3

PUTTER…DRIVER … MIAM !

Quand j’ai aperçu le camion de livraison garé dans la rue, je suis descendu en courant histoire de m’assurer que la sonnette ne fonctionnait pas. Elle fonctionnait, pas grave je suis là, oui c’est moi bonjour, non je n’ai pas dormi ici pourquoi vous dites ça ?

Je remonte, je déballe et je m’extasie alors que je sais très bien ce qu’il y a dans ce carton mais c’est comme ça quand on attend impatiemment le père Noël fin février…

Nous y voici, club n°13 et club n°14 made in Jean Michel Queva sont bien arrivés, en avant les tests !
Ah zut, que demain…
Pas grave on va faire quelques drives dans le salon et quelques putts dans les escaliers pour travailler les greens en plateau.
Voici donc le driver 44 pouces KZG PTI 10° face neutre monté sur shaft Aldila RIP 60g regular et le putter KZG FG « Slant Neck » !
Et hop on est jeudi c’est jour de test !
Practice green de Villennes, pas super tondu, l’hiver n’est pas officiellement parti mais c’est déjà mieux qu’un escalier.
Un putter « lame » est moins tolérant qu’un putter « maillet » mais vous renvoie plus d’informations, je vais donc apprendre pendant quelques temps à écouter ce qu’il me dit.
Quand au driver, j’ai découvert une particularité acoustique amusante, il fait un bruit bien sec quand impact et compression sont bons et un bruit de casserole dans le cas contraire. La vitesse du son étant de loin supérieure à la vitesse de ma balle, je suis informé très vite du résultat de mon swing !
Cela fait une bonne demi-heure que je suis en test quand arrive Serge, personnage truculent avec un fer1 dans son sac, c’est vous dire à quel point il trucule le gars…
Cela faisait pas mal de temps que l’on ne s’était pas croisé, c’est pour cela que Serge me proposa d’aller immédiatement croiser le fer en match play sur 9 trous histoire d’avoir le temps de causer pendant qu’on croise. 
C’est pour moi l’occasion de tester l’ensemble des clubs « in situ » comme dit le scientifique ou le latiniste. Si c’est pour la science dans ce cas, il faut savoir se sacrifier, allons jacter à l’est…
Serge 15 d’index, moi officiellement 12 comme c’est écrit sur ma licence toute neuve, me demande deux coups rendus, pas de souci c’est pour la science, Carpe diem et puis c’est tout !
On ira jusqu’au 12 parce que 9 finalement c’est un peu court pour bien se mettre à jour de nos vies respectives, je gagne 3&1 mais Serge n’était pas au top.
Premières impressions sur les clubs :
Le driver : un chouia plus long, un chouia plus square, un chouia plus léger, un chouia plus ferme, plusieurs chouias mis bout à bout ça vous change la vie ! Pour faire simple, il est comme mes fers désormais, léger et facile à monter, résistant et énergique en descente. La phase d’adaptation n’a pas eu lieu, je me suis senti immédiatement en confiance avec. Une balle plus basse et plusieurs drives autours de 220/230m sur la piste avec des températures encore faibles, ça promet pour la belle saison !
Le putter : un chouia…totalement différent ! Moi qui ne jurais que par le maillet, me voici avec une belle lame bien équilibrée. La période d’adaptation sera plus longue mais les sensations sont très agréables, il va falloir rester sur le putting green plus longtemps pour finaliser la prise en main.
C’est ce que je me suis dis le lendemain en retournant au practice continuer la préparation pour la saison à venir. Mais alors que j’approchais du golf, un véhicule me fait une centaine d’appels de phare en 50m, je me gare sur le parking du golf, l’autre me suit et se gare à coté, pas de gyrophare, pas de flingue, ce n’est donc pas le livreur de pizza, c’est Serge !
En costume, le sourire en coin, l’envie de revanche dans le regard, il sera de retour 2mn avant le départ pour le match retour. Nouvel entrainement in situ donc et un putting déjà bien plus sur, je commence à vraiment bien apprécier le fait d’avoir un geste plus « naturel » qu’avec mon maillet qui demande un swing plus en ligne, plus mécanique.
Bon, mon Serge sera dormie au sortir du 12 mais tiendra le coup jusqu’au 15 pour un 4&3 final.
Quand à moi, je crois que je vais retourner sur le putting green ce week end histoire de parfaire mes sensations !
Petite info avant publication, samedi, suite aux avis de Q, je suis allé prendre quelques bois de parcours à mon shop favori accompagné par Roderick, alias le meilleur caddy de la région, pour faire quelques tests.
Rod avait besoin lui aussi du même genre de club, on a donc fait d’une pierre deux coups en allant aussi gambader un peu du coté du compact à Villennes histoire de se dérouiller les petits fers.
Et bah, chacun le sien, bois3 R11 (qui peut passer de 14.5 à 16.5 mais je ferais des mesures de vérification) en stiff pour moi, regular pour Roderick !
Donc là c’est plus que certain le sac est complet, en avant 2012 !
Commentez avec Facebook

3 Comments

  1. Il lance sa marque ! Si les résultats suivent, ça peut devenir le futur Scotty Cameron !

Ne jamais hésiter à commenter :)