0

[ ( 4 x 20 ) + 2 ] : 32 = 0.1…

Bien sur que si cette équation est juste, il suffit juste de préciser les unités de chaque variable…

4, c’est le nombre de degrés Celsius au dessus de 0.
20 c’est la vitesse du vent exprimée en km/h.
2 c’est le nombre d’heures de sommeil la nuit d’avant.
32 c’est le nombre de points en stabbleford net obtenu et enfin 0.1, le résultat, c’est en dixième de point d’index à ajouter à l’index au départ du trou n°1.
Facile les mathématiques golfiques !
TOUT LE MONDE CHERCHE LA BALLE SVP !!!

Bon les deux heures de sommeil déjà ce n’est pas du plus grand sérieux mais il y a parfois des choses que l’on ne maîtrise pas totalement…

Par contre, arriver au golf avec un petit col cheminée et un polo quand il y a 15° de différence avec la veille, ça, ça réveille !
Conséquences multiples sur la qualité de jeu.
Souplesse dans le swing très moyenne, manque de lucidité évident en termes de stratégie et forte capacité à laisser Pif se mêler de ce qui ne le regarde pas quand Paf joue…
Ajoutons à cela un parcours peu amical quand on arrive sous les 15 d’index car comme c’est un par70 jugé peu difficile, Villennes ne rend pas de coup mais exige un bon niveau dans les 135 derniers mètres de chaque trou vu les greens de petite taille et bien roulants.
Une analyse rapide me permet quand même d’avoir quelques sujets de satisfaction.
3 fairways touchés sur 14, 3 GIR, 1 birdie, 5 pars, 7 bogeys, 2 doubles et 3 horreurs…
Sachant que je n’avais au mieux qu’un coup rendu, cela fait donc 32 points obtenus sur 13 trous.
Vu le nombre de fairways touchés et de GIR, cela implique une lutte constante pour aller chercher le par voir le bogey parfois car je ne sors que 28 putts et aucune fois 3 putts.
Même le matin au radar, je semble conserver un certain esprit de combativité.
La température et le vent tourbillonnant ont grandement participé à quelques erreurs de choix de club, il arrivait d’avoir le vent dans la figure mais de voir le drapeau flotter vers la droite 150m plus loin.
Ça perturbe un peu…
Autre sujet de satisfaction, une très bonne ambiance dans la partie avec deux partenaires très agréables et un accueil très amical sur le green du 18, les retrouvailles entre passionnés habitués…
Dernier détail, le froid combiné à la fatigue n’aide vraiment pas à remuer des clubs avec un shaft de 125g en 6.0 !
Il est vraiment temps de préparer la prochaine saison sous le signe de la tolérance et de la légèreté…
En attendant on ressort les fringues d’hiver !
Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)