9

RETOUR À L’ÉCOLE…

J’en conviens, je suis un peu à la bourre pour la rentrée des classes.
Mais il n’est jamais trop tard non ?
Comme pour toute rentrée des classes, j’ai vérifié que je n’avais rien oublié dans mon cartable.
14 gros stylos, aucune feuille de papier, c’est bon.
La tenue pour être tout beau en arrivant dans la cour devant tout les autres élèves.
C’est la grande école alors j’ai le droit d’y aller tout seul. Heureusement sinon c’est la honte de faire bibi à Môman devant les potes…
Arrivé sous le préau, pardon le practice avec une demie heure d’avance sur l’horaire du cours car j’ai besoin de retrouver mes clubs que j’ai laissé depuis une éternité.
Oui 100h, c’est une éternité au golf…
Et j’ai envie aussi, et surtout, de tester les premiers éléments que j’ai pressentis à la lecture des premiers chapitres de mon livre « bouée de sauvetage cérébrale »
Préparer le coup avec Pif et swinguer avec Paf.
Vérifier si j’arrive à faire confiance à Paf.
Ne pas laisser Pif dire, « vas y, penses à rien et fais le coup »
Parce que ne penser à rien, ce n’est pas possible.
L’esprit ne sait pas penser à rien.
Il réagit très vite.
Mais ne sait pas ce qu’est la négation.
Ne penser à rien, c’est juste penser, pour Pif.
Paf ne pense pas lui, il agit c’est tout, avec les éléments qu’il a appris avant.
Voici un exemple très amusant à faire avec vos amis.
Si je vous dis :
 « Ne pensez pas à un tyrannosaure unijambiste qui joue dans un bunker »
Pif !
Comme par magie, le tyrannosaure a fait une superbe sortie, vous êtes un optimiste ; il a fait une sockette (j’en fais jamais, je ne sais même pas comment cela s’écrit), vous êtes un pessimiste.
Vous n’avez pas imaginé le tyrannosaure, il vous manque une partie du cerveau, navré de vous l’apprendre comme ça, si brutalement.
Fin de la récréation, au boulot, David arrive.
David est le professeur qui m’a donné mon premier cours particulier et avec qui j’ai fait 9 trous accompagné à Villennes au tout début.
Je l’aime beaucoup, on se croise souvent sur le practice.
Il a, comme beaucoup de pro, un œil acéré et un bon sens pédagogique.
Et comme Yoda, il est apaisant dans son discours, résultat, j’aime l’écouter.
J’ai fait mon échauffement, il prend un fer dans mon sac, me le donne et me laisse faire.
Ça dure trois quatre balles.
J’ai pris mon temps entre chaque coup, vérifié la direction, la prise de grip, l’alignement, j’ai attendu que Pif donne le feu vert à Paf et je me suis lancé.
Comme avec Yoda, après quelques minutes de silencieuses observations, David me donne le fruit de ses premières observations.
      « Tu regardes avec quel œil ? »
      «  Euh, bah les deux ? »
Ça commence mal…
Verdict après vérification, je me plante un doigt dans un œil et je regarde avec l’autre sans crier, je suis droitier avec un œil directeur gauche, pas contrariant déjà…
Sauf qu’à l’adresse mon œil directeur veut voir l’arrière de la balle.
Pas pratique.
Mais avant tout, premier gros détail, le plan de swing.
Il s’est bien détérioré à force d’ancrer des petits défauts dans mes obsessions stakhanovistes…
Trop flat, trop de hanche, trop rapide.
Chasser le naturel il revient à mouton…
J’ai voulu travailler la rotation, j’ai fini par tourner exagérément.
Logique.
Heureusement, cela se corrige plutôt simplement.
Il y en a trop, il suffit de faire moins.
Ça je devrais savoir faire, j’en cause avec Pif et Paf, ils trouvent l’idée plutôt réalisable.
On essaye, effectivement, ça se passe bien mieux et avec moins d’effort en plus.
Dans la foulée je parle à David des trois choses que j’ai voulu corriger seul, ma prise de grip, mon alignement des épaules, mes pieds.
La nouvelle est rassurante, nul besoin de faire ces changements, ils n’étaient que des compensations de mon swing trop en rotation au niveau des hanches.
C’est bien, comme ça j’ai pas perdu mon temps cet hiver…
Car morphologiquement, David m’a expliqué cela très bien, je serai donc incapable de le répéter, ma puissance est dans le haut du corps donc je ne dois pas la brider avec trop de bas du corps.
En gros.
Vous voyez ce que je veux dire ?
Donc tout content, je reprends mon ancienne position de main sur le grip, je lui montre, tout est ok pour lui.
Je place mes épaules d’instinct et je lui demande si ça va, tout est ok pour lui.
Qu’est ce qui a changé alors ?
Et bien le détail des yeux qui influe sur la position de la tête qui influe sur la position du corps qui influe directement sur la vitesse de rotation de la terre qui influe sur le mouvement des saisons a eu une grande influence.
La preuve il a neigé cette nuit !
Je sais ce que je dis quand même…
Gros avantage de ce petit changement de géo localisation oculaire, je joue vers l’avant désormais, je rentre dans la balle et ne reste plus en arrière, autrement dit je prépare Paf à être dans de bonnes dispositions pour faire un bon transfert.
Bon, un cours devant être aussi ludique, David a deux petits jeux à me proposer.
Youpi, youpi…
Il pose 3 balles assez proches l’une de l’autre, genre une tête et demie de club d’écart, dans une ligne perpendiculaire à mon alignement, je vous laisse le temps de visualiser.

Vous voyez bien ?
Je demande si j’ai le droit de choisir laquelle j’envois en premier, la réponse est plutôt claire, non, juste celle du milieu et sans toucher les deux autres en plus.
Je me disais bien aussi…
But de l’exercice : vérifier que le plan de swing est bon, enfin surtout le plan de retour du club…
Il était bon.
Pas immédiatement mais il a fini par l’être.
On a ensuite travaillé le rythme, un souci issu du mental, une croyance fausse que plus on va vite plus on va loin.
Dernier petit souci issu des compensations, une main droite forte dans la descente qui peut avoir tendance à provoquer des hook, encore une fois je dois laisser faire, ne pas forcer cette rotation, bon Paf était un peu habitué, il va falloir lui demander d’oublier ça, quelques entrainements correctement effectués et tout retrouvera son équilibre.
Résumé de cette rentrée des classes : Peu de gros changements finalement et beaucoup d’améliorations !
On se quitte avec David en accord sur le fait qu’un suivi va être nécessaire pour continuer dans le bon chemin…
Ça peut avoir du bon de jeter ses clubs de temps en temps !
Euh je rigole là…
Commentez avec Facebook

9 Comments

  1. Vos messages suivants seront donc effacés puisque vous n'avez toujours pas la politesse de vous présenter et d'assumer vos jugements aigris ou jaloux, peu importe après tout.

    Vous me faites penser à ces vautours malingres sur leur branche ne faisant rien d'autre qu'attendre une pitance sans défense.
    Vous ne semblez vous satisfaire que des échecs de vos contemporains.
    je suis triste pour vous finalement…

    "Heureux celui qui sait rire de lui même car il n'a pas fini de s'amuser"

    Donc oui, j'aime mon pseudo, je l'assume totalement.

    c'est notre différence, assumer…

    une dernière pour votre culture:
    "l'erreur n'annule pas la valeur de l'effort accompli"

    Restez donc à ne rien faire mais allez répandre votre fiel ailleurs désormais.

    bien à vous, au plaisir de ne plus vous lire puisque vos mots n'ont aucun intérêt.

  2. Et pourtant je vous passais mes encouragements…
    Décidément, gardez ce pseudo sur le forum, il vous va à Merveille…!
    Et bien entendu, bon courage pour le pro-am, j'attends le CR avec impatience et un peu de malice je l'avoue..quel sera le niveau du jour et surtout votre attitude..vu votre "mental", cela promet..
    Mais gardez le cap, le one digit n'est pas loin..enfin, vous y croyez, c'est déjà qqc..ou pas.

  3. Mr WHD.
    Visiblement, nous ne sommes pas bien compris.
    Ici, ce n'est pas un forum ni une tribune pour vos aigreurs.
    vous n'êtes visiblement pas un gentleman sinon vous auriez depuis longtemps assumé vos propos en vous présentant comme tout le monde a la politesse de le faire ici.
    Vos critiques gratuites et sans solution ne m'intéressent pas.
    donc présentez vous, assumez au moins cela et apportez des solutions si tant est que vous en ayez.
    Dans le cas contraire je continuerai à supprimer vos messages inutilement négatifs.

  4. Décidemment, j'aime assez votre pseudo sur le forum Gentlemengolfeurs, il vous va vmt à ravir…
    Bon courage tout de même dans le traitement de votre swing, il y a du boulot si vous voulez atteindre les 10 ! Mais la période ne doit pas être des plus agréable, donc soyez fort et perseverez
    Golfiquement !

Ne jamais hésiter à commenter :)