0

CELY C’EST L’HIVER…

La période hivernale est généralement dédiée aux changements de matériel ou de swing, voir les deux.
Pour le matériel c’est bon, pour le swing encore une bonne dizaine d’années et on devrait obtenir quelque chose de convenable.

On peut travailler la stratégie quelque soit la météo par contre et c’est ce que j’avais en tête quand JC, pas Jésus Christ l’autre, m’a proposé de découvrir le golf de Cély.
Durant la froidure francilienne, les golfs sur lesquels on peut jouer se comptent sur les doigts de la main d’un fétichiste de la scie circulaire en pleine crise de Parkinson…
Mais Cély repose sur du sable donc le parcours, mieux irrigué, subit moins les rigueurs du temps. Dans ce cas, testons !
Départ en début d’après midi, en invité poli, je me plie au mode d’entrainement de mon hôte. Arrivé un peu avant midi, quelques secondes avant JC, nous sortons ensemble le matériel et nous dirigeons ainsi équipés…au restaurant…entrée plat dessert et café…un entrainement se doit d’être complet.
L’hiver ôte un peu de charme à un parcours, mais le lieu reste superbe quand bien même l’aller remplacera mon échauffement/entrainement. JC profite de l’aller pour me montrer son coup favori, « la petite approche roulée », de deux coups il faut choisir le plus facile à faire et JC fait ça très bien…
Le parcours ne « semble » pas très long, le par4 le plus grand fait 365m et est en descente mais les par5 sont délicats voir délicats et longs pour certains ! Certes les par4 sont « courts » mais n’allez pas croire qu’ils sont relax, ça monte, ça descend, ça tourne bien et il y a tout ce qu’il faut pour piéger les mises en jeu…
Pour les greens, à voir à la belle saison pour la vitesse mais ils ne sont pas très grands, la précision est importante ici…
Gros intérêt tactique donc !
JC connait les lieux, il fait un guide appliqué, me précisant bien les zones à éviter histoire que j’aille voir comment en sortir…
En ce qui concerne mon jeu, ça reste erratique. Pas encore atteint une bonne puissance dans le swing niveau jeu de fer, le driver attendant son remplaçant se montre susceptible mais le petit jeu avec le putting restent les points forts.
Pour le manque de puissance, je sais d’où ça vient, les petits bobos de l’hiver, la prise de poids après avoir cessé de fumer deux paquets par jour depuis fin septembre ne m’ont pas aidés à gagner en tonicité musculaire !
Je vais m’occuper de maigrir avant de m’aigrir…
Salle de sport et alimentation équilibrée, j’arrive !
Mister JC, si tu as d’autres parcours à me proposer, je te suis les yeux fermés !
Pour Cély, je vais surveiller les dates de compétitions du printemps histoire d’y retourner avec la motivation sportive en plus !
Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)