5

LA RECO DU GÉANT VERT…LE RETOUR DE LA VENGEANCE…


« Le soleil s’est déjà levé…on sait que ce sera une belle journée…Mais bon l’ami Ricotruc, on a l’a laissé tomber…Sinon c’est jeu lent »

Avec un plaisir constamment renouvelé mélangé à une agressivité de bon ton, le tout nappé d’un manque total de stress, nous voici de retour avec Pierre dans la vallée.
On a laissé le bouquetin vérificateur de lie se promener là haut…
À moins que ce ne fusse (un an que j’attendais de le sortir celui là !) un « Dahu Lévogyre » ou le célèbre mais disparu « Dahu Ascentus Frontalis »
Voici un sublime reportage d’Arte la chaine qui nous rappelle l’existence du cerveau, pour ceux qui ne connaissent pas le légendaire animal…

Fin de l’aparté culturel, allons donc continuer la reconnaissance si vous le voulez bien.

TROU10, par3, 162m, HCP11
L’architecte, celui que je cachais dans un « on » poli en première partie mais là c’en est trop, il y a des choses que l’on ne peut passer sous silence, l’architecte donc ne s’est pas foulé et nous a discrètement recollé le même par3 qu’au trou n°2 !
Légèrement en montée, des bunkers sur l’avant droite, ce sera un fer6 ou 5 en sécurité à gauche en fonction du vent.
Oui le vent joue un rôle certain au golf je vous assure…
TROU11, par4, 305m, HCP17
Les par4 sont plutôt courts ici, c’est reposant et intéressant quand on est dans une optique conquérante. Celui là est un dog leg gauche prononcé, entendez par là qu’on ne voit pas le drapeau mais alors pas du tout…un arbre au bout du fairway visible est à plus de 245m, je décide de couper au bois3 pour voir ce que cela donne. Pierre s’est tranquillement placé sur le fairway, il lui restera un petit 100m à faire. Arrivé sur la zone du second coup, ma balle est dans le bunker surnommé « bien fait t’avais qu’à pas te moquer des architectes »…
Bon, faudra moins couper alors…
TROU12, par4, 401m, HCP3

En montée.
Je retire ce que j’ai dit sur la « courcitude » (oui je m’essaye au vocabulaire politique) des par4, toutes mes excuses, désolé, navré, pas taper la tête…
On se fait avoir en ne drivant pas relâché, ce trou là (là là itou ?) est long quand on ne le démarre pas correctement…
TROU13, par4, 321m, HCP5
On voit le drapeau du départ, je me demande bien pourquoi il est handicap 5 celui là. Pierre fait un drive très correct sur la droite du fairway car tout le coté gauche est hors limite, j’envois un bon drive aussi plein centre et on part tranquillement pour le second coup.
HCP5 compris…
Joli bunker de green tout en longueur pour recevoir toutes les approches venant de la droite vers un mini green en longueur lui aussi…
TROU14, par3, 155m, HCP13

Un par3 en légère descente, vent de face. L’architecte devait avoir un budget green réduit, il fait à peine 10m de profondeur sur 30m de large…le fer6 risque d’être le bon car mieux vaut être devant qu’au fond sur celui là…
TROU15, par4, 275m, HCP18
Alors à quoi qu’il ressemble le plus fastoche ? (oui je me lance dans le langage d’jeun’s pour capter un public supplémentaire)
Pas tout droit mais presque, bon drive sur la droite, 60° à suivre, après observation du green, mieux vaut l’attaquer par la gauche.
Notez le joli swing de Pierre le zen…

TROU16, par5, 433m, HCP1
Ah bah il nous colle le plus dur juste après ! Z’y va le gars il avait pas vu qu’on arrivait à la fin du parcours, il avait oublié de le mettre, l’aut’la honte !
Oui, oui super d’jeun’s là…

Alors celui là c’est simple c’est le reflet du 7, dog leg droit plat au début et retour sur les Dahus ensuite…
L’eau est plus proche, bois3 au départ que je rate mais c’est reco alors je recommence.
Bon bah ça passe pas alors je vais me placer à coté de Pierre, sa balle à lui est pile où il faut. La pente est différente, le plateau jouable est moins identifiable, je tente un bois3 et un 20° pour voir. Ce sera sans doute bois3, 20° et wedge pour celui là le jour J.
Par contre à jouer relax et humblement parce qu’il punit vite…
TROU17, par3, 151m, HCP9

Deux fois qu’il nous fait le coup l’éleveur de bouquetin à nous mettre un par3 technique après une escalade.
Nota, ne pas faire une pause clope au 16…
Fer6 qui tombe derrière le green, ce sera fer7 tranquillement…
TROU18, par5, 462m, HCP7

Le final est splendide ! départ sur élevé, un lac à passer pour aller chercher un fairway assez loin sur la droite, la suite est en montée et droite, green en butte très bien protégé, joli défi !
Ah non ça c’est le départ des grands…
Nous on part de la vallée…à coté du grand bain…
Limite frustrés, on y va quand même, il serait presque négociable en deux celui là ou au moins en approche putt pour jouer un birdie.
Sauf que physiquement, la fatigue sera l’adversaire principal pour la gestion de ce dernier trou…

Petite synthèse de cette reconnaissance :
Par 71 avec 5 par3 mais aucun de réellement simple, le score va pouvoir se faire en ce qui me concerne sur les par5 sauf les deux homozygotes des montagnes et les par4 courts car plusieurs fois le second coup est à moins de 75m.
L’important ici sera de gérer la fatigue car le parcours tourne vite à la randonnée parfois.
Les greens sont un peu bonheur et j’ai compris pourquoi leur practice green est en plateau, les pentes sont nombreuses et marquées sur les « par2 sans pardon » du parcours.
Parcours techniquement intéressant, la longueur au départ permet d’envisager un second coup stratégique et précis donc il faudra rester dans cette philosophie agressive la semaine prochaine.
Il faudra rester concentré, focalisé sur les objectifs de jeu et non sur le score, Bosley jouera sa partie et notre trio profitera du principe sécurisant du 4BMB pour générer une stratégie efficace.
À mon avis, en espérant que le temps soit aussi clément le 16, le trio peut viser le par général car il y a tout de même des jaunes et à notre niveau de nombreuses occasions de birdie. La grande qualité des greens y contribuera…
D’ici là, un peu d’entrainement à thème et beaucoup de petit jeu et de petits jeux surtout !
Bon week end de golf à vous tous !
Bosley, nous on est prêts !

Commentez avec Facebook

5 Comments

  1. Normalement je devrais proférer des remarques intelligentes mais le "dahu lévogyre" m'empêche encore de respirer :))))))))Merci Jérôme XXX

  2. Moi, ce qui m'épate, en dehors du style de l'écrit, c'est que tu arrives à faire des photos, à mémoriser tous les détails du parcours, à jouer, à gérer Pif et Paf, à rester Zen. (J'en oublie sans doute!)…
    Vengeance du parcours : le 16 avril…lol!

  3. Merci d'avoir pris des notes pour moi, surtout quand placer les pauses clope !
    j'ai pris beaucoup de plaisir lors de cette reco, le parcours est superbe. De vrais greens, oui là ca rigole pas, il faudra être concentré.

    Hate de le rejouer la semaine prochaine et n'en deplaise à Bosley, j'ai besoin d'un driver sur les par 5 pour toucher les green en 3 ou 4 🙂

    Positivisme: etre court c'est se mettre à l'abris des obstacles ! Et tout se joue au putting comme on le sait 😉

    Pierre

  4. belle reco ! t'es pret !
    Le 10, j'avais souvenir d'une pente montante plus prononcée que le 2 qui me demandait un club de plus (ou deux je sais plus).
    Soit humble sur le 16!
    Et bonne chance au putting, c'est la que le score sera (comme toujours au golf)

Ne jamais hésiter à commenter :)