2

MÉNANDRE…

–>
Que faire en cas de nuit blanche ?
Cela fait des années que je me pose cette question.
Au moins deux fois par mois.
Oui, j’ai la particularité d’avoir une horloge biologique un tantinet instable, il m’arrive de temps en temps, autours de 3h du matin et du fond de mon lit, de me demander ce que je peux bien faire là, couché, les yeux grands ouverts à réfléchir à rien c’est-à-dire à n’importe quoi.

 « La nuit porte conseil » a dit…Machin.



Bon par acquis de conscience, je me suis demandé si quelqu’un de connu avait vraiment dit ça. Il s’avère que oui en plus.
D’où le titre pour rendre honneur à ce célèbre (si, si) auteur de plus de cent pièces de théâtre alors qu’il n’a vécu que 50 ans trois siècles avant Jean Christophe (me rappelle jamais de son nom)…
Donc j’ai laissé la nuit porter son conseil puisqu’il n’a pas mis de « S » le dramaturge et un pti café afin de replonger dans les méandres de mon évolution golfique.
Oui autant penser à quelque chose de sérieux…
La future série, les prochains cours pour arriver au par, les prochains parcours, les prochains pars courts, bref, un peu de tout.
Dans quelques heures je serai sur le tee n°1 de Villennes, Samedi à Rebetz avec mon ancien partenaire de la coupe de Paris mais toujours ami, Paul et mardi si l’agenda m’y autorise, une promenade au PIGC.
Que des sorties hors compétition, que des occasions de travailler gentiment sans se focaliser sur le score.
Apprendre à bien fixer ma routine, automatiser ce que j’ai appris avec Yan, avoir une stratégie à mon niveau.
Pas d’objectif précis du type, faire au moins 2 birdies par parcours, ne pas dépasser +15 ou faire au moins 8 GIR et 10 FIR, rien de tout cela.
La routine, le swing, la stratégie et on ne regarde le résultat qu’à la FIN.

En gros je me décide à apprendre à avoir de l’expérience…

Oui je sais, c’est pas trop tôt, il m’aura fallu la quasi-totalité de ma seconde année de golf pour apprendre cette notion que dans le golf, certaines choses ne s’apprennent qu’avec le temps, et que le temps est incompressible.

On va donc faire en sorte de ne plus être un con pressé…
Il a pas tort le Ménandre finalement…
Commentez avec Facebook

2 Comments

Ne jamais hésiter à commenter :)