0

BARBIE ET KEN …


Après deux promenades mémorables pour ne pas dire exceptionnelles mais pour lesquelles je me dois de garder une certaine discrétion, me voila sur le golf de l’Isle Adam, territoire de Jules pour un scramble à deux.

Petite dérogation pour la discrétion, j’ai droit à une photo non légendée de chaque parcours…
Le scramble est organisé par une association regroupant plusieurs associations dont celle du Sieur Balbin. Sieur dont je parle quelques fois ici pour vanter ses remises de prix somptuaires et son organisation sans faille, faille qui ne commence, en ce qui le concerne, qu’au moment du premier drive mais là aussi j’ai un devoir de discrétion à respecter…
Pourquoi ce titre qui risque de faire venir sur ce blog des non golfeurs ? Tout simplement parce que ce scramble se jouait en « couple » un homme et une femme, que Laurence et Michael se sont autoproclamés de la sorte et qu’en plus ils ont gagné, ce qui implique que ce surnom de duo risque de durer…
Ils ont gagné mais nous aussi, avec Maïlys car nous faisons le même score en brut mais peu importe puisque cette fois il n’y avait rien à gagner.
C’est fou comme on s’habitue vite à recevoir des prix à force d’être sur les podiums quand même…
Bon, la remise des prix c’est fait, revenons donc à l’essentiel, le parcours et le jeu en couple.
La formule du scramble c’est un « best of » des coups joués par les membres d’une même équipe, on le sait. Quand on regarde les écarts entre les départs homme et femme, on a vite fait de se dire qu’une femme dans l’équipe serait un avantage non négligeable. Oui, tous ceux qui ont partagé une partie avec une dame savent que ces dernières ont à cœur de jouer leur second coup du fairway plutôt que de faire un concours de drive à chaque départ, dog-leg en forêt compris.
 
À l’Isle Adam, en ce jour de risque d’orage estimé à 80% en milieu d’après midi avec départ à 10h30 « la coupe des couples » n’est pas une compétition de coiffure en duo mais bien de golf en scramble.
D’où la sine qua non présence de Maïlys à mes cotés comme celle de Laurence « Barbie » à coté de Michael « Ken »
Une séance de best of qui ne commence pas aussi bien que prévu vu que l’on arrive à faire bogey puis double bogey sur le premier tiers du parcours…
Avec Maïlys, on commence à se connaître car ce n’est pas la première partie que l’on partage et on commence à trouver nos marques, notre langage, à définir de bonnes stratégies de jeu et au final nous resterons à force de birdies et à cause de bogeys sur ce score de +3 avec un final sympathique de beaux arcs de foudre sur le golf.
Corne de brume et son orchestre à fond pour rameuter tout le monde car avec ce type de climat, pas de discussion possible, la sécurité avant tout, tout le monde aux abris.
Ken et Barbie se sont arrêtés devant le green du 18, il ne restait qu’une approche  et un putt à faire mais respect des règles de sécurité, on stoppe tout et on rapplique !
Étrangement, nous étions fort peu à l’abri dans le quart d’heure qui a suivi, inquiets nous nous sommes demandé si la foudre n’avait pas tristement fait mouche mais nous avons été rassurés deux heures plus tard et 5 tournées payées…
Les courageux avaient bravé la consigne, attendu sagement que l’orage passe puis ont terminé le parcours afin de rentrer nous expliquer qu’il y avait un verre de pétillant et deux cacahuètes en guise de remise des prix…
J’ai pris une troisième chips discrètement parce qu’on avait droit qu’à deux  avant de rentrer…
Vivement la prochaine compétition d’Arnaud…
Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)