12

LE GOLF CHAMPAGNE…

 Il y a les amis qui nous font rire.

Il y a les amis qui nous donnent envie d’être meilleur.
Il y a les amis qui énervent parfois, mais cela ne m’énerve pas de les avoir comme amis.
Il y a les amis qui gardent un mystère et que l’on garde avec eux.
Il y a les amis qui swinguent comme des fous.
Il y a les amis qui ont trinqué mais qui trinquent quand même.
Il y a les amis qui donnent sans compter.
Il y a les amis qui nous font sourire.
Il y a les comptes qui font les bons amis.
Il y a l’enfant des amis qui nous ramène sur terre en nous faisant rêver.
Il y a ces femmes, amies, qui vous aiment sans malice.
Il y a les amis qui domestiquent des clubs qui font peur.
Il y a les amis nourriciers qui ont peur que vous manquiez.
Il y a les amis artistes, qui rendent la futilité majestueuse.
Il y a les amis qui viennent de loin et qui sont toujours proches.
Il y a les amis qui vous connaissent et qui restent encore amis malgré tout.
Il y a les amis que l’on ne connaissait pourtant pas au trou numéro 1.
Il y a les amis qui vous sourient quand vous en aviez silencieusement besoin.
Il y a les amis qui œuvrent en silence pour que tout le monde garde le sourire.
Il y a les amis qui ronflent, ah non… ça c’est moi.
Il y a les amis piqués par les moustiques.
Il y a les amis virtuels à l’amitié bien réelle.
Il y a les amis qui n’ont pas le temps mais vous en donnent quand même.
Il y a les amis que l’on redécouvre à chaque fois qu’on les retrouve.
Il y a des golfs sur lesquels se retrouvent toutes ces amitiés.
Il y a eu le GaG Champagne…
Merci à toutes et à tous d’avoir été là, d’être ce que vous êtes, d’être là la prochaine fois…
Bon c’est pas tout ça mais faut que je travaille mon finish moi !
…Un grand merci à Jérôme, Gilles et Seb pour les images…
…Un énorme merci au 3/3 pour leur accueil chaleureux…
Commentez avec Facebook

12 Comments

  1. Il y a les amis des amis qui vous acceptent comme si vous en aviez toujours été.

  2. Tu tournes vraiment bisounours !

    PS: mais c'est toujours brillant.
    @+

    L'Invisible.

Ne jamais hésiter à commenter :)