5

LES DOIGTS DANS LE NEZ ET LES YEUX FERMÉS !…

EDIT:  Un reportage en lien en fin d’article, Lisez avant 😉

Pas de neige cet après midi, pas de glace dans la descente de parking, il pleut un peu c’est tout et il fait plus de 3°C, les conditions idéales donc…
Direction le practice pour faire les devoirs que Stéphane m’a donné.
Je devais filmer mais comme nous n’avions pas encore le droit encore d’utiliser le practice herbe, on a fait une tentative sous l’abri, pas de recul pour cadrer, on s’y recolle la prochaine fois.
Bon, alors, quels sont les devoirs à faire en préparation mentale ?
Aujourd’hui le thème c’est : le relâchement et la routine.
La routine, je connais le sujet (article ICI), je travaille à la rendre constante depuis quelques temps déjà mais revoir les bases afin de vérifier si c’est fait correctement c’est une bonne chose.

Le relâchement ?
Comment ça je suis du genre tendu ?
Oui bon, d’accord, un petit peu…
Bon ok un gros peu !
Bon ça va je l’ai dit alors c’est bon maintenant !
Hum…
Désolé je recommencerais plus, promis juré, non je ne cracherai pas sur le clavier ça fait des courts-circuits…
Pour ma défense bien personne n’attaque, j’ai beaucoup travaillé, non pas le relâchement mais l’absence de nervosité déjà.
Il est donc temps de passer à l’étape suivante et là, clairement, j’ai besoin d’un guide…
Comment se relâche-t-on ?
Et bien pas en se donnant l’ordre mentalement : « Relâche-toi !!! » cela provoque exactement l’inverse, pas non plus en se disant « Vas-y ! Énerve-toi ! » Ça ne marche pas plus…
Bon alors comment ???
Par des actions apportant le relâchement.
Ah bon c’est tout, c’est facile alors…
Euh lesquelles ?
Vérifiez déjà un truc, juste pour rire, vérifiez pendant que vous lisez ces lignes si votre mâchoire est serrée ou pas.
Oui elle l’est ? Les dents se touchent ?
Hé Hé…
Bienvenus au club des gens tendus…
Bref.
Des exercices il en existe plein.
Ça peut être par exemple de hausser les épaules.
Non pas comme vous venez de le faire en lisant ça.
Vraiment les hausser et ensuite, le plus important, vraiment les laisser retomber jusqu’à ressentir cette descente ancrer vos pieds au sol.
Oui, pardon, levez vous du canapé d’abord ce sera plus simple…
Ce sont aussi des exercices de respiration, beaucoup connaissent la respiration par le ventre par exemple.
Donc chacun fait comme il veut du moment que cela fonctionne et que cela peut s’inclure dans la routine de façon simple.
Oui la routine, revenons y.
Son but unique est de vos apporter « l’autorisation de jouer ».
Oui la carte verte ne vous donne que l’autorisation de faire un slice…
Pour ce faire il y a plusieurs étapes à respecter, un peu comme dans l’article cité plus haut mais j’y reviendrais plus tard quand elle sera pile poil grâce à Stéphane.
Enfin, l’autre exercice du jour que je classerai dans la prise de conscience du swing et la confiance en celui-ci.
Si ça se trouve je me trompe complètement et je n’ai rien compris aux objectifs de l’exercice mais je l’ai fait, et consciencieusement en plus…
Le swing les yeux fermés.
Hé hé hé…
Mais vraiment, le swing complet.
Du moment où l’on est en position jusqu’à 3s au moins après le finish.
Il peut apparaître utile de le faire avec un ami.
S’il se marre, votre coup est raté, s’il ne dit rien, vous pouvez ouvrir les yeux et voir que votre balle a planté le mât.
Si vous êtes seul, rassurez vous, vous trouverez un jour chaussure à votre pied, ne désespérez pas…
Si vous êtes seul et que cela vous convient, un moyen pour savoir que votre coup est réussi c’est quand vous êtes à l’équilibre au finish.
Bon j’ai commencé l’exercice avec une bonne dizaine de sockets et j’ai compris pourquoi après.
Fermer les yeux ne veut pas dire commencer la sieste, mais être plus alerte avec les autres sens…
Si le swing est réussi et que la balle part où vous l’aviez décidé, deux conclusions s’imposent.
La première, vous avez un swing en place, sans doute pas parfait mais en place, en accord avec vous-même ce qui est déjà une bonne chose.
La seconde, vous avez réussi l’exercice maintenant il s’agit de comprendre ce que cela implique et pour ça il me faut en discuter avec Stéphane ce que je vais bientôt faire…
Bonne semaine à tout le monde !
Un reportage sur le swing en aveugle:  ICI
Cherchez la vidéo de décembre 2009, le reportage commence à 6mn33s 🙂
Commentez avec Facebook

5 Comments

  1. Salut Théo 🙂
    La préparation mentale se dessine à mon avis selon plusieurs degrés comme le travail technique.
    il y a ceux qui en sont à la prise de grip et d'autres au fade en balle basse.
    avec Stéphane nous prenons une route depuis son départ, la gestion du mental pur se fera petit à petit en partant du principe que je commence par la prise de grip 😉

    Pour le "CV" de Stéphane, tu as un lien le concernant dans le premier article à la fin pour que tu aies toutes les réponses concernant son parcours mais j'y reviendrais aussi au fur et à mesure du travail que l'on va faire.

    Merci pour ton intérêt en tout cas! 🙂

  2. Question conne, ton coach est-il spécialisé dans le golf? (j'en déduis que oui) ou dans la prépa mentale en général?

  3. Comme je t'ai dis sur le forum, d'après on s'éloigne un peu de la préparation mentale mais c'est peut être qu'une première étape.

    Est ce que des exo de proprioception c'est de la prépa mentale?
    Est ce que des exo de relaxaxion sont de la prépa mentale?

    D'après moi tu es encore sur un shéma de travail très golfique…..qui ne pourra être que bénéfique dans tous les cas.

Ne jamais hésiter à commenter :)