3

MENTAL…LES POINTS À GAGNER…

 Comme décidé après la Chouette, j’ai cherché une compétition sur un parcours « facile » c’est-à-dire qui ne rende pas plus de coups que son propre index.

J’en ai trouvé une sur un site à mettre en favori, Googolf, un des rares à bien mettre à jour les compétitions d’index dans la région.
Index 11.7, 12 coups rendus, départ blanc, ça colle. Slope 124, SSS 71.3 et un par 73.
73 ?

Oui, un cinquième par5 à la place d’un par4, voila qui explique que le parcours soit jugé plus facile que la moyenne.
Parce que Rebetz et ses greens diaboliquement roulants, pour la facilité…
On commence par le score final, +12, l’index ne bouge pas.
Sauf que… Problème déjà vécu il y a 48h à la Chouette, j’ai perdu la quasi-totalité de mon index dans le second tiers du parcours, c’est un sacré handicap !
+2 au départ du 7…+10 au départ du 14… Ça agace…
Exercice du jour, analyse des coups, l’enchainement, les choix de club, pour trouver combien de coups j’ai perdu, ou plutôt combien je pourrais en gagner la prochaine fois.
La difficulté étant de rester lucide dans les gains possibles sinon ce n’est pas très constructif.
Je vais essayer de faire synthétique, pas trop long et instructif.
Trou 1 HCP9 par5 447m, double dog leg gauche, une montée au départ, un plateau et green en contre bas.
Drive au départ sur la droite du fairway, F6 pour aller au bout du plateau, reste 90/95m pour le drapeau, swing hésitant, la face ne se ferme pas, à droite du green. Approche et un bon putt, par.
Là pas grand-chose à dire, une erreur, corrigée ensuite. Planter un mât à 90/95m n’étant pas dans mes habitudes à mon niveau, rien à gagner sur ce trou.
Trou 2 HCP13 par4 340m, ça descend et ça remonte ensuite.
Bon drive, petit rough à gauche, F9 ensuite un peu timide, putt d’approche qui manque de rentrer, un putt ensuite, par. Idem que le 1, rien à gagner.
Trou3 HCP1 par4 377m dog leg droite bien « bunkerisé »
Drive qui coupe bien, petit rough à droite derrière le sapin, fer6 pas assez engagé, putt d’approche compliqué, bord de bunker de droite et deux putts ensuite, bogey.
Là, par contre, il y a un coup perdu au putting dans cette configuration mais l’origine est dans le manque d’engagement sur l’attaque de green car ce problème est présent dès le coup de PW du trou1.
Voila un premier axe de travail, une fois décidé du club et l’amplitude du swing, jouer sans hésitation, assumer et avoir confiance dans son choix.
Trou 4 HCP15 par3 144m en montée bien bunkerisé devant le green.
Petit vent de face, F5 sur le green mais 3 putts. Je pourrais dire qu’il y avait un coup de putt de trop mais encore une fois le F5 manquait de conviction, on ne peut pas toujours accuser le dernier coup…Rien à gagner sur ce trou, soyons lucide, à mon niveau le bogey reste chose courante…
Trou 5 HCP3 par4 348m deux gros bunkers barrent le fairway ce qui oblige une attaque de green de 140m au moins.
Drive en slice, j’évite la punition du HL mais recovery F9 et F7 « convaincu » ensuite sur le green, je rate le putt du par de peu, bogey. Le par semblait tout à fait possible vu le coup de F7, un coup perdu. Le driver est peut être inutile sur ce départ.
Trou6 HCP17 par5 471m dog leg gauche sur le plateau au départ et en descente ensuite vers le green.
Il faut démarrer à droite et ensuite, suivant la longueur du drive attaquer en deux ou pas, aujourd’hui avec le vent c’est ou pas. Bon drive, bon B3 placé, PW encore timide mais sur le green, très bon putt, birdie ! Là, forcément, rien à gagner, c’est déjà gagné !
Les ennuis arrivent…
Trou7 HCP5 par4 356m départ en aveugle avec une mire, en descente forte sur le green avec OE à sa droite.
Vent de face, drive correct mais pas assez appuyé qui part sur la gauche, il me reste plus de 150m à faire du rough, je décide de jouer mon F5 plutôt que le F6, je retiens trop, bonne grosse gratte avec changement de poignet demandé ! 20m devant le green petit rough. Drapeau en entrée de green, je ne veux pas prendre de risque, je joue F8 en petit coup roulé qui roule bien ! 3 putts derrière avec un premier de 10m qui frôle et fait encore 3m ensuite. 
Double bogey après un birdie, c’est tellement classique comme erreur… Travailler la concentration après un bon score est aussi important qu’après un mauvais, à graver sur le chariot…
Trou8 HCP7 par4 329m dog leg droite mais plat green et son OE à droite.
J’ai déjà joué le driver dessus sans risque vu mon « fade/slice » naturel, vent de face, drive un peu chandelle mais sur le fairway, 125m au drapeau, F8 qui plante bien, je suis trop timide sur le premier putt, par facile. Rien à ajouter si ce n’est que je suis content d’être vite revenu dans la partie.
Que je crois…
Trou 9 HCP11 par3 135m (mesuré) Ze trou de Rebetz. Je prends le F7 pour rester cohérent avec le F8 du par4 d’avant et je paye une nouvelle fois le manque d’engagement, in ze flotte, dropping zone et deux putts, bingo ! Second double bogey en trois trous. Clairement un coup de perdu ici…
Trou 10 HCP2 par4 338m dog leg gauche, un sapin barre la route. Un sapin ça se passe.
Faut juste en être convaincu au moment de le faire, le driver refuse l’obstacle au dernier moment tel un canasson caractériel, slice derrière les 3 bunkers de fairway à droite, bonne récupération au fer7 qui arrive bord de green mais deux putts derrière le putt d’approche trop appuyé. Il y avait moyen de faire mieux que ça quand même…
Trou 11 HCP18 (logique) par5 427m dog leg tellement à gauche que le couper relève du bon sens. Bon drive, 135m au drapeau pour le second coup que je rate bien entendu par manque d’engagement (je crois que j’ai vraiment trouvé un truc à bosser moi !) bon coup de LW mais deux putts, un par qui devrait se transformer en birdie vu la facilité à prendre le green en 2 sur ce par5. 
Trou 12 HCP16 par5 (oui encore) 454m en montée tout du long en dog leg gauche au départ, green bien surélevé. Je crois que je paye cher le manque d’engagement cette fois ci et heureusement que je me rattrape en ne faisant qu’un bogey. Drive en slice, recovery au SW, Hybride hooké dans le bunker de gauche 90m du green, bonne sortie au PW sur le green et deux putts. Comme quoi un par, ce qui est bien à mon niveau mais ressenti comme un échec peut avoir une conséquence négative directement après…
Trou 13 HCP12 par3 165m vent de face green sur élevé, ce par3 peut faire peur.
Je prends mon hybride pour refaire dans la joie le même hook que sur le trou précédent, la sortie de bunker n’est pas bonne, le putt d’approche encore moins et deux putts ensuite, voila le troisième double bogey de la partie qui a ramené sa fraise, limite j’aurai pu l’annoncer !
 Vous avez la recette pour être à +10 au départ du 14, il suffit de manquer de confiance dans certains de ses choix…
Chose amusante sur le 14 je me reprends le bunker de fairway, j’en sors au F7, 10m devant le green, drapeau entrée de green, pas de place, je prends le LW dans le style du grand « Lefty » et ça passe, reste un putt de 50cm pour le par. Sur le 15, drive parfait sur ce par4 de 336m avec un coup de PW de 90m à faire après, birdie manqué de peu.
Je paye ensuite en toute logique, facile à dire maintenant avec le recul, sur le dernier par3 avec F7 raté et approche deux putts. Je sauve in extremis le par sur le 17 après un drive raté et un coup de fer encore plus raté, je suis totalement à gauche du green, à 54m du mât pour être précis mais très beau coup de SW (oui le travail au petit jeu ça paye) qui me laisse un putt d’un petit mètre.
Au 18 ce sera le bogey de trop, j’avais annoncé l’inutilité du driver au départ, je le joue quand même, j’avais dis qu’il fallait placer deux coups de fer après, je prends le B3 ensuite que je « quick-slice », recovery F7, PW de derrière le sapin, putt d’approche et un putt ensuite…
Avec le recul j’ai perdu au moins 5 coups, j’avais les moyens de finir à 80 mais je n’en ai pas profité.
À moi de travailler l’attaque de green au fer sur les prochains parcours parce que ce n’est pas quelque chose qui s’améliore au practice mais en condition de jeu. Il me faut trouver le bon « message » avant le swing pour bien et complètement m’engager. 
À noter aussi que j’ai pris une sorte d’habitude de jeu qui consiste à prendre un club de plus en le jouant « cool » que le club qu’il faudrait jouer en plein swing, il y a peut être quelque à corriger sur cette façon de faire qui devient systématique… prendre un club de plus de crainte d’être trop court pour finir trop court, ce n’est pas très optimisant comme raisonnement !
Ça tombe bien, j’ai plein de parcours prévus cette saison!
PS: Rebetz est en train de faire une nouvelle zone d’entrainement très prometteuse!
Commentez avec Facebook

3 Comments

  1. Aïe aïe : toujours sous clubber en cas de doute et jouer le coup à fond. Ca sert à ca les séries de club !! Les "demi" coups, y a rien de plus dangereux. Décélération certaine. Foirage assuré.

  2. Cela reste assez positif et plein d'une certaine sagesse. Encore des choses apprises aujourd'hui utile à tous.

Ne jamais hésiter à commenter :)