3

RÉFLEXIONS EN SÉRIE…

Le jeu évolue.
La stratégie évolue.
Les avis évoluent.
Sauf si bien sur on fait partie de la catégorie des imbéciles qui savent changer une roue mais pas d’avis.
Moi je suis idiot parfois mais pas imbécile donc j’évolue.
Vers quoi, ça c’est une autre question…
Commençons cette courte réflexion par le postulat suivant :
J’AIME TOUS MES CLUBS…
Et attaquons le vif du sujet.
D’ici la fin de saison voir avant si les conditions météo le permettent, oui car c’est un peu orageux avec le banquier, il a du mal à accepter le fait que jouer au golf fait désormais partie intégrante de mes activités professionnelles et que donc ça génère des frais…
En plus la clim dans son bureau fonctionne mal et il est obligé d’avoir une cravate.
Forcément cela ne le rend pas diplomate à force…
Bref !
Donc d’ici la fin de saison disais-je, je vais changer une grande partie de mes clubs.
Pour être plus précis je vais agrandir l’arsenal.
Les extrémités ne changeront pas, driver et putter répondent aux exigences présentes et futures à savoir tolérance et performance.
Au niveau des bois, ajout d’un Bois4.
J’ai longtemps hésité sur le sujet, bois5 cumulé avec bois3 ça me fait perdre un club mais la distance jouée entre bois3 et mon 20° va s’avérer importante dans l’avenir en particulier sur les fairways des par5 et les départs de par4 vicieux (si si ça existe, j’en ai déjà vu).
Donc bois4, je gagne un club.
Le modèle ?
Il y en a un qui me fait de l’œil, pas trop de pub pour l’instant mais ça ne va pas me dépayser de mon driver…
Envisager le remplacement du fétiche 20° ( et oui y’a de l’usure sévère, le pauvre) par un autre 20° type hybride bois et là idem j’ai trouvé celui qui lui ressemble le plus donc tout va bien…
Ensuite deux sujets délicats, les fers et les wedges.
Vous le savez tous, les fers ont beaucoup évolué dans la dernière décennie.
Enfin surtout les lofts…
Pas de polémique mais bon, faudrait voir à pas nous prendre que pour des benêts notoires quand on constate qu’en quelques années le fer4 a récupéré le loft de l’ancien fer3, ça ne veut pas dire qu’il est plus puissant, il a juste changé de numéro…
Cela reviendrait donc désormais à ne plus raisonner en termes de numéros de club mais de lofts.
Et là j’ai une base, mon fétiche 20°.
Donc ensuite un fer de 24° pour débuter la série serait parfait.
Mon jeu de fer a bien progressé, j’envisage de remplacer le H4 MP FLI HI par un vrai fer4 de 24°.
Et de monter de 4° en 4° ensuite jusqu’au PW qui serait donc à 48°.
Le shaft ne changera sans doute pas, toujours assez rigide et plus de 110g, équilibrage poids en tête, j’aime bien donc on ne change rien.
En parlant de tête, là il va y avoir évolution.
Et non régression même si je veux des têtes un peu plus « tolérantes » que mes KZG tour évolution.
J’ai travaillé mon swing et mon centrage plus d’un an avec ces clubs très exigeants, je souhaite aujourd’hui avoir la même qualité de contact et de toucher avec une zone de tolérance un peu plus élevée sur la face du club. Cela m’aidera à améliorer ma régularité sur le jeu de fer sans rien perdre d’autre.
Et des têtes de ce genre il en existe, j’en ai testé plusieurs.
Donc je récapitule : driver, bois4, H20°, Fer4 à PW et putter, ça fait 11 clubs, il reste 3 clubs encore à placer.
Mon trio de wedge.
Là pareil, pas mal de réflexion sur la question des lofts par rapport aux évolutions dans mon petit jeu.
J’ai envie d’avoir un Lob Wedge plus ouvert et de garder un écart homogène vis-à-vis du PW.
Donc 52° 58° 64° ou 54° 58° 62° j’hésite encore…
Je vous avoue que je penche plutôt sur la seconde solution…
Ou, soyons fous, la solution de l’artisan doué (j’en connais un) 53° 58° 63°
Pour le modèle, pareil, j’hésite entre deux.
Mais Parrain et quelques amis bien intentionnés et objectifs de surcroit m’aideront à finaliser mes réflexions, j’en suis certain…
Bon en attendant, cours avec Bosley très bientôt, practice beaucoup et tout plein de PRO AM !
Et puis l’index aussi, y’a un objectif à tenir d’ici la fin de l’année l’air de rien…
Si vous avez un avis, n’hésitez pas, vous savez que je suis très ouvert de nature.
Normal j’ai pas de cravate…
Commentez avec Facebook

3 Comments

  1. Oui tout à fait, sac classique orienté petit jeu car je joue plutôt long.
    le revirement est du à plusieurs tests de clubs qui petit à petit m'ont amené à penser autrement.
    mes wedges seront construits comme des wedges et non des fers plus courts.
    comme ceux que j'ai aujourd'hui sachant que je les joue régulièrement en "quasi" plein coup et que je suis très à l'aise dans ce type de swing, tout comme je suis en confiance autours du green avec ces clubs.
    niveau distance je joue le GW jusque 100m, en contrôle autours de 85/90m.
    le SW jusque 80m, en contrôle autours de 75/80m et pour le LW je le joue en confiance de 40 à 70m.
    ensuite bien sur chacun aura un rôle spécifique pour le petit jeu en fonction du lie, de la trajectoire de balle nécessaire et de position du drapeau dans le green.

  2. Le raisonnement se tient, et en fait tu te composes un sac très classique; 3 bois (ton hybride 20° y ressemble un peu), 10 fers et un putter.

    Ensuite se pose toujours la question du rapport "fers classiques"/wedges et même ce qu'on entend par wedge. Est-ce que tu vois tes wedges comme des clubs avec un shaft et un équilibre spécifiques en plus de la forme de la tête, pour en faire des instruments exclusivement destinés aux coups en contrôle (et le risque de voir un manque dans ton arsenal sur les coups de 60-90 mètres), ou tu envisages les wedges comme des fers ouverts (l'autre extrême de leur conception).

    D'autre part tu sembles revenu de l'idée d'avoir une série combo avec des lames sur les petits fers, il serait intéressant de savoir ce qui a motivé ton revirement. Car jouer des fers ouverts "tolérants" mais pas les plus adaptés aux coups en contrôle va impliquer de jouer les wedges sur les approches longues, en plein coup ou presque. Dans ce cas là, comment vois-tu l'architecture de tes wedges ?

    Comme élément de réflexion il serait utile que tu fasses le recensement de tes coups de fers sur les parcours que tu joues; les longueurs et les lies. La composition du sac change fatalement si tu es confronté surtout à des approches en dessous de 50 mètres et des recovery (y compris bunkers) ou si tu joues plus des coups d'une centaine de mètres.

  3. nous regarderons tes clubs ensemble si tu veux…Bosley
    Moi, j'aime un sac avec 4 wedges.

Ne jamais hésiter à commenter :)