10

CONTRÔLE VIDÉO, PREMIERS CONSTATS…

Entre deux tempêtes de neige (navré de vous l’annoncer ainsi mais ça recommence la semaine prochaine), j’ai réussi à retourner au practice de Villennes afin de profiter de cette belle lumière hivernale et des qualités de cinéaste d’Alain et Nicolas afin de faire mes devoirs : faire ma routine les yeux ouverts et recommencer les yeux fermés.
Et aussi : travailler le relâchement.
Et surtout : travailler le relâchement.
Je l’ai déjà dis ?
Normal va falloir que ça rentre…
Mais n’attendons pas plus voici les vidéos !
Ah non, pas encore, j’ai quelques petites précisions à apporter.
On ne triche pas on lit tout !
Ça a son importance…
Car, la façon dont on va travailler avec Stéphane est plutôt insolite pour ne pas dire incongrue.
Certes les progrès de la technologie rapprochent les gens, on peut se parler et se voir en même temps mais quand même, il y a des choses où le fait d’être ensemble, au même endroit, au même moment est plutôt nécessaire.
Pour un match de boxe ou pour faire des bébés par exemple mais là n’est pas le propos…
L’immédiateté de l’interactivité a du bon aussi d’un point de vue pédagogique.
Et là, il y a plus de 800km entre l’immédiateté sus décrite et l’interactivité écrite en sus. 
Ça n’aide pas la relation préparateur et futur préparé voyez vous.
Mais l’esprit humain est ainsi fait qu’il aime à trouver des solutions là où il y a des problèmes.
Parfois même il trouve des problèmes avant même la solution mais nous allons nous attarder sur l’optimisme si vous le voulez bien, on perdra moins de temps.
Lors de notre seconde discussion via Skype (oui il y en a eu une deuxième mais que voulez vous, on a nos petites confidences) nous avons avec Stéphane longuement abordé la problématique de cette solution originale certes mais contestable pour le pointilleux standard.
Il en est ressorti deux notions essentielles : confiance et transparence.
Il est, et il sera indispensable d’avoir une vraie communication sans non dit et une vraie relation de confiance.
Si Stéphane me demande de faire un exercice, je dois le faire le mieux possible sans chercher à comprendre, l’explication pouvant, elle, ne venir qu’après, c’est parfois nécessaire afin que je ne sois pas influencé par la recherche d’un résultat particulier…
Que toutes et tout ceux qui ont triché lors des tests de personnalités dans les journaux féminins chez le dentiste du type « êtes-vous jalouse » me jettent la première balle…
Donc, une fois la mise au point devenue axiome de base, direction le practice pour filmer ma routine présente sans autre objectif que de filmer ma routine présente.
Deux routines identiques avec le même club, une les yeux ouverts au moment du swing, l’autre les yeux fermés.
Merci pour votre patience, les vidéos sont là, je vous laisse regarder, je vais prendre un petit café pendant ce temps et on reprend de suite après.
 
Ayé ?
Bon, vous avez vu quoi vous ?
Je laisse aux celles et ceux qui le souhaitent, la possibilité de faire des commentaires à la fin de cet article.
Lâchez-vous, c’est le but de l’exercice.
Je vous dirais demain ce qu’a vu Stéphane…
Et non le but de cet exercice n’est pas de deviner ce qu’a vu Stéphane mais de me dire ce que vous voyez vous.
Commentez avec Facebook

10 Comments

  1. Salut IDV,
    Joli rot du bas ,routine bien établie .Le seul petit défaut que je remarque (avec mon humble niveau) et la je rejoins guille c'est la fin de ton mvt: tu ne swingues pas le club jusqu'au bout tu ne "lâche" pas ta traversée en fait tu contrôles trop ça se comprend encore sur le coup de wedge mais pour le fer !!
    GDB.

  2. Bon en regardant mon commentaire je reconnais que j'appuie sur ce que je pense être à améliorer, et non sur ce qui est bien dans ce que tu fais (je me place du point de vue ou tu cherches la différence de point de vue qui te fais avancer, plutôt que le consensus dont tu as déjà les résultats !)

    Guille

  3. Bonsoir

    Ton blog est très intéressant dans la démarche car se mettre résolument dans l'oeil de l'analyste ou de, "l'apprentissage nécessaire au développement", est très louable !
    Je suis débutant notamment sur le forum de coaching-golf (Guille) (mais enseignant, analyste de l'image, "psychologue") (les guillemets sont là pour atténuer la portée de mes compétences).
    Ce que j'ai observé, deux choses :
    Tu sembles mettre beaucoup de temps pour mettre en place ta routine et cela me semble être le résultat d'une volonté de contrôle (mais donc pas du tout décontracté).
    ton swing enfin et notamment ton finish semble être "contrôlé" psychologiquement (tu es raide dans la rotation autour de la colonne). Pas assez fluide.
    J'ai l'impression que c'est dans tes gestes (qui sont plutôt pas mal quand même) que tu dois chercher un "mental décontracté"

    Guille

  4. je suis pas assez bon pour juger ta technique , mais ce qui est sur c'est ta progression avec tes videos de juillet 2009
    la difference de fluidité est flagrante
    seb64

  5. comme Julien difficle de faire des remarques l'angles des prises de vues n'est pas la même. Mais peut-être cela est-il fait exprés.

  6. Difficile de comparer car la prise de vue est différente. Désolé, ça ne fait pas vraiment avancer le schmilblick.

    Julien

  7. Pas de rapport avec la routine en elle même, mais plutôt avec la posture :

    tu reprends tes anciens défauts : ton menton est collé à ton buste, et il gêne tes épaules dans leur rotation.
    Sinon, mis à part la différence soulevée par Greg, je vois pas trop de différence, ni dans le coup, ni dans la routine (mais je n'ai pas chronométré le temps de tes routines).

  8. Tu étais supposé faire la même routine ?
    Tu ne le fais pas, alors.
    Les yeux ouverts, tu regardes ta cible (ou ta ligne) avant d'enclencher le coup.
    Les yeux fermés, tu ne le fais pas…

    A toi de voir à quoi te sers cette étape de ta routine.

    Greg

Ne jamais hésiter à commenter :)