C’EST POURTANT PAS COMPLIQUÉ !!!

Un des grands plaisirs du golf est de voir se réaliser ce que l’on a imaginé quelques secondes auparavant.
Rentrer un putt long, faire un beau drive qui se pose sur le fairway ou réaliser une approche roulée qui vient se coller au mât par exemple.

Celle que j’aime beaucoup aussi c’est de toucher le green en régulation à la suite d’un beau coup de fer, sentir le contact franc sur la tête du club, voir la balle partir dans la direction voulue, la voir retomber sur le green comme prévu.

La première fois que cela m’est arrivé sur un parcours, j’étais aux anges car je pouvais enfin sortir cet outil étrange que j’avais acheté avec ma demi-série, mon relève-pitch.
J’avais traqué, tel le pisteur des forêts amazoniennes sur les traces du très rare Ouistiti Angora, la marque, la preuve que ma balle avait bien touché le green et quelle ne fut pas ma joie de la découvrir.
Petite concavité sur cette surface lisse que j’allais m’empresser de faire disparaître parce que le putting c’est une ligne douce, pas un parcours de championnat de 4×4.
Visiblement, cette joie de relever son pitch ne semble pas partagée par tout le monde…
Certains joueurs trouvent sans doute que putter sur une surface lisse n’a que peu d’intérêt, ajouter des rebonds à la trajectoire de la balle doit être plus amusant…
Ce qui m’étonne c’est que je vois ces traces souvent mais mes partenaires râlent tous après et en relèvent souvent un ou deux autres en plus du leur.
Alors qui sont-ils ces joueurs sans relève-pitch ou trop impatients de jouer pour prendre la peine de soigner le green ?
Serait ce les mêmes qui laissent leur bout de tee planté après leur départ ?
Serait ce les mêmes qui font pipi sur l’abattant des WC ?
Serait ce les mêmes qui restent sur la file qui roule et coupent la route au dernier moment pour prendre la sortie en accroissant un peu plus le bouchon dans lequel je suis bloqué depuis 10mn !!!!
Serais-je en train de m’agacer un tantinet alors que je pisse dans mon violon en ayant pris soin auparavant de retirer les cordes pour ne pas les mouiller ?
Je m’interroge.
Surtout quand je vois que ce problème majeur ne figure dans aucun programme des candidats à l’élection suprême, j’avoue être très inquiet…
Pour celles et ceux qui voudraient être sur de faire ce geste simple comme il faut, voici une vidéo pédagogique.
Sur ce je vais aller dans les bouchons.
Zen…
Commentez avec Facebook