2

PREMIÈRE RYDER « CHTI » À ARRAS…

Le plaisir de jouer les golfs du sud, cette météo si particulière qui nous pousse à aimer les tenues…
de pluie…
au sud…
du pole nord !

Arrivé la veille pour une compétition opposant le nord et le sud des « tchatteurs » fous des Tech’s (car oui, Paris, pour une fois c’est le sud), j’admire les rayons du soleil qui dardent vaillamment.
Bienvenue à Arras, le pays où même les lapins bronzent…
Compétition amicale mais néanmoins fléolisée que, notre brillant organisateur, Théo a avancé au matin, la crainte d’orage avec grêle et foudre en option s’étant pointé au dernier moment pour l’après midi.
En effet, dans cette région, nous sommes en pleine période de mousson d’une part et d’autre part, fléolisé, chez eux vient de la contraction de « fléau d’Éole », mieux vaut le savoir.
Il est 8h quand j’arrive sur le practice, point de nuage en vue, le dardant de la veille au soir est là ce matin, l’espoir d’une journée nordique sous les doux rayons du soleil plutôt que les baleines du parapluie m’envahit follement.
Petit à petit le practice se remplit, des joueurs arrivent, recherchant le sourire et le regard complices de ceux déjà présents pour valider le fait que, comme eux, ils ont bien répondu à l’annonce parue dans la gazette du masochiste golfico-aquaphobe. C’est un moment délicieux de saluer quelqu’un qui vous tend la main en disant « je suis Tartiflette Joviale », de lui répondre « enchanté moi je suis Ours des Caraïbes » et tout ça sans que personne ne se trouve ridicule.
 L’heure du premier départ approche, nous sommes une bonne vingtaine en tout avec une répartition équilibrée entre les masochistes parisiens et les Chtis, tout le monde semble d’assez bonne humeur malgré un départ avancé de six heures, tout le monde s’est levé, le soleil peut donc aller se coucher… ou pas…
Théo, en organisateur exemplaire (je l’ai déjà dit ?) nous avait envoyé bien avant la compétition un albatros détaillé du parcours en insistant bien sur l’inutilité du driver au départ du 1 et plein d’autres petits conseils que j’ai noté pour les appliquer à la lettre.
Nous ne sommes que 4 à jouer des blancs ce jour là, quatre maso plus maso que les autres donc puisque le vent s’est levé avant nous, apportant la mousson du nord qui ne fait pousser que des canards.
Départ du 1, bois3 parfaitement joué avec application et timidité, pile à bonne distance pour tomber dans l’obstacle d’eau, je jette discrètement le livret préparé par le fourbe puis m’en vais droper une balle neuve et sèche. Heureusement Romain nous fait un départ pleine piste car nous sommes, en plus d’être fléolisés, en match play formule 4bmb avec remise des prix à la fin, revanche ensuite et le goudron pour celui ou celle qui fera plus de 50 points net à la fin de la journée.
Une vraie compétition avec concours de drive et de précision, avec une carte à signer à la fin. Sur les 18 trous j’aurai bien du mal à vous faire un résumé détaillé car la météo a perturbé ma mémoire. Je ne me souviens plus combien de fois j’ai ouvert le parapluie, retiré la casquette, remis la veste de pluie, refermé le parapluie, non ouvert la casquette, remis le parapluie, fermé la veste anti grêle, remis la crème solaire (non là je déconne), bref tout se mélange.
Sans compter que dans le nord, ils n’ouvrent les parapluies que pour faire fuir les cygnes qui attaquent si une balle n’est pas en régulation…
Donc au 1 je me souviens d’une balle dans l’eau, au 2 d’une balle presque dans l’eau, au 3 de trois balles dans un bunker, au 4 d’un cygne sans parapluie, au 5 d’une balle dans l’eau suivi d’une balle jouée au bois3 qui cogne le drapeau, au 6 d’un oubli de cerveau, au 7 de la prise de conscience d’un certain retard sur nos compagnons qui jouaient devant,  au 8 de coups de fer trop optimistes, au 9 d’un trou presque normal sauf la pluie devenue étrangement horizontale…
Après, le retour a été plus flou encore, la succession de coups se noyant si j’ose dire dans les méandres d’une météo typiquement régionale pour ne pas dire de saison, en gros on a prit cher, on a mangé gras et on n’a pas séché vite…
Sur le plateau, vent de face, j’ai du demander quatre fois si c’était un par6 mais non juste un par4 dont le green se touche en 4 donc…un par5 étrange qui descend trop vite suivi d’un par3 en aveugle des blancs sur lequel j’ai testé la sortie de bunker au putter, c’est parfait, la balle sort bien du bunker, puis du green…comme ça on peut retravailler son petit jeu à 10m après c’est très pratique. Ensuite tout s’est passé comme dans un rêve, concours de T-shirt mouillé sur la plage, (trempé dans les bunkers pour les non golfeurs) pour finir au 18, superbe par5 en descente, sans vent, sans pluie dans la première partie, il a juste plu sur le green, autant dire qu’on a eu beau temps sur la fin…
Niveau score, le combat finit sur un match nul, zone tampon.
Niveau match, les Chtis l’emportent haut la main à domicile, seules les parisiennes ont tenu tête, nous autres les coqs mouillés n’avons pas réussi à prendre l’ascendant.
Bon, tout cela n’était bien entendu qu’une fallacieuse raison de se retrouver entre êtres virtuels qui avaient à cœur de se matérialiser en tant que joueur aux yeux des autres avatars.
Et encore, je ne vous parle pas du Give&Take, tradition désuète mais néanmoins fort attendue, surtout par le dernier, voir par Christophe qui d’après ce que j’ai compris perd plus de balles que d’appétit…
Personnellement cela m’a rassuré de me rendre compte que Poussmouss n’est pas du genre à se laver les mains de l’organisation mais je me demande encore, quand je vois la météo sur Arras, pourquoi personne sur le forum ne s’appelle TahitiDouche !
Bon une performance suivie de deux « ZT », il faut continuer la descente après avoir confirmé !
En attendant, chers amis Chtis, on va vous préparer une revanche aux petits oignons cette année, vous pensez bien qu’on ne va pas en rester là…
Commentez avec Facebook

2 commentaires

  1. On verra si la météo est meilleure chez vous, mais j'en doute perso

    Ce fut un plaisir de vous battre, vous parisiens, en faisant 30 stb héhé

    Blague à part, très sympathique réunion de geeks du golf

Ne jamais hésiter à commenter :)