4

LE GROS ZOZIO POUR LE 29 MARS…

Beaucoup l’auront compris, la décision a été prise, à l’unanimité des voix, Pif, Paf et moi.
L’Albatros, le lundi 29 mars.
Premier parcours dont le score comptera pour l’index 2010, la saison est donc lancée.
Je le surnomme affectueusement le « gros Zozio » car on commence à bien se connaître et c’est aussi par solidarité pour les « ornithologues Googliens » qui doivent en avoir assez de tomber sur le blog alors qu’ils s’intéressent surtout au mode reproductif de ces fiers migrateurs ailés…
J’ai bien lu le livre de Heavy Mental (oui le lundi c’est le jour des jeux de mot nuls), il faut laisser Pif bosser en matière de choix.
Je l’ai donc laissé faire.
Pif, à toi la parole.
      « Merci pauvre schizophrène golfique. L’Albatros, pourquoi ?
C’est une excellente question et je vais vous répondre en 27 points détaillés. Tout d’abord, merci de me laisser enfin m’exprimer là où mon rôle est prépondérant, indispensable et nécessaire dans la réussite de cette entreprise ô combien passionnante des aventures de l’index en folie.
Il faut comprendre avant toute chose que le schéma psycho-socio-culturel de ce parcours dénote chez le joueur amateur un profond désir refoulé de prouver à ses parents à quel point il aimait à ce que les pelouses du jardin familial soient toujours convenablement tondues et je tiens donc à rappel… »
STOP !
Navré, j’avais oublié à quel point il était chiant lui…
Bref.
L’albatros parce que j’aime ce parcours et cette raison pourrait largement suffire, parce qu’aussi, du départ jaune, j’aurai 21 coups rendus sur l’ensemble du parcours, ce qui implique que je peux jouer chaque trou sans le stress de la régulation obligatoire.
J’y vais donc en confiance et avec une vraie joie de retrouver un bon copain.
Bon, un copain parfois perfide mais que voulez vous, on n’aime pas ses amis uniquement à cause de leurs qualités…
Méditons deux secondes là-dessus mes amis, mes frères, mes collègues, ah bah non je bosse seul c’est vrai.
Je me suis donc penché à nouveau hier sur un outil excellent pour préparer une stratégie, Google Earth.
Oui, première étape de mes bonnes résolutions : arriver sur le parcours avec une stratégie trou par trou.
Et s’y tenir.
Je vais vous en faire le détail rapide afin d’avoir une raison supplémentaire de m’y conformer lundi prochain : Puisque je l’ai dit, faudra bien que je le fasse.
Connaissant déjà bien ce parcours, j’ai utilisé le logiciel en mesurant par rapport au centre du green la distance d’attaque la plus sure avec le club le mieux adapté.
J’ai ensuite vérifié quel club de départ était nécessaire pour arriver sur cette zone pour les par4. Pour les par5, je n’ai pas cherché le moyen d’arriver en deux coups sur le green mais en trois coups faciles.
Pour les par3, encore plus simple, quel longueur minimum pour arriver sur le green, quel club pour ne pas le dépasser.
Bien sur je me suis aussi servi de ma mémoire pour me souvenir, trou par trou des meilleurs coups de départ effectués.
Donc, si tout va bien et pas un vent anormal :
Le 1 : par4 court, 20° fer9 ou PW.
Le 2 : par3, fer6 ou 5.
Le 3 : par5 en deux parties, 20° fer6 et fer9 ou PW.
Le 4 : par4 long, driver fer6 ou 7, pas de prise de risque si mauvais départ, jouer approche putt.
Le 5 : par4, bois3 fer8. Le green est grand.
Le 6 : par4 court, 20° fer9 ou PW.
Le 7 : par4 délicat, deux coups rendus donc zéro risque, driver ou bois3 suivi de fer6 maximum, ça passe ou c’est approche putt ensuite.
Le 8 : par3, fer5 ou H4.
Le 9 : gros par5 en dog leg droit, driver fer6 et PW.
Le 10 : par4, bois3 fer9 ou PW.

Le 11 : par3, fer8 ou 7.
Le 12 : par4 délicat, driver fer6 ou 5, pas de prise de risque inutile.
Le 13 : deux coups rendus, par4 humide, driver ou bois3 fer9 ou plus, il faudra jouer un club de plus que le bord de l’eau et on avise ensuite.
Le 14 : gros par5 en montée, driver fer7 GW ou Bois3 fer6 PW, à voir encore.
Le 15 : deux coups rendus mais je l’aime bien, bois3 fer9 ou 8.
Le 16 : par3 fer8 ou 7.
Le 17 : gros gros par4, driver fer5 ou H4, mieux vaut approche putt que prise de risque.
Le 18 : par5, driver fer6 si maximum 150m pour le centre du green sinon régulation +1, c’est mieux que de noyer une balle…

Après analyse, sept départs au driver maximum, pas besoin de chercher à envoyer des missiles à chaque coup, trop de risques inutiles…
Les images sont issues de Google Earth, vous voyez que ça peut servir.
D’ici là, peut être un parcours mais de toute façon petit jeu au practice et travail de routine…
J’étais presque sérieux là, je m’améliore !
Commentez avec Facebook

4 Comments

  1. Carnet de parcours déjà prêt, faut que j'y ajoute des petites notes pour ne pas oublier comment rester zen et concentré 🙂

    Moi aussi Pascal, j'ai hâte de savoir ce que cela va donner…

  2. Bon, ben maintenant faudra confronter ce plan avec la réalité de lundi.
    Je suis intéressé par le résultat de la comparaison.
    Bon golf
    Pascal

  3. Méthode scientifique, voir chirurgicale! Va falloir tout mémoriser, maintenant! Carnet de parcours? Caddie patenté?

Ne jamais hésiter à commenter :)