0

AU PRACTICE ET AU TROT !…

Stéphane, combattant parmi les combattants, a repris le chemin des golfs pour revoir le chemin de son swing.
J’en suis ravi et je suis sur que je ne suis pas le seul…
Comme tout professionnel du golf, il a quelques exigences en matière d’entrainement, l’une d’elles portant sur la qualité des balles.
Et depuis que j’ai eu la joie d’avoir de ses nouvelles il m’a souvent parlé du practice de Maison Laffitte.
Mouais…
Practice à l’hippodrome, taper la baballe au milieu des canassons, pas trop motivé…
Mais bon, ce n’est pas si loin de chez moi, je ne connais pas, point d’apriori mon garçon, après tout il y a un peu plus d’un an, je pensais que le golf était réservé à une élite triée sur le volet, donc, bon, allez, on va tester.
En plus Stéphane m’a vanté la qualité des baballes alors…
GPS.
Maison Laffitte, ok, golf, pas de golf, bon ok, hippodrome alors, c’est bon, direction les bourrins.
Le GPS est tellement précis que j’ai fait demi-tour vu que j’arrivais sur une piste large et cendrée avec justement des équidés trottant nonchalamment et des gens dessus le sourcil relevé, l’air étonné tendance agacé.
Bah quoi j’ai des chevaux moi aussi !
Et en plus j’en ai 130 et en plus je suis au chaud, les fesses calées dans un siège moelleux, pas une colonne vertébrale congelée !
Non mais.
Donc demi-tour…
Stéphane arrive au même moment et sur le bon parking, youkaïdi youkaïda, direction là où y’a pas d’Equus Caballus.
Nous sommes reçus par deux demoiselles charmantes qui causent de je ne sais trop quoi pendant 10mn puis se rendent compte qu’on existe, Stéphane fait le plein de crédit baballe et en avant.
Nous traversons plusieurs zones d’entrainement spécifiques, approches courtes, bunker, putting, nickel tout ça !
On prend deux seaux chacun, tapis extérieur, Tout comme lui, je n’aime pas avoir un truc au dessus de la tête quand j’ai un driver dans les paluches.
Échauffement, je sors le Bushnell pour vérifier les distances, il y a un panneau à 250m qui est à 256m précisément et il y a encore de la place derrière, voila qui est parfait, on va pouvoir bourriner un peu, ça tombe bien.
Bon, on ne le touchera même pas mais on s’est bien approchés quand même.
Hiver, vent de face, entorse à la main gauche toussa…
Sérieusement, aucune chance de faire ce genre de distance en hiver avec un léger vent de face tout de même et des balles de practice, aussi bien soient elles.
Et elles sont bien, très bien mêmes !
Rien que pour la qualité je vous conseille d’y aller !
Superbe séance d’entrainement de 3h avec 7 ou 8 seaux vidés chacun, on a bien profité !
Petite causette avec un voisin de tapis qui lorgnait depuis un quart d’heure nos sacs respectifs, vu les marques typées « clubmaking » dans les sacs.
Discussion sur le métier, les tarifs variables, le modus operandi et tout et tout.
Test de nos clubs respectifs, le monsieur a une série plutôt ancienne.
Si ancienne que son bois est en bois !
Un Persimonn !
Je n’ai pas pu résister, j’ai demandé gentiment l’autorisation de faire un slice avec…
Et bah même pas sur la piste des zèbres !
On finit par rompre gentiment car il est temps de finir les seaux et de rentrer.
Oui rentrer Stéphane…
Non, on ne retourne pas sur la pelouse reprendre une baballe pour faire le drive du jour !
Ah bah si.
Bon allez, go !
Ah bah non, encore une…
J’ai l’impression d’essayer de faire sortir un gosse de la mer parce que c’est l’heure de dîner…
En même temps cela fait du bien de voir cette joie vraie et naturelle de faire son sport favori…
Allez, on rentre !!!
Tout ça pour dire que j’y retourne dès que possible.
Hein Stéphane ?
PS : un article entier sur Maison Laffitte et j’ai pas dit cheval, ah ! ah ! ah !
Et merde…perdu…

Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)