CONTRÔLE VIDÉO, PREMIERS CONSTATS…

Entre deux tempêtes de neige (navré de vous l’annoncer ainsi mais ça recommence la semaine prochaine), j’ai réussi à retourner au practice de Villennes afin de profiter de cette belle lumière hivernale et des qualités de cinéaste d’Alain et Nicolas afin de faire mes devoirs : faire ma routine les yeux ouverts et recommencer les yeux fermés.
Et aussi : travailler le relâchement.
Et surtout : travailler le relâchement.
Je l’ai déjà dis ?
Normal va falloir que ça rentre…
Mais n’attendons pas plus voici les vidéos !
Ah non, pas encore, j’ai quelques petites précisions à apporter.
On ne triche pas on lit tout !
Ça a son importance…
Car, la façon dont on va travailler avec Stéphane est plutôt insolite pour ne pas dire incongrue.
Certes les progrès de la technologie rapprochent les gens, on peut se parler et se voir en même temps mais quand même, il y a des choses où le fait d’être ensemble, au même endroit, au même moment est plutôt nécessaire.
Pour un match de boxe ou pour faire des bébés par exemple mais là n’est pas le propos…
L’immédiateté de l’interactivité a du bon aussi d’un point de vue pédagogique.
Et là, il y a plus de 800km entre l’immédiateté sus décrite et l’interactivité écrite en sus. 
Ça n’aide pas la relation préparateur et futur préparé voyez vous.
Mais l’esprit humain est ainsi fait qu’il aime à trouver des solutions là où il y a des problèmes.
Parfois même il trouve des problèmes avant même la solution mais nous allons nous attarder sur l’optimisme si vous le voulez bien, on perdra moins de temps.
Lors de notre seconde discussion via Skype (oui il y en a eu une deuxième mais que voulez vous, on a nos petites confidences) nous avons avec Stéphane longuement abordé la problématique de cette solution originale certes mais contestable pour le pointilleux standard.
Il en est ressorti deux notions essentielles : confiance et transparence.
Il est, et il sera indispensable d’avoir une vraie communication sans non dit et une vraie relation de confiance.
Si Stéphane me demande de faire un exercice, je dois le faire le mieux possible sans chercher à comprendre, l’explication pouvant, elle, ne venir qu’après, c’est parfois nécessaire afin que je ne sois pas influencé par la recherche d’un résultat particulier…
Que toutes et tout ceux qui ont triché lors des tests de personnalités dans les journaux féminins chez le dentiste du type « êtes-vous jalouse » me jettent la première balle…
Donc, une fois la mise au point devenue axiome de base, direction le practice pour filmer ma routine présente sans autre objectif que de filmer ma routine présente.
Deux routines identiques avec le même club, une les yeux ouverts au moment du swing, l’autre les yeux fermés.
Merci pour votre patience, les vidéos sont là, je vous laisse regarder, je vais prendre un petit café pendant ce temps et on reprend de suite après.
 
Ayé ?
Bon, vous avez vu quoi vous ?
Je laisse aux celles et ceux qui le souhaitent, la possibilité de faire des commentaires à la fin de cet article.
Lâchez-vous, c’est le but de l’exercice.
Je vous dirais demain ce qu’a vu Stéphane…
Et non le but de cet exercice n’est pas de deviner ce qu’a vu Stéphane mais de me dire ce que vous voyez vous.
Commentez avec Facebook