5

Ze American Player du GAG…

Vous connaissez cette belle chanson qui commence avec :
 « Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître… »

Et bien c’est tout le contraire aujourd’hui car pour le coup c’est un moins de vingt ans qui vient de m’ouvrir les yeux avec un « Post » (comme on dit sur les forums) d’une sagesse impressionnante et d’une pédagogie exemplaire.
Le sujet du Topic (y’a de ces termes techniques dans les forums, la classe non ?) portait sur un thème récurrent chez les amateurs, la maîtrise des effets.
Alors quitte à m’ouvrir les yeux, je me suis dit que de bon matin, ce serait bien de les ouvrir à toutes celles et à tout ceux qui viennent lire ici de temps en temps…
Je vous le livre brut sans correction aucune et je vous laisse ensuite tout le loisir de mettre en commentaire ce que vous en pensez.
Merci à toi Mister Bilon, 19 ans, 3 d’index.
On s’installe et on enregistre, sortez les magnétos* ! 
The Bilon’s Talk :
Sincèrement ce n’est pas plus difficile ce que je raconte … dans vos posts je ressens un “oui mais lui il s’entraine beaucoup, nous on se contenterait de faire des balles droites et puis voila”

Lors des retransmissions de tournois, on voit quelques vues de profil où l’on peut voir le départ de la balle … combien de fois elle sort dans l’axe ? Rarement. Beaucoup de pros jouent avec effet.

Vous me direz … “je n’ai pas le swing d’un pro”. Alors qu’est ce qui vous fait croire que vous avez la maitrise technique de “taper droit” en vous alignant systématiquement sur la cible … quand même eux ne le font pas ?

Quand Damien dit (dans l’autre post il me semble) : “Quand j’essaie de faire un draw, je mets un tout droit dans la forêt à droite” … Ou c’est un push sans effet, ou tu es aligné beaucoup trop à droite. Quand tu cherches à faire un effet, tu dois garder en tête que la “balle droite” ne doit pas être pénalisée trop sévèrement. Par exemple, ne t’alignes pas sur le hors limites de droite en te disant “je vais faire un draw” car ça ce n’est pas safe. Et en voulant faire ça tu risques d’exagérer ton draw car tu sais qu’il ne faut pas une balle droite, donc tu vas mettre un hook a gauche très probablement … Si tu vises le bord du fairway a droite en draw, la balle droite peut sortir, et même le petit push restera dans le rough qui sépare l’endroit où tu visais de ce HL.

Car il arrive que l’on ne mette pas assez d’effet voire pas du tout … mais tu es d’accord qu’en voulant faire un draw tu ne feras pas un slice, donc en t’alignant partie droite du fairway tu élimines une moitie du danger (à la rigueur tu peux la mettre un peu dans le rough de droite si tu en prends trop ou petit push mais en jeu). En aucun cas tu ne peux prendre la décision d’exécuter un coup où le “tout droit” te mettra en forêt, c’est beaucoup trop contraignant et frustrant. N’exagérez pas l’effet. C’est la plupart du temps simplement visuel et rassurant, pas besoin de s’aligner 50m à droite car plus aucune chance de le maitriser. Je ne suis surtout pas en train de raconter qu’il faut faire des belles courbes pendant 18 trous, des hooks de 30m …

Imaginez ce petit test en situation … petite cible de 5m de diamètre. Coup de fer 6 (selon vos distances)
Première série de balles (disons 15) en étant aligné parfaitement sur le drapeau. Combien en mettriez-vous dans la zone (autrement dit, sur 15 balles avec votre swing, combien pensez vous pouvoir mettre de coups parfaitement droits au fer 6).
2e série de balles. Quel est votre effet le mieux maitrisé / “naturel” ? Disons draw pour l’exemple. Cette fois ci vous vous alignez donc quelques mètres à droite de la cible (pas 20, encore une fois attention à ne pas exagérer). Ne pensez vous pas que la stat sera meilleure ?

Pour moi la question se pose simplement au cours de la routine :

“Un coup. Une cible”
– Arrivée a la balle, détermination des “paramètres” qui nous lient a la cible (distance, lie, pente, vent, etc. …).
– Maintenant le plus important, comment je vais emmener ma balle à la cible. Le coup droit peut être la solution (par exemple coup “standard”, club assez court (je ne vais pas jouer un draw sur un fer 9), mat au milieu du green … ok pour une balle la plus neutre possible). Et de la arrive la notion de “variation de trajectoires” :
=> Pour le vent. Un coup “dans le sens du vent” en prenant plus de marge sur l’alignement ou un coup “contre le vent” plutôt bas, avec un ou 2 clubs de plus, pour “tenir” la balle contre ce vent.
=> Ou sont situés les dangers ? Notion de zone safe. Si j’ai un drapeau collé dans un coin du green, l’effet peut être une solution.
[Ex : Drapeau “serré à droite” Je peux choisir de faire un draw aligné sur le drapeau.
Je sais que je ne vais pas rater à droite.
Si je mets une balle droite au lieu d’un draw … je suis au mât.
Si je mets un draw, j’ai 4m pour birdie de la gauche du drapeau.
Si je mets trop de draw, j’ai un putt de la gauche du green mais je suis dessus.
Si je mets un hook, même en ayant complètement raté mon coup j’ai un chip de la gauche avec tout le green pour faire rouler ma balle.
En aucun cas je ne me suis laissé ce chip (voire sortie de bunker) horrible de la droite avec peu de place pour arrêter ma balle.
__________________________________________
Si tu vises le mât, ou tu mets le coup parfait, rien à dire bravo
Ou tu rates à gauche, et encore ok, tu es green.
Ou tu rates à droite. Tu viens de mettre un push de 5m qui est intrinsèquement plutôt un bon coup … mais tu es tendu pour faire ton par à cause de la décision que tu as prise.]

=> Si tu es entre 2 clubs.
Je sais par exemple que je suis plus long sur un draw, et que ma balle risque d’être un peu plus basse, et de rouler un peu plus en arrivant sur le green. Au contraire, je suis un demi-club plus court sur un fade, mais un peu plus précis, et ma balle se stoppe plus rapidement sur un green. Donc je peux utiliser ça en situation.
Pour mettre ça en image assez simplement, je vais avoir tendance a mettre un bon drive en draw plutôt bas quand il n’y a pas de danger sur le trou. Au contraire, je vais mettre un bois 3 en fade lorsque je ne cherche rien d’autre que la mettre sur le fairway …

Une fois que cette décision est prise sur la façon de jouer le coup, il faut visualiser cette exécution. Je dis visualiser mais je ne vous demande pas forcement d’avoir cette “ligne rouge” dans votre tête, personnellement je n’y arrive pas. Mais essayez d’imaginer cette trajectoire idéale, de ressentir ce que vous souhaitez faire lors de vos swings d’essai. J’entends un “oui mais j’arrive rarement a faire ce que je souhaite” … peu importe au contraire. Visualiser ce que vous voulez faire avec conviction, avec précision … va permettre à votre coup de se rapprocher de ce que vous avez imaginé !

* : oui magnéto, parce que « sortez le CTRL C », pour le coup ça fait vraiment trop djeun’s…
Commentez avec Facebook

5 Comments

  1. Vous pouchez un peu là !!
    ça vole bas certes, mais le tout ne manque pas de punch !
    L'intro donne même un petit effet rétro, avec cette citation du grand Charles.

    Sinon, la théorie que tu cites sur le % de ratage sur effet est exactement celle décrite par Nicklaus dans "playing the percentages".
    (greg)

Ne jamais hésiter à commenter :)