0

LEGO, L’ÉGO, SOYONS ÉGAUX ET GO ! …

Martin Kaymer et moi, finalement, c’est du pareil au même …
Il joue au golf, moi aussi.
Il fait des bogeys, moi aussi et même plus que lui !
Il fait des pars, moi aussi…
Il fait des birdies, moi aussi, de temps en temps.
Il fait des eagles, moi aussi, oui !… Bon un seul…
Allez, soyons honnête, il y a quand même quelques différences notoires entre nous deux.
Et il est plus que probable que je n’arrive pas à combler le fossé qui nous sépare, le bougre ayant pris un peu d’avance.
Malgré ce léger écart de niveau, aucune jalousie de ma part, au contraire le personnage serait plutôt un modèle.
Que puis-je donc faire pour copier mon modèle tel le fan de base, la groupie standard ?
Déjà, coup de chance, je me suis fait offrir les polos de son nouveau sponsor…Habit, moine, tout ça…Je ne vais pas aller bien loin avec seulement l’apparence.
À part les fringues, quels sont les domaines dans lesquels je peux faire des efforts pour lui ressembler ?
LE PRACTICE C’EST PRATIQUE.
Il s’entraine beaucoup et de façon très structuré, à moi de me motiver à y aller le plus souvent possible et pas seulement pour satelliser des balles au driver.
Depuis que j’ai découvert Pelz, je satellise d’ailleurs beaucoup moins…
LES PROFS, LES COACHS.
Il a quelques personnes autours de lui pour l’aider dans sa technique, dans son mental, dans sa stratégie et dans la cuisson des nouilles. Moi si je regarde autours moi, pour le moment je vois le chat qui dort. Par contre si je sors, je me rends compte qu’il y a des profs de golf dans chaque golf, il suffit donc de trouver celui avec qui le courant passe.
Et j’ai déjà eu la chance d’en rencontrer avec qui j’ai énormément appris, Éric Hemberger et Yan Massonnat. Et ce n’est pas fini, je retournerai les voir car d’une certaine façon ils sont complémentaires. 
Coup de chance, j’ai même eu l’opportunité de prendre des leçons avec un coach mental, Stéphane Boutin et là encore ce n’est pas fini… j’entends parler de cette profession depuis peu de temps comparativement au professeur « technique » alors que tout golfeur vous le dira, le mental a une grande influence dans notre jeu, il me parait donc assez logique de savoir comment se servir du truc qu’on a entre les deux oreilles…
Et n’oublions pas les amis et internet, deux sources d’informations et de conseils précieux. Un bémol concernant internet, il y a tout dessus y compris ce dont on a absolument pas besoin, je vous conseille donc de faire valider les découvertes virtuelles avec vos pro et amis réels…
LE MATOS QUI VA BIEN…
      « Alors là, facile, je regarde à la télé ce qu’il joue et je vais acheter la même chose ! »
Mais bien sur…
J’ai beau avoir mon permis de conduire depuis quelques années, je m’imagine mal au volant d’une formule 1…
Et bien là pareil. Il a un matériel au top c’est certain, en même temps c’est un peu une vitrine de qui se fait de mieux question matériel de golf. On appelle ça du sponsoring.
Moi, d’une part, mon sponsor c’est mon banquier, avec mes sous, qu’il garde et qu’il ne veut pas me donner quand je veux, et d’autre part, quand bien même aurai-je les mêmes moyens ou les mêmes sponsors, je ne prendrais pas la même chose que lui.
Pour la bonne est simple raison que ses clubs sont faits à ses mesures et surtout à son niveau.
Donc pour avoir la même chose à mon niveau à moi, une seule solution, le fitting. 
N’oubliez pas l’avis des amis, faites une moyenne entre l’avis du pro, vos sensations et les avis objectifs des amis de bon niveau et vous commencerez à comprendre ce dont vous avez vraiment besoin.
 
La différence entre les légo et l’égo…
Ne faites pas comme moi qui passe mon temps à apprendre de mes erreurs et comme j’aime beaucoup apprendre j’ai l’impression que je cherche parfois volontairement à faire des erreurs…
Laissez votre niveau décider du type de matériel à jouer et non votre égo.
Parce que votre égo, quand, sur le parcours, vous n’êtes pas au niveau, c’est carnaval…
Je crois que je vous l’ai déjà raconté… Plusieurs fois même…
Là j’ai eu beaucoup de chance en rencontrant très vite Jean Michel Queva, un des clubmakers les plus reconnus dans notre belle contrée.
Je l’ai d’ailleurs recontacté il y a peu car je vais aller jouer à Belle Dune bientôt et il serait grand temps de faire le point histoire d’opposer mes idées avec son professionnalisme et son expérience…
Et bah voila, avec tout ça, il ne me reste plus qu’à me qualifier pour les Masters et c’est bon, je suis comme Martin…
On va essayer d’aller faire un Grand Prix déjà, ce sera déjà une belle performance.
Bon c’est pas le tout mais faut que je passe l’aspirateur moi…
Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)