4

FAUT PAS SANS FER…

En fait même pas, on peut très bien passer un bon moment sans les fers.
Avec quelques wedges, on peut très bien s’occuper quelques heures…
Et ce fut le cas en ce dominical après midi sur la Pitching Zone de Villennes.
Tiens ! Salut Fred et les copains de Fred !
Fred, c’est pas un abonnement qu’il a prit à Villennes c’est un meublé c’est pas possible !
Va falloir qu’on rejoue ensemble un de ces 4, voire 3 même…
La « PZ » est un endroit plutôt calme, à croire que tout le monde maîtrise le petit jeu ici.
Bon, pas grave, j’en profite comme à chaque fois.
Mon tube de balles.
Fer9, PW, GW, SW et LW et en avant.
Je ne suis même pas passé par la case seau de balle sur tapis vert ou practice herbe (encore un endroit désert ?!?!?), directement au bout là bas, je m’échauffe quelques minutes et je laisse le tube de balles se vider à 3 ou 4m du bord du green, drapeau à dix bons mètres et mon premier coup de la journée sera une approche au PW.
Au loin j’entends des bruits de driver en rafale, ça cogne sévère on dirait…
Pas grave, moi je suis au dernier jour du Grand Prix de « Danstesrèves », trou 18, 1 coup d’avance mais j’ai raté le green et je dois coller cette approche au mât.
Bah quoi ?
Vous avez jamais été le super sheriff qui poursuivait les méchants braqueurs de banque jusqu’au fond du jardin ?
Oui ?
Et bien, il faut recommencer, oui même passé la trentaine, voir plus encore, réapprendre à jouer…
Pas pour de la fausse hein, pour de vrai !
Donc je suis à 4m du green du 18 avec un coup d’avance, me déconcentrez pas à faire pan pan avec votre pistolet qu’est même pas à pétard…
Un quart d’heure après j’étais 5m derrière un bunker, green en pente juste après.
Un quart plus tard, dans une pente en montée, green à 20m devant moi en surplomb.
Encore plus tard, à 30m, à plat, pas d’obstacle sinon moi-même.
Puis à 50m et enfin à 70m pour le troisième coup de ce par5, dernier trou du dernier jour de la finale super extra mondiale des finalistes des tournois « maissicestpourdevraijtedis !» qualifié après la compétition inter départementale du « mêmequesicestvraijlaivualors ! »…
Pas n’importe quel troisième coup donc…
Tout ça pour dire que de quart d’heure en quart d’heure, j’ai travaillé deux types de coup particuliers au petit jeu.
Celui où le poids est bien à l’avant, peu de backspin, on va garder les poignets solides, la balle ne va pas beaucoup monter, va faire un joli coup de frein au second rebond et rouler tout doucement mais pas longtemps ensuite.
Le second, celui où le poids est mieux réparti, la montée sera plus importante mais on va ensuite laisser le club faire dans la descente, on l’accompagne juste, sans le forcer, pour le maintenir dans les rails, on reste solide sur les poignets à l’impact et on aura une trajectoire bien plus verticale, peu de spin mais peu de roule non plus.
Stance un peu ouvert sur les coups de faible distance et se fermant au fur et à mesure que l’on s’éloigne…
Et bien, à chaque zone de travail j’ai planté une balle dans l’trou !

Si c’est vrai d’abord !!!!
Commentez avec Facebook

4 Comments

  1. Il y a pire comme meublé !!!!
    Villennes moi j'aime bien 😉
    Sinon, pour une partie, bin tu sais que des que je peux, je te tel !
    d'ailleurs ils annoncent beau pour cette fin de semaine … je regarde …

Ne jamais hésiter à commenter :)