1

AGLAGLA ET SANS BIRDIE…

Il ne pleut pas c’est déjà ça.

Il fait -1°C sur le practice de l’Albatros à 9h30.

Il y a du vent, suffisamment pour le prendre un compte.

Donc vent plus température égale deux clubs de plus au moins.

Et puis c’est une bonne idée pour un jour de repos de se frotter à ce gentil petit parcours de rien du tout…
Non ?
Pour Audrey et son ami, cela semble une bonne idée.

Alors je suis venu faire le parcours avec eux pour vérifier.
Effectivement, je confirme, c’était une idée idiote.

Donc excellente…

Ce sera le deuxième parcours de l’année, départ jaune pour les garçons car nous sommes 15 tous les deux et pas maso au point de le faire des blancs en cette période de l’année.
Audrey part des bleues, normale, c’est une fille.
Pourquoi n’y a-t-il pas un départ rose pour les filles ?
On se pose de ces questions le matin quand le neurone gèle…

J’ai reçu, la veille, un gentil cadeau de GOLFERMANIA.com pour ma semaine de gloire sur la page d’accueil de leur site. Des chaufferettes réutilisables, on va donc les utiliser pour commencer histoire de pouvoir bouger les doigts.
Cadeau fort utile mais juste sur trois quatre trous, c’est déjà ça.

D’un point de vue humain, ce fut un parcours mémorable.

Je ne compte pas les éclats de rire et je n’en dirai pas plus, ni non plus comment et de par quoi ils sont arrivés, non par respect pour mes partenaires qui pourront les narrer en détail en commentaire si l’envie leur en dit mais parce qu’il y en a eu tellement que je serai bien incapable de m’en souvenir !

C’est souvent comme ça quand les choses se passent bien, on se souvient de l’ambiance et quand les choses se passent mal on se souvient des détails…

Preuve en est que d’un point de vue golfique je pourrais vous raconter mon parcours en détails !!!
J’exagère, cela n’a pas été si terrible et même pas si mal pour cette seconde reprise en main des parcours 2010 vu les conditions.

Surtout qu’à partir du 13, le vent a forci un tantinet et la température a chuté encore un peu…

34 putts tout de même, point noir pour moi, à cause d’un très mauvais tout premier putt, bon il faisait bien 20m et putter avec deux gants ce n’est pas très pratique, mais sortir double bogey au 1 après avoir prit le green en régulation avec un bois3 et un PW ensuite, j’aurai pu espérer mieux…

Résultat j’ai fait beaucoup de putts trop courts par la suite.

Ce mental de crevette je vous assure c’est pesant des fois…

Ah ! Par soucis d’honnêteté, je me dois de vous dire qu’il y a eu Mulligan d’office au 1 mais que l’ami Laurent n’en a pas vraiment profité, je crois qu’il lui a fallu 5 coups pour prendre le premier green du parcours, des petites délicatesses de mise en route donc, vite oubliées dans la seconde partie du parcours.
Inutile de raconter en détail le parcours car ce fut assez laborieux, ce que je retiens c’est qu’au final je suis dans la ZT et que c’est de très bon augure vu les scores sur certains trous !
Un quadruple bogey au 15, un triple au 4 et 5 doubles quand même. 5 pénalités dont trois balles noyées de honte…La maison ne recule devant aucun sacrifice…
Ne retenons donc que les bonnes choses, franche partie de rigolade mais studieuse tout de même avec de très bons coups de temps en temps.
Dans l’ordre donc :
Après une gratte au 50° en troisième coup du par5 du 3, je me retrouve devant le joli petit arbre qui bloque l’accès au green, je m’en sors avec un lob bien dosé avec mon 60° qui retombe à 3m du green.

Bonne mise en jeu au drive sur le 6 avec fer9 à suivre sur le green, ce sera le premier par du jour.
Note technique du jour, il va falloir travailler la position à l’adresse avec le driver parce que c’était un peu n’importe quoi…
Bonne mise en jeu au 20° sur le 8 mais mauvais alignement, pas grave.

Je prends le green du 13 au fer7 après avoir tout de même dropé la balle suite à une mise en jeu un peu humide, ça fait régul+1 au final mais prendre ce green après la mise en jeu c’est toujours une joie pour moi.
Très bon coup de fer6 sur le 16 qui retombe à 3m du drapeau, ça ça fait du bien !
Une ficelle de 8m au 17 qui me sauve le bogey. Oui sauver un bogey ce n’est pas une grande victoire mais des fois si quand même…Surtout sur satané 17 interminable…
Bon, 6 bons souvenirs sur 97 coups, ce n’est pas énorme je vous l’accorde.
Mais ce sont des coups marquants et il me parait bon de les mettre en valeur, non par vantardise mais pour le mental. Cela me sera utile la prochaine fois que j’irai me promener sur cet oiseau terrible. Sans doute dès que les beaux jours reviendront et dans le cadre d’une compétition certainement…Maison, sacrifice tout ça…
L’ami termine à 96 si ma mémoire est bonne et il faudra que l’on rejoue ensemble car il y a eu quelques moments de saine émulation bien agréables, un petit match play pourrait être des plus motivant…
Audrey s’est promenée avec un forfait bogey puisqu’elle termine son parcours avec un +11 de fort bonne tenue avec…11 bogeys donc.
Chocolat chaud de rigueur au dix neuvième, parce que la tasse est plus grande et cela permet de mieux se réchauffer les mimines. Loin de moi l’idée de paraître insistant mais il a quand même bien caillé !
Mais que voulez vous, des promenades golfiques comme ça, cela réchauffe le cœur et on en redemanderait même…
N’empêche, quelques degrés de plus, je ne serai pas contre…

Commentez avec Facebook

One Comment

  1. A refaire quand tu veux!

    Partie parfaite pour moi même si j'avoue au début j'avais un peu peur.
    Je me disais, deux gros bourrins, je vais marcher 15 bornes pour récupérer leurs balles, entendre "provisoire" "provisoire…et bien pas du tout! Ils ont joués soft, dans le contrôle, est-ce l'Alba qui calme?
    Ambiance, idem, tout ceux qui me connaissent savent que s'il y en a un qui respire à moins de 100m je ne joue pas ou mal.
    Là se fut déconne, oui, mais on n'était pas là non plus pour rigoler, à la réflexion le froid nous tétanisait peut-être pour avoir parfois cet air sérieux!

    Bref, moi je veux bien jouer par ce temps toute l'année si c'est pour avoir ce genre de partie à chaque fois 🙂

    Audrey

Ne jamais hésiter à commenter :)