2

LES EFFETS AU GOLF, QUATRIÈME PARTIE…

On s’approche de la fin avec ce quatrième effet tout aussi indispensable.
Indispensable en effet car je vous rappelle qu’il n’existe pas de mauvais coup au golf, juste des coups joués au mauvais moment et du mauvais endroit…
QUATRIÈME EFFET : LE HOOK
Pour les amateurs d’histoire navale, le Capitaine Hook doit son nom, non pas aux conséquences de sa mésaventure « crocodilienne » mais à sa fâcheuse tendance à changer ses plans de navigation. Il était fan de magasinage (de shopping ceux qui n’ont pas d’ami québécois) et ne pouvait s’empêcher de faire des crochets tout le temps pour voguer vers tel ou tel port parce que les épices y étaient plus fraiches et les peaux plus souples.
C’est ainsi que ce coup de golf porta son nom, en hommage à ce grand homme, malheureusement devenu acerbe pour ne pas dire aigri le jour où il voulu acheter un sac en croco beaucoup trop frais…
1 Trajectoire d’une balle dite « hookée» :
Certains disent que le hook est l’inverse du slice, ou pire que le hook est le slice du gaucher, ce n’est rien que du mensonge éhonté.
Le hook a une trajectoire synonyme de force, une balle puissance, pas très haute qui tourne violemment vers l’intérieur à mi parcours et roulera avec conviction par la suite.
2 La Stratégie de la balle hookée :
Une fois que vous avez réussi à visualiser dans votre esprit une telle trajectoire, son utilité devient évidente. Toujours ces satanés arbres qui gênent tout le monde et qu’il faut contourner !
Néanmoins, je me permets de mettre l’accent sur l’intérêt du « double hook ». Un hook au départ, pour faire fuir un grizzly qui serait sur le fairway d’à coté par exemple et un autre ensuite pour revenir sur le trou de départ. N’oublions pas les règles de golf, on joue la balle là où elle repose donc mieux vaut que le grizzly s’en soit allé…
3 Comment réaliser un hook :
L’avantage pour ceux qui ont correctement suivi le cours sur le slice, c’est qu’ils réussiront d’autant mieux le hook car, pour le coup, c’est l’inverse. Je cherche absolument à finir mon coup, sans précipitation, je travaille bien mes poignets pour avoir une face de club correctement fermée à l’impact ! Un autre petit tips technique pour améliorer cela est de décaler légèrement son stance en le fermant, pied avant plus en avant ou pied arrière plus en arrière. Certains font cela pour faire un effet barbare qui se nomme le « Draw », je n’en parlerai pas plus tant cet effet, avec son timide virage, est inutile.
4 Le petit plus mental :
Je l’ai un peu révélé dans la réalisation technique, le secret et dans les poignets.
Donc avant le coup, plantez bien dans votre esprit cette sentence :
« Ferme tes poignets cette fois ci ! »
Certains voudront ajouter « et garde le rythme », personnellement je le déconseille, il est important pour l’esprit (Pif pour ceux qui connaissent)  de ne retenir qu’une seule idée.
Vous verrez, résultat garanti !
Commentez avec Facebook

2 Comments

Ne jamais hésiter à commenter :)