0

GAGNER EN BLEU…

Aucune allusion à ce sport si mal organisé qu’il n’y a qu’une balle pour 22 personnes et que résultat ils se courent après pendant une heure et demi, enfin, voyons…

En plus 22 ça fait trop de monde sur le fairway…
Je parle du golf de Saint Quentin en Yvelines, parcours bleu parce que ça y est j’y ai gagné l’appellation  « single » ! 
9.7 !
Une compétition originale organisée par le sieur Président Balbin et son Balbin Golf Club (les moteurs de recherche et leurs mots clefs, c’est fait), l’Eclectic de Saint Quentin.
L’Eclectic est un moyen très intéressant pour se motiver à hausser son niveau de jeu. Cela consiste à « fusionner » les résultats obtenus sur un même parcours (c’est préférable) et de ne retenir que les meilleurs scores trou par trou.
Je l’avais fait par curiosité avec les résultats des compétitions FFG sur l’Albatros recherchant à la base un éventuel « trou maudit » voir « passage maudit ». Quelle ne fut pas ma surprise de constater que cette fusion me donnait le par en global ! 4 birdies, 4 bogeys et 10 pars !
Théoriquement donc, le jour où tout est en place dans mon jeu et dans ma tête et bien je peux jouer le par sur l’Albatros.
Pure théorie bien entendu………..
Mais le pourcentage statistique existe et le fait de le voir noir sur blanc est une bonne source de motivation.
Pour les désespérés chroniques, rassurez vous, vous pouvez aussi sortir un Eclectic du pire mais je suis moins sur de l’impact positif de la chose…
Bref pour faire un Eclectic, il faut au moins faire deux cartes sur un même parcours et Arnaud, allant au plus efficace, nous a fait jouer le parcours deux fois de suite le même jour, problème résolu.
Me voila donc au départ, jaune, c’est pas moi qui décide, avec 10 coups rendus pour 11.3 d’index sur un parcours que je n’ai jamais joué avant.
Ce qui en un sens m’arrange parce que je vais jouer sans crainte de refaire des erreurs non encore faites…
Je partage la voiturette avec ma désormais partenaire de double mixte, Maïlys, un peu fatiguée mais ça arrive et la partie avec Philippe, le monsieur draw qui slice parfois…
Et c’est comme ça que sur le 1 j’attaque direct tout droit au driver sans l’inquiétude du rough à gauche, balle sur le fairway, un coup de fer7 et deux putts plus loin, par.
L’après midi, quelques degrés de plus et le repas de midi dans le ventre, la balle ira dans le rough justement, ce sera fer6 suivi de deux putts encore pour le par.
La fusion est simple, le par est le meilleur des deux scores.
Sur le 2, un par3 de 175m départ un peu surélevé par rapport au green, j’attaque au fer4 mais timidement, 1m devant le green, bonne approche au PW, un putt de moins d’1m, par.
Comme quoi le repas et la température associés à un parcours déjà dans les jambes n’aident pas, je décide de prendre mon hybride sur ce même trou l’après midi mais je n’ose pas donc ça rate et je sors avec bogey cette fois. On retient donc le par du matin.
Sur le 3 j’attaque au driver en confiance pour couper, je coupe mal, fer7 gratté car timide, bonne petite approche au GW collée au mât, un putt, par.
L’après midi, catastrophe, meilleur départ au driver, reste fer9 mais je rate mon coup, deux socquettes au SW et deux putts plus loin, je sors avec un double bogey. Heureusement, « par du matin retire le chagrin ».
Mais j’apprends aussi à corriger les erreurs.
Le 4, par4 de 372m, drive et fer5 qui se termine dans le bunker de green. Bunker de boue plus que de sable, je traverse le green pour refaire une sortie de bunker et deux putts pour un double bogey. L’après midi, drive suivi de fer6 cette fois ci en plein swing plus relâché, sur le green, deux putts et par.  On reste dans le par global.
Sur le 5, par3 surélevé de 155m, fer6 mal joué, recovery entre les arbres au fer8, putts qui frôle, bogey. L’après midi je reste sur mon choix de fer6, bien relâché, le putt frôle le birdie cette fois et c’est le par.
Sur le 6, par4 tout court de 285m je choisi l’attaque en premier, on verra cet après midi si ça ne va pas. Ça passe. GW timide (décidemment !) approche GW et un putt pour un par laborieux. L’après midi je recommence avec un drive mieux contacté, le GW encore mais long, le putt pour birdie ne passe pas, par encore.
Premier tiers du parcours fait. Je suis +3 le matin et +3 aussi l’après midi mais les erreurs ou les bons coups (le verre est à moitié plein, à moitié vide ou deux fois trop grand, chacun voit les choses comme il veut) ne se sont pas faits au même endroit, le score en Eclectic reste dans le par.
Arrivent deux par5 à la suite, étonnant mais au retour c’est pareil les deux par5 sont collés, pourquoi pas…
Le 7, par5 donc, drive moyen dans le rough de gauche, Fer5 pour avancer sans risque, Fer9 court sur le green, très long putt, il en faudra trois, bogey. Meilleur drive l’après midi, hybride bien joué ensuite dans le rough entre le green et le fairway, GW timide, ça devient un lapsus, même putt que ce matin, même nombre, deuxième bogey.
Sur le 8, je frôle le pylône mais je ne coupe pas jusqu’au fairway, hybride et joli Fer9, putt birdie manqué, par. L’après midi je slice, Fer4 bien cogné, Fer9 à nouveau et putt pour birdie encore manqué, encore par.
Le 9, dog leg appuyé à gauche, bon drive le matin, mauvais l’après midi, fer7 le matin, green dépassé à droite, fer4 gratté l’après midi, à gauche du green, bon LW le matin mais 2 putts, mauvais GW trop timide donc trop gratté, re GW et un seul putt, un bogey doublé !
Me voila dans les deux allers en +5 et en +2 en Eclectic. Un peu déçu car je me rends compte que si je suis combatif l’après midi sur les trous sur lesquels j’ai fait de grosses erreurs le matin, je ne me concentre pas assez sur ceux sur lesquels j’ai joué moyennement, je reste moyen. À retenir pour le prochain Eclectic…
Sur le retour, on va faire plus court car ce sera la version caricaturée de ce que j’ai constaté sur l’aller.
+2 le matin avec 6 pars, un birdie, un bogey et un double bogey sur le 15 avec un HL au départ.
+8 l’après midi ! Focalisé sur les trous manqués et totalement déconcentré sur les autres, un triple, un double et 3 bogeys ! Je sauve en Eclectic le double du matin mais je suis incapable de sauver le bogey fait sur le 17, trou pourtant pas compliqué du tout !
Cela me donne tout de même le par en Eclectic sur le retour et donc un total en +2.
Comme quoi c’est bien l’irrégularité de la gestion mentale et technique qui est à travailler à ce niveau puisque sur le papier je suis « capable » de jouer +2…
À méditer !
Hors Eclectic la bonne nouvelle c’est mon score de +7 le matin qui me permet, d’après le nouveau mode de calcul de notre fédération, de passer sous la barre des 10 avec 41 points stabbleford !
Bon et bien on va tacher de faire en sorte de continuer dans cette voie et vu qu’en ce moment le rythme de 36 trous dans la journée ne me fait pas peur, on va recommencer lundi 2 juillet à Courson.
Il parait que quelqu’un organise une petite ballade-compétition là bas…
Je vous raconterai !
Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)