LA « AIR » DOUCHE…

Il était temps !
Retour aux affaires aujourd’hui pour une bonne petite séance de practice avec Alain que l’on surnomme amoureusement « l’ours des greens de Villennes » entre nous parce qu’il aime les tartines au miel…
J’ai mon petit carnet pas noir dans le sac où sont notés consciencieusement tous les conseils de Stéphane avec une partie en braille pour les coups en aveugle.
Mais aujourd’hui c’est le jour de la douche…
Parce que j’ai finis par comprendre un autre truc avec le mode de fonctionnement délicat du mental.
Outre ce qui se passe quand vous vous dites « n’imagine pas un ours bleu en train de faire une approche basse » j’ai compris que si je me dis « relâches toi ! » et bien je ne me relâche pas.
Pour la bonne et simple raison que le relâchement est une conséquence à une action et non une action elle-même.
Essayez, regardez vous l’avant bras gauche et dite lui avec force conviction, « relâche-toi ! », que se passe t’il ?
Rien du tout, une partie de votre cerveau émet un gros point d’interrogation en se demandant quelle action faire pour relâcher le bidule…
Par contre quand vous arrivez le matin sous la douche, que l’eau chaude commence à couler sur votre superbe brushing (je dis ça pour Pierre et Ben surtout) puis sur votre visage, que faites vous ?
Vous vous frottez, massez le visage et miracle vous renaissez à la vie, la décrispation se met en marche toute seule.
Et content de ça vous le faites sur tout le corps…
Et vous sortez de la douche, frais, détendu, youkaïdi, youkaïda…
Et bien Stéphane m’a conseillé de faire ça au golf.
Bon, je me suis demandé si je devais attendre qu’il pleuve, que je sorte le Tahiti parfum neige d’ile de France mais non pas besoin, il n’y a qu’à faire une « Air » Douche comme certains font du « Air » Guitare…
Oui, ils ont l’ « air » ridicule aussi…
Mais si le ridicule tuait, le problème des retraites serait résolu depuis longtemps…
Donc practice, seau de balles, l’ours à coté et en avant pour un massage énergétique, c’est le nom scientifique de l’ « Air » Douche.
Et effectivement, même résultat qu’avec l’eau chaude et le savon tout doux qui ne pique pas les yeux, ça détend, ça relâche !
Et quand on est relâché et bien on joue mieux !
Seul soucis, je dis ça pour les brushingués du premier rang, il faut faire un massage du cuir chevelu aussi en plus du visage.
Les plus provocateurs pourront « s’airdoucher » les bras, les cuisses, le dos voir l’occiput pour les plus pervers et c’est tout ça suffit pour que vos adversaires de match play soient totalement déconcentrés…
Vous, vous êtes zen et c’est tout ce qui compte…
Prochaine séance de douche en public ce week end si tout se passe bien avec en ligne de mire l’exercice complet de notre maître à tous en matière de petit jeu, Monseigneur Dave Pelz…
Pour ceux qui ne connaissent pas, le lien est dans la page des liens favoris.
Je connais des brushingués qui vont rester copains avec leur casquette moi…
Commentez avec Facebook