8

MUSCARIA GOLFICUM BRETONNIS…

Épisode 1: Arrivée et casting

Le programme de la fête du travail était prêt depuis longtemps.
Les heures d’arrivée des différents convives, les heures de départ pour les parcours, les divers activités non golfiques et tardives…
Mini-Flyette sera notre G.O bretonne de luxe et de charme.
Minifly sera l’hôte responsable et attentionné.
Donc, vendredi matin, 30 avril, à l’aube, direction le Finistère sud…
Le retour est prévu lundi matin, entre temps reco du Golf de Cornouailles, stratégie sur le golf de Cornouailles et enfin compétition en équipe de deux formule 4BMB sur le golf de Cornouailles.
Trois jours sur le même parcours, voila un excellent moyen de travailler le mental et la stratégie.
Mais le Breton est versatile.
Et l’ami breton du breton l’est encore plus…
Mettez en place une stratégie programmée sur un parcours et vérifiez à la fin du 18 ce que vous avez respecté.
Rapportez cela à un week end entre amis…
Commençons donc par le casting de cette future trilogie, formule qui fonctionne bien depuis quelque temps dans les salles obscures.
Précision importante, je ne vais donner que les pseudos car il s’est passé tant d’évènements terrifiants durant ces trois riches journées qu’il me parait vital de conserver un semblant d’anonymat vis-à-vis des familles, collègues de bureau, amis fragiles et voisins malveillants des participants qui pourraient par le plus pur des hasards tomber sur la trilogie scripturale qui va suivre…
Oui je vais diluer, ayant personnellement essayé de voir en une seule fois le seigneur des anneaux, je m’en voudrais de vous faire subir le même sort.
Quand bien même les effets spéciaux bretons seraient plus spectaculaires…
Donc, le casting :

Frank :

Heureux strokplayeur albatrosien devenu aussi reconnaissant qu’allergique au mot « rythme ». Joueur d’expérience et d’expériences nous fera le plaisir de partager le premier parcours.

Golfarmer :
Mâle faisant du golf, bien faisant ami, faisan de personne. Partenaire émérite de match play du dernier ours en sucre d’orge et en liberté dont je parlerai bientôt. Marié avec Pipo et visiblement heureux en ménage car ils passent leur temps à se bécoter quand un idiot se fait filmer au départ d’une « Kerpétition » capitale… Je n’en dirai pas plus pour le moment, étant encore sous le choc de cette révélation d’arrière plan…

Pipo:
Complice émérite du sieur ci-dessus, caddy amatrice à ses heures, joueuse souriante et courageuse lors de deux épisodes. Les mauvaises langues disent qu’elle aurait une tendance aux longues discussions féministes avec une alliée anonyme mais gauchère, gardant ses idées stratégiques pour elle-même plutôt que de les partager avec son cher et tendre…

LudovicD :
Dit « le cogneur rabelaisien » voir même le « cuistot des greens ». Joueur passionné et passionnant dont les capacités à apprendre la technique du Kërling en ont étonné plus d’un. Les mauvaises langues et il y en a je vous assure disent que son fameux coup de poignet gagnant au wedge serait directement inspiré de son coup de fourchette, pourtant ridiculement timide aux yeux du texan moyen…

Folgan :
Compagne douce et aimante du sieur ci-dessus, gauchère et donc anonyme. Alliée indispensable quand on veut gagner des repas gratuits dans les restaurants étoilés. Les mauvaises langues ne disent rien à son sujet quand bien même on laisserait du nougat espagnol sur la table…

Superlent :
Comment pourrais-je décemment vous présenter Monsieur de Superlent… Vous dire que l’homme est un puits de science(S) dont les vents bretons n’arrivent pas à attaquer le brushing impeccable poussant Richard Gere à préférer se raser la tête plutôt que de paraître ridicule lors des avants premières Quimpéroises serait bien trop réducteur.
Non l’homme est bien plus que cela et au risque de paraître en déséquilibre avec les présentations précédentes, je dois vous avouer que cela fait plus d’un an que j’attendais de rencontrer mon idole des forums et, à l’heure où j’écris, j’attends désormais avec impatience le jour où je pourrais humblement lui servir de guide quand cet inventeur de patinoire brise-poignets viendra à désirer fouler les fairways de l’Albatros.

Minifly :
Deuxième rencontre avec « Ze légende of Ze pleindtrucs ». Un breton qui joue parfois avec un chapeau rond, image d’Épinal me diriez vous mais ce ne serait que frôler la surface du personnage. L’habit ne faisant pas le moine, l’homme est plus proche du panda jovial que de l’ours sauvage des bruyères. Je l’ai même vu sourire alors que rien de brûlant ne touchait un de ses doigts et ayant eu le grand plaisir de partager deux des trois parcours en sa compagnie, je puis vous assurer que le golf prend un aspect des plus agréables dans ce cas là. Et je ne vous parle pas encore de son coté créatif en matière de règles de Kërling…

Mini-Flyette
Ange gardien du nounours ci-dessus, c’est entièrement de sa faute si nous sommes tous partis la larme à l’œil plutôt que la goutte au nez. Elle a réglé les problèmes d’humidité verticale inhérents à la Bretonnie Orientale, géré de main de maîtresse le moindre temps mort, le comblant de wedging nocturne, de dégustations délicieuses, de jeux divers et surtout évolutifs, de visites touristiques et bien entendu de parcours de golf puisqu’accessoirement nous venions aussi pour cela. Point de détail sans doute mais je crois que durant tout le week end, personne n’a réussi à se lever avant elle…
En même temps certains d’entre nous partaient avec un handicap certain au niveau de l’heure de l’entrée en sommeil…
Bien !
Présentations faites en avant pour le récit de cette première journée, la reconnaissance du golf de Cornouailles.
Il est midi et demi quand j’arrive au golf.
Pardon, au restaurant.
Le practice est fait de façon différente dans les terres extrêmes de l’ouest, il faut donc rapidement s’adapter.
À suivre…

Commentez avec Facebook

8 Comments

  1. J'attends la suite avec impatience,la distribution à elle seule ne laisse aucun doute sur le bon déroulement de cette partie de boule, non, bille, non balle…..

Ne jamais hésiter à commenter :)