2

OUESTY SLICE STORY…

Ou 
« La guerre de Croix a bien eu lieu… »
Qu’un forum de golf, sport noble et sérieux par excellence, se retrouve avec les initiales GAG, est déjà une aberration en soi.
Mais qu’à l’intérieur même de ce nid douillet, feutré et néanmoins virtuel se fasse des Clans, là non !
Des Ouesty, des Burgondes, des rats, des Chtis et même la CGT !
Avouez qu’à ce niveau là d’inspiration, on frise la pathologie…
Mais ce n’est pas tout, chaque Clan a son Laird !
Le Laird est une sorte de chef, (autoproclamé bien entendu, on ne va pas faire dans la démocratie non plus…) dont la tache consiste à ne rien faire d’autre que faire joujou au golf avec ses valeureux guerriers contre d’autres ignobles trich…valeureux guerriers, voir même valeureuses guerrières en ayant prit soin, accessoirement, de passer les 15 jours précédant le combat à motiver ses troupes dans le plus pur respect scriptural imposé depuis des lustres dans ce forum de lumière…
Nota : Minifly, pour le chèque c’est à l’adresse habituelle merci…
Bref, du grand n’importe quoi à l’époque où les moyens de communication modernes nous permettent de juste passer un coup de fil, voir un mail pour les plus modernes d‘entres nous ou un fax pour les récalcitrants voir 3615 MonGolf pour le dernier mohican, à un ami pour aller faire une partie impromptue.
Pas besoin de tout ce décorum ridicule !
Je suis donc le Laird des Rats.
De la KApital Rats Team pour être plus précis.
Et j’ai même pas honte…
Et hier nous eûmes notre première bataille, à l’Isle Adam puisque nous avions tous les crocs, insulaires que nous sommes…
 En effet d’ignobl…d’adorables amis bretons avaient eu l’audace de tenter d’envah…la gentillesse d’être de passage dans notre belle région foisonnante de parcours en tout genre, c’était là une belle occasion de les massacr…de leur faire visiter un des plus charmants golfs du Val d’Oise, le parcours de Jules.
Dans le même temps les pervers Burgon…nos amis de provinces, Streetgolfeurs émérites (je vous parlerai sous peu et en détail de cette secte étrange), tentaient perfidement de forcer le passage par le sud, il était donc logique d’employer notre noble Clan à les brûler vifs sur la place publi…à les recevoir comme il se doit afin de profiter du dernier jour de soleil de l’année dans ce golf verdoyant, chatoyant et tout et tout.
Nota : Ce pot qu’on a eu avec la météo, j’en reviens toujours pas…
Samedi matin donc, à l’heure où certains vont au supermarché vérifier si le jambon est toujours en promotion passé la cinquantième tranche, je roule vers l’Isle Adam, j’y suis un peu avant 9h, à la bourre donc puisque le départ est prévu à 11h28.
Je dois faire mon échauffement, mes seaux de balles pour vérifier que mon swing n’aime toujours pas le froid et je dois en plus me coltiner 18 fois des putts de 5 à 8m parce qu’en plus dans ce forum il y a des sadiques qui proposent des activités annexes à la recherche du cinquième pack d’eau gratuit à partir du dixième acheté.
Nota : Flageller Damien…
Arrivé sur zone je vois plein de femmes en rose, y’en a partout, elles parlent fort et elles squattent tous les seaux carrés qui s’encastrent bien sous le distributeur de balles, il n’en reste qu’un seul, rond, sans anse, la moitié des balles se barrent ailleurs que dans le seau, les polos roses rigolent en douce, j’ai un tympan de percé je pense…
Heureusement, quelques second…minut…heures plus tard, les autres immond…joyeux compères arrivent, toutes et tous quasiment habillés en noir, couleur officielle de mon fier Clan, la journée commence donc dans la perplexité la plus tota…sous les meilleures auspices.
Oui, on a un Dress Code, c’est d’ailleurs la seule chose qu’on sache dresser.
Suite à une disput…une discussion constructive sur le forum, la formule de jeu sera la chouette, trois joueurs par partie et la totalité des coups rendus.
Primien, Ze Prim de la Mort sur le GAG (oui il est présent ailleurs mais pour des raisons compréhensibles il préfère taire le fait qu’il papillonne virtuellement), joueur d’excellence, affrontera un Burgonde et un Ouesty dans la première partie, stratégie simple, une victoire implacable pour commencer sera du meilleur effet.
Sauf que mon guerrier redoutable annonce que visiblement il y a en sa noble dynastie une malédiction avec les gauchers, fort heureusement rares dans le golf, ah bah non, les deux qu’il va combattre sont gauchers, Seb dit « Bouchasson Ier » parce que chez les Burgondes, ils sont tous rois de quelque chose et Zygo dit « Demi rictus » le Yvan Lendl des fairways.
C’est ballot ça…
Gun75, atout kamikaze a choisi de profiter du combat pour reconnaître le parcours des blancs en se frottant à Minifly le dresseur d’écureuils bretons et à Lilly la Diva des divots.
 
 
Je vais m’attaquer à Kokoro, notre sage bouddhiste à nous qu’on a et à Dame Flyette surnommée affectueusement « la gamine qui craque sur le retour…parfois »
Ensuite trois de mes rats, Gastel le Gentleman des greens, Djp l’homme au pseudo mystérieux et Gastro dit le nouveau meilleur ami du Pingouin se chargent de crucifier au fond des b…de faire visiter à JéJé dit « le polisseur de lie sur bitume » ce joli parcours à la verdure verdoyante bien verte…
Tout est donc en place sur le tee n°1, les parties partent, c’est quand même leur destinée, une à une en ordre et dans un silence respectueux comme le veut l’étiquette.
Nous suivons Gun le pistolero qui me fait signe jusqu’au trou n°7 que tout va bien pour lui, je suis moi aussi en tête dans ma partie, j’imagine que Ze Prim a déjà dégoutté ses adversaires, tout va bien…
Puis je commence à comprendre la faille de cette formule en me rendant compte, par exemple,  que pour gagner sur un par3 quand mes ennem…partenaires ont deux coups rendus et moi aucun, qu’il me faut faire un trou en un pour, au moins, ne pas perdre…
Et comme c’est pas le truc qu’on fait tous les jours…
Et comme je ne joue pas à mon niveau en ce moment…
Et comme Dame Flyette s’en sort très bien sur ce parcours qu’elle découvre…
Je sens la déculottée se pointer gentiment pour ne pas dire inéluctablement…
Mais fort heureusement, elle m’annonce que d’une part elle a peur des bunkers et que d’autre part son jeu a tendance à se détériorer sérieusement sur le retour.
En effet, ses sorties de bunker ne finissent qu’à 2m du mât et elle a fait un hook sur le second coup du 18…
Dame Flyette ne ment jamais, sachons le.
Je finis second dans ma partie, Kokoro a souffert mais en bouddhiste émérite a continué coûte que coûte le parcours et son reportage photo-vidéo.
Nota : Prendre des cours de Bouddhisme photographique…
Je me dirige donc vers mes valeureux tueurs et m’enquiers du déroulement de leur victoire.
Mais en fait, rien de tout cela, plutôt du que nenni même.
Mon Prim est triste comme une pierre, n’ayant pas réussi à tenir sous la pression des coups rendus et de son index sur ce parcours exigeant, quand à Gun, il a lui aussi découvert qu’une femme à l’index élevé, dans un bon jour, est tout simplement imbattable et ceci malgré son jeu qui fut bien en dessus de son niveau officiel.
Pour des raisons de savoir vivre évidentes nous décidons qu’au lieu de massacrer tout le monde à coup de sandwedge, il serait de bon ton de féliciter les grands vainqueurs de cette première version de la guerre des Clans que Minifly a finement surnommé le « Bataclan », (comme quoi je n’ai pas le monopole des jeux de mots à deux balles) le Clan Ouesty.
Fort heureusement, notre douce et délicate Lilly et notre charmant et discret Zygo ont eu la bonne idée de ramener du champagne sous le noble prétexte d’un vieillissement prématuré arrivé la semaine précédente.
Nous pouvons donc buller tranquillement sur le parking, tels de pauvres manouch…fiers combattants préférant affronter le retour de la froidure plutôt que la chaleureuse atmosphère du clubhouse tout en en profitant pour remettre à Djp le prix de la malfaisance du jour parce qu’il l’a bien mérité.
Nota : penser à faire la vaisselle.
 
Il est temps maintenant pour moi de publier car on ne m’attend pas sur le GAG afin que je mette mon grain de poivre dans le débat de mauvaise foi et injus…loyal et démocratique concernant l’élaboration de la future formule de jeu qui sera j’en suis certain aussi navran…motivante que la précédente…
Pi en plus il fait froid et ça pleut dehors et pi j’ai un de mes chats sur les genoux et je m’en voudrais de le réveiller pour aller choper la crève dehors à faire des grattes au lobwedge…
L’hiver arrive, c’est mon astrologue qui me l’a dit…
Commentez avec Facebook

2 Comments

  1. Bonsoir,

    Tu exagères, tu as oublié quelques unes de mes grattes et topettes dont je suis encore rouge de honte!

    N'empêche, c'était bien, selon une formule désormais consacrée!

    Mini Flyette

  2. j'ai toujours beaucoup de plaisir à lire ton blog… et encore plus aujourd'hui pour y lire la victoire de mon clan !

Ne jamais hésiter à commenter :)