0

SINGLE STABLE ou SINGE en STABBLE…

Puisque c’est écrit sur le site c’est que je le suis.
Certes oui, sur le papier.
Sur le terrain, ça se discute.
Il y a la règle du Stabbleford mais il y a la loi du Strokeplay…
Au golf, au tout début, on s’équipe d’un compteur parce qu’on fait tellement de coups qu’il nous faut un gadget pour ne pas en oublier. Ensuite arrive le moment tant attendu où l’on devient capable de suivre son score sans le noter du premier au dernier trou.
Puis arrive la phase où non seulement on compte sans problème mais on se fixe en plus une limite de score à ne plus dépasser.
Depuis que sur le papier mon meilleur niveau théorique est 9.7, mon objectif est de continuer à descendre pour atteindre le niveau Grand Prix mais aussi de ne plus dépasser la limite de +10 en strokeplay sur la majeure partie des parcours.
Bien sur des parcours comme l’Albatros, par exemple, sont hors objectif pour le moment, il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le swing.
Mais être single justement c’est, pour moi, autre chose qu’un simple index sur un site internet.
C’est un ensemble de « capacités » qui sont atteintes.
C’est toucher plus de fairways que d’en manquer, c’est faire plus de la moitié de greens en régulation, c’est ne plus dépasser deux putts de moyenne sur les greens en régulation et c’est aussi réussir régulièrement à ne faire qu’un seul putt lors que cette régulation n’est pas atteinte.
C’est savoir gérer mentalement son parcours, c’est savoir prendre les bonnes décisions en cas de mauvaise mise en jeu ou de long coup manqué.
C’est cet ensemble de capacités qui me permettra de jouer un Grand Prix, pas juste un index.
Car on peut être 7 d’index et ne jamais avoir joué en dessous de +10.
Si vous prenez l’Albatros par exemple, le golf « noté » le plus difficile que je joue le plus souvent, pour 9.7 d’index, départ jaune, j’aurai 14 coups rendus, donc si je joue +12, je me retrouve à 9.3 le lendemain. Et si je jouais toujours +12, mon index descendrait jusqu’à 8.3 avant de se stabiliser…
Le système est ainsi fait, on ne va pas le changer mais on peut ne pas vouloir s’en contenter.
Donc continuer les compétitions et pas seulement sur des golfs généreux en coups rendus, au contraire.
Si je devais me donner un élément quantifiable par rapport à ce gros Zozio méchant, je me jugerai single quand j’aurai réussi à rendre au moins deux cartes sous les +10 en strokeplay.
L’été va être sportif !
Parce que l’air de rien, il y a des GP en Septembre et en Octobre dans le coin…
Commentez avec Facebook

Ne jamais hésiter à commenter :)