4

LES OISEAUX…

Il y a des messages à ne pas mépriser, Alfred n’a pas fait certains films pour rien…
Aigle, +0.1, ok ça arrive. Albatros deux jours plus tard et je vois un petit faucon, +0.1, bon en même temps il n’avait pas hésité à me jeter un sort à coup de râteau le faucon parce que le faucon ça ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnait…
Je retourne sur l’Albatros une semaine plus tard et je tombe là-dessus :
+0.1 encore…
Il est temps de faire attention à deux choses.
Premièrement, quand les messages sont aussi clairs, il faut cesser de s’obstiner.
Deuxièmement, quand on commence à croire que le fait de jouer mal est dû à la présence d’oiseaux sur un parcours ou que le golf à un nom d’oiseau, il faut vite aller consulter.
Comme dirait l’autre, la vérité est ailleurs…
Deux pas en avant et trois en arrière, c’est le bilan des cinq dernières compétitions.
Avec un swing qui vient à peine de prendre forme grâce à Bosley.
En même temps, un nouveau swing ça se travaille, ça se consolide, ça s’automatise.
Sinon, l’index, on s’le ventile, aux quatre coins d’Paris qu’on va l’retrouver, éparpillé par petits bouts l’index, façon puzzle…
Hum !
Ne digressons pas trop ça va finir par se remarquer…
Donc, j’ai repris ma fessée lundi dernier, oui sur l’Albatros et non il ne m’a pas fallu une semaine pour m’en remettre. C’est juste que soudainement mon autre loisir qui consiste à gagner des sous en donnant des conseils concernant la meilleure façon de gérer un patrimoine vient enfin de redémarrer et tant que le golf restera une activité bénévole c’est-à-dire encore les 150 prochaines années à mon avis et à moins d’un miracle, je me dois de me concentrer sur le bon loisir au bon moment…
En même temps, on m’invite à des anniversaires loin en province voir pire à des mariages, loin aussi et en plein week end, exprès pour pas que je joue…
M’en fiche je vais m’organiser et je jouerai quand même !
Non mais…
Une petite, toute petite synthèse tout de même concernant le dernier lundi du national.
Premièrement, le petit jeu et le putting, c’est comme une coupe de cheveux, ça s’entretient régulièrement sinon ça ne ressemble plus à rien.
40 putts avec 8 greens en régulation et +9 sur les 8 trous où j’ai touché le fairway au départ, faudrait voir à pas trop déconner…
Va donc falloir retourner faire ses gammes !
Mises en jeu vraiment de bonne qualité mais ensuite, l’inconstance dans toute l’exactitude du terme.
C’est bien simple, j’ai fait le par au 5 en touchant le fairway et étant sur le green en régulation.
C’est vous dire à quel point ce n’était pas normal !
Tout ça pour dire que je vais me faire quelques heures de practice pour automatiser au fer ce que je sais désormais mieux maîtriser aux bois et par la même occasion passer quelques heures aussi à moins de 70m d’un green histoire de se souvenir comment on se sert des wedges…
Non parce que l’air de rien, j’ai deux compétitions programmées le 2 et le 9 octobre et que le jour de la fête des saints y’a match play sanguinaire.
Deux malfaisants à envoyer au paradis et je suis en équipe avec un golfeur de renom plus connu sous le pseudo de « Duc » dans les milieux forumisés.
Faisan, Duc…
Oula…
Non, non !
Pas de superstition inutile ça porte malheur…
Allez hop au boulot !
Ah bah non y’a mariage c’est vrai…
Commentez avec Facebook

4 Comments

  1. Te fatigue pas, continue à faire la bamboche pendant que nous préparons cette rencontre…..Le Fly veille sur ton sort: ton sort est plié., ça, c'est fait!

Ne jamais hésiter à commenter :)