégique de cette formule, celui dont la balle est choisie ne jouera pas le coup suivant.
Quand trois balles sont dans la même zone, il faut prendre quelques instants de réflexion. Notre objectif, mettre notre orgueil personnel de coté et donner le maximum de chance à la réussite de l’équipe. On choisit celle de Vincent afin de faire jouer Dorian et Maurice le plus possible sur ce type de coup. Je démarre donc, ainsi, si ma balle touche le green, charge à eux de prendre le risque d’attaquer le drapeau.
Bon coup de PW sur le green, les deux compères attaquent, balle dans l’eau à chaque fois. Les drapeaux aujourd’hui sont en position « Open de France », celui là est au bord de l’eau et le vent ne se calme pas, mais alors pas du tout !
Green en régulation, mais putt long, il en faudra un second. C’est le par sur ce trou plus que délicat !
Le 16 est le trou où se joue le concours de précision, Maurice nous place une balle à 2m du mât sous un vent terrible, la grande classe mais nous ne finalisons pas le putt, par de nouveau.
17, vent de face. Ça calme…
Je place un gros drive sur la piste, lie légèrement en pente mais ils décident de la prendre. Sauf qu’il reste encore 200m sur ce par4 malgré mon bon drive. Dur…
Il faudra un troisième coup pour toucher le green et malheureusement, encore deux putts pour finir, bogey.
Pas de découragement, bogey sur ce trou, avec ce vent, on prend avec le sourire.
C’est l’avantage de jouer sur ce type de formule où nous sommes tous impliqués, il y a toujours une bonne motivation insufflée par l’un d’entres nous.
Le 18, ce beau par5… encore un gros drive sur la piste de votre serviteur et un coup de fer splendide de Maurice, nous voici en position pour un eagle !
Je mets le « ! » parce qu’il faut jamais oublier, pendant votre lecture, que le vent n’a jamais cessé de souffler, aucune pause, toujours trois clubs de plus ou deux clubs de moins, 10m à gauche ou 20m à droite pour compenser. Et le vent ça use à force…
Encore deux putts, voila un birdie qui nous fait oublier le bogey d’avant.
Direction le parcours depuis le 1 désormais.
Mon coup de Bois3 est sélectionné, Vincent place sur ce green bien étroit, deux putts, par.
Le par3 du 2, plus de 165m à faire au dessus de l’eau car le drapeau est à gauche bien sur…
Maurice place, Vincent était déjà encore mieux placé, j’ouvre le putting, balle nette et paf, birdie !

Par5 pour le 3. Dorian a fait la meilleure mise en jeu, Maurice assure les deux coups suivants, le talent des bas index fait son effet, deux putts encore mais à cause de ce satané vent, être sur le green est déjà un petit exploit en soi, même à 10m du drapeau. Par.
En avant le 4, le vent coupe le fairway, mon drive est une nouvelle fois le mieux placé, décidemment, c’est le jour alors profitons en même si avec cette formule je suis parfois frustré de ne pas jouer les coups vers le green mais je participe activement avant alors j’encourage les autres.
Dorian et Maurice sont sur le green, 2 putts, par assuré.
Au 5, mon drive part en vrille mais c’est le moins pire alors on prend. Vincent assure un bon coup d’hybride (quand je vous dis qu’il y a du vent !) et deux putts pour un nouveau par. Au 6, on prend le drive de Vincent qui ne se sent pas sur les approches courtes et laisse son tour pour que toutes les chances soient pour l’équipe. Maurice place le plus près et deux putts encore. Idem au 7, mon drive est sélectionné et c’est le coup de fer de Dorian qui est sur ce green bien perfide, deux putts à nouveau. Par.
Sur le 8, le MP FLI HI n°4 fait des merveilles car je suis sur le green. C’est ce qui est bien avec cette formule, il y a toujours un bon coup fait par l’un d’entre nous qui offre une bonne opportunité de réussite. On en ressort avec le par. Au 9, il y a vent contre et coupant le fairway de surcroit, le drive est de Maurice, le bois de parcours est de Vincent (lui sait être présent et efficace dans les situations délicates !) Approche wedge de Dorian, putt de Vincent, beau birdie !
Au 10 j’envoie un bon gros drive devant la pente qui mène au green, Maurice garantie l’approche wedge et décide de faire putter Dorian en premier pour le motiver, bingo, birdie de nouveau !
Au 11, on prendra la mise en jeu de Vincent qui est sur le pré-green, l’approche passe de peu à coté, par.
Au 12, on échappe de peu au bogey car malgré un drive superbe de Maurice qui a dépassé de peu le magnifique Drive Tabarliesque de Vincent (oui un drive Tabarliesque est un drive qui, comme certains voiliers, sait prendre le vent) on ne touche pas le green, Maurice fait une belle approche wedge au troisième coup et le putt est rentré ensuite, par. Ouf!
Le 13 nous sera moins agréable, le vent, la fatigue rendent les derniers trous de plus en plus complexes. Beau drive de Dorian, personne ne prend le green, l’approche wedge est bonne mais le putt ne rentre pas, bogey. On termine sur le 14, le concours de drive. Le vent coupe méchamment le fairway, j’envoie les dernières calories dans la mise en jeu et pourtant le panneau du gagnant est encore 20m plus loin, il y a des colosses aujourd’hui !
Maurice place le bois de parcours à gauche mais nous réussissons tous trois à bien placer sur le green, deux putts encore, par pour terminer.
-2 au total !
Mission Albatros réussie !
Il est certain qu’après, à froid, on peut regretter certains coups mais je ne retiens que l’ambiance excellente, le plaisir du beau jeu, les défis constants coup après coup et surtout la joie de vivre une partie qui se termine sous le par !
À plusieurs, je suis d’accord, certes, en effet…
Mais je vous assure que c’est tout de même très motivant à vivre !
Bon, maintenant, dodo car demain ça recommence avec la Coupe de Paris à la Boulie !
Merci encore à mes trois talentueux partenaires et merci une nouvelle fois à Arnaud pour cette superbe journée !
Vivement le calendrier 2010 des compétitions du Balbin’s Golf Club !

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)