DÉMON DE MIDI…

Quand j’ai soufflé mes bougies le jour de mes 20 ans, on m’a fait comprendre que ça y est la vie commençait vraiment.
Bon ok, j’avoue, j’ai vécu des choses plutôt extraordinaires pendant cette décennie.
Puis est venu le jour de souffler la trentième et là on m’a expliqué que les choses sérieuses étaient lancées.
Bon ok aussi, j’avoue, ce fut une période de construction professionnelle importante.
Il y a peu, pour ne pas dire très peu, ( cela doit correspondre avec le jour où le mur de ma page facebook s’est remplie toute seule de tout plein de messages gentils et compatissants) je suis passé à la dizaine suivante et là le message que l’on a voulu me faire passer a été dans le style, « la route est tracée, à toi de la suivre et de la consolider »
Mouais…
Je demande à voir.
Car j’ai aussi lu il y a peu que l’on commençait à vieillir quand on cessait de rêver…
Et comme vous les savez, depuis 21 mois maintenant, je rêve de réaliser mes rêves d’enfant.
Oui je régresse.
Et je compte encore les jours depuis le début, en plus.
Comme dans les passions toujours solides…
Il me fallait donc vérifier l’adage, la route tracée, tout ça…
Au practice.
Ailleurs ?
Euh non au practice c’est bien…
Si c’est vrai, mon swing ne devrait plus changer, se consolider.
Même dans ses défauts.
Tendu, très tendu après l’impact.
Alors en avant sous le soleil d’été, ah non pas encore, de printemps.
En polo noir.
Bien vu…
Et là surprise.
Mon swing se relâche enfin !
Je commence à trouver, à ressentir ce que je dois faire pour être relâché du début à la fin.
À l’adresse pour commencer.
Très important de se sentir naturel et sans tension avant le swing.
4 seaux de balles tout en tranquillité, distances et trajectoires régulières, impression de puissance tout en ayant la sensation certaine de pas être tendu avant, pendant et maintenant après le départ de la baballe.
À suivre bientôt, la reprise de cours qui se fera cette fois avec Yan « Bosley » Massonnat et sa vidéo magique.
Et les Pro Am surtout…
Alors que sera donc l’adage des 40 ans ?
Si je reste cartésien et mathématique dans mon raisonnement, 40 c’est deux fois 20.
On va donc dire que je vais vivre deux fois plus de choses extraordinaires durant cette décennie…
Je sais ça m’arrange d’être un peu cartésien parfois…
En plus, l’air de rien, je viens de finir mon 301ème article là.
On va dire que c’était pour les 3 décennies de retard…
Et c’est reparti mon kiki !
Commentez avec Facebook